ceuta - melilla : le parlement marocain les réclame.
Rabat - La première chambre du parlement marocain a réclamé vendredi à l'unanimité la "récupération" par le Maroc des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, nouvelle étape dans le froid entre les deux pays.

Les députés ont également demandé au gouvernement marocain de "réévaluer le plus rapidement possible les relations maroco-espagnoles" à "tous les niveaux politique, économique, sécuritaire et culturel", a constaté l'AFP.

Le texte a été adopté par l'ensemble des partis politiques marocains représentés.

[www.emarrakech.info]

--- donc le peuple marocain , par le biais de ses représentants, exige une réévaluation totale des relations avec l'espagne et la récupération des deux villes occupées de sebta et mlilia.
Le Maroc se bat maintenant sur plusieurs fronts, contre l'algérie, l'espagne, le polizbel, le parlement européen... et QUI enconre ??
je pense que c'est une mauvaise politique
il n'y a aucune stratégie ou une vision à long terme
on aborde les problèmes au jour le jour
c'est une gestion calamiteuse dans la précipitation!
d'autant que le maroc n'a pas les moyens d'attaquer sur plusieurs fronts!

il ne faut jamais réagir à chaud et agir dans la précipitation

si le maroc cherche l'espagne,il risque de se mettre tte l'europe à dos et les marocains d'espagne et d'europe risquent de trinquer.l'heure est à l'apaisement.

les parlementaires marocains ont oublié l'affaire de «l'île aux chèvres» en 2002 !
ce sont les US qui ont tiré le maroc d'affaire à l'époque et encore le maroc s'était retiré et joué profil bas
on ne peut exiger que le legislatif jouisse de ses droits face à l'executif et refuser à ce legislatif d'avoir une vision differente de l'executif.
que le débat se fasse c'est un gage de democratisation.



Pour défendre une femme , il faut commencer par la respecter
Etre tolérant , c'est faire un TOLLE A L'ERRANCE
Ceuta et Melilla vivent des approvisionnements marocains : alimentation, énergie, eau etc ... Elles vivent de la contrebande vers le Maroc, nombreux sont les importateurs ou entreprises marocaines qui ont souffert et continuent de souffrir de la concurrence déloyale des réseaux parallèles de contrebande dans le secteur des cosmétiques, shampoing, fromage rouge et autres produits de consommation quantifiables en volume en milliers de tonnes et en valeur en millions de dollars et devises, électronique, textile, habillement, couvertures etc, et dont profite ces deux abcès ... Cette situation a été "supportée" au regard des intérêts communs. De nombreuses entreprises, institutions financières et groupes d'intérêts espagnols opèrent librement sur le territoire, en contre partie, des fabricants marocains de couscous opèrent librement sur le territoire espagnol. Une main d'œuvre, maltraitée, méprisée, corvéable sans merci, pour entretenir la méditerranéenne agriculture espagnole renvoyée sans préavis ad-partes ... D'un coté l'argent espagnol travaille au Maroc, d'un autre coté nos travailleurs sont devenus des persona non grata. Un déséquilibre flagrant auquel s'ajoute les récentes vexations et manœuvres anti-nationales, le temps de la Reconquista, des rois catholiques, du protectorat colonisateur est bien révolu. Réveillez-vous : nous avons développé des relations avec des partenaires (européens et autres) plus fiables respectant notre souveraineté et intégrité territoriale, relations que nous pouvons optimiser au détriment des intérêts espagnols et sans que cette dernière puisse s'y opposer : l'Angleterre, le Portugal, la France, l'Italie sont sur les rangs et ne demandent pas mieux. Effectivement il est grand temps de revoir les relations avec l'Espagne : sommes nous des partenaires européens, et les discours devront tenir compte des règles en usage entre pays européens pour un pays au statut avancé, ou bien nous considèrent-on comme des subalternes de seconde zone. Les problèmes basque, catalan sont des problèmes internes à l'Espagne, au problème de Gibraltar répondent ceux de Ceuta et Melilla, notre problème du Sud nous regarde. C'est la société civile, le parlement ou élus du peuple qui s'élèvent contre les abus répétés, pour donner un signal fort ...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05/12/10 02:45 par blagheurt.
Citation
ghorfti a écrit:
je pense que c'est une mauvaise politique
il n'y a aucune stratégie ou une vision à long terme
on aborde les problèmes au jour le jour
c'est une gestion calamiteuse dans la précipitation!
d'autant que le maroc n'a pas les moyens d'attaquer sur plusieurs fronts!

il ne faut jamais réagir à chaud et agir dans la précipitation

si le maroc cherche l'espagne,il risque de se mettre tte l'europe à dos et les marocains d'espagne et d'europe risquent de trinquer.l'heure est à l'apaisement.

les parlementaires marocains ont oublié l'affaire de «l'île aux chèvres» en 2002 !
ce sont les US qui ont tiré le maroc d'affaire à l'époque et encore le maroc s'était retiré et joué profil bas


C'est l'Espagne qui cherche le Maroc sur un dossier qui ne la concerne en rien : le sahara marocain.

L'Espagne ne comprend que la politique de la fermeté. Et le Maroc a beaucoup plus de moyens de pression qu'on ne le croit surtout à un moment où l'Espagne est à genou financièrement.

SEBTA ET MELLILA DOIVENT REVENIR AU MAROC.Point barre.
j'ai retenu ceci dans les différentes déclarations des parlementaires marocains :
"" le Maroc ne fera plus le gendarme de l'espagne en combattant
- le trafic des drogues
- l'immigration clandestine

d'autre part voici un résumé ( plutôt détaillé ) des problèmes actuels du Maroc avec l'espagne,
pour moi, c'est très malheureux que le Maroc ne réagisse pas avec plus de fermeté et " concrétement " , mais à vous d'en juger :
---------

[www.espacefeminin.org]
Citation
axis7 a écrit:
Citation
ghorfti a écrit:
je pense que c'est une mauvaise politique
il n'y a aucune stratégie ou une vision à long terme
on aborde les problèmes au jour le jour
c'est une gestion calamiteuse dans la précipitation!
d'autant que le maroc n'a pas les moyens d'attaquer sur plusieurs fronts!

il ne faut jamais réagir à chaud et agir dans la précipitation

si le maroc cherche l'espagne,il risque de se mettre tte l'europe à dos et les marocains d'espagne et d'europe risquent de trinquer.l'heure est à l'apaisement.

les parlementaires marocains ont oublié l'affaire de «l'île aux chèvres» en 2002 !
ce sont les US qui ont tiré le maroc d'affaire à l'époque et encore le maroc s'était retiré et joué profil bas


C'est l'Espagne qui cherche le Maroc sur un dossier qui ne la concerne en rien : le sahara marocain.

L'Espagne ne comprend que la politique de la fermeté. Et le Maroc a beaucoup plus de moyens de pression qu'on ne le croit surtout à un moment où l'Espagne est à genou financièrement.

SEBTA ET MELLILA DOIVENT REVENIR AU MAROC.Point barre.

Salam aalikoum,

L'Espagne a tout interêt à ce que le dossier du Sahara marocain ne se règle jamais, car s'il venait à se régler bi idni Lah, la prochaine étape pour le Maroc serait selon elle de réclamer Sebta et Melilla.



Had denya ghaba w lnass fiha 7etaba.
Koul w 9eyyess, had zmane mgheyyess.
No pongas las manos sobre las puertas, te expones a una magulladura.
Citation
demha a écrit:
j'ai retenu ceci dans les différentes déclarations des parlementaires marocains :
"" le Maroc ne fera plus le gendarme de l'espagne en combattant
- le trafic des drogues
- l'immigration clandestine

cela voudrait dire que les trafiquants de drogues et les candidats à l'émigration clandestine, ne seront plus inquiétés par le gouvernement marocain ! et l'espagne sera envahie ! un encouragement nuancé......



la vie est éphémère, mieux vaut bien la vivre avant de la perdre.
Vous allez voir comment les espagnols vont se rabaisser dans quelques semaines.

Ce pays sans le Maroc ca serait la misére, heuresement que les marocains sont là pour travailler a des bas salaires, heuresement que les marocains sont la pour empecher l'immigration, heuresement que les marocains sont la pour combattre les trafics de drogue, heuresement que les marocains sont la pour leur donner des fruits et légumes et du poisson, ainsi que de l'eau et de l'electricité a sebta et melilia.

On va voir s'ils vont faire autant les malins quand tout ce bordel la ils s'en occuperont eux meme.

Ce pays qui essaye de jouer les forts alors qu'il y a 20 ans encore il vivait une misére encore plus grave que le Maroc,.
Son salut il ne le doit qu'a l'UE, et aujourd'hui encore il est le pays qui subi la crise de plein fouet, c'est la misére !!
Salem Alikoum!

Depuis la mort de H2, le Maroc a procédé à une politique interne de précaution (nouveau pourvoir avec M6) et sa politique extérieur a été totalement absente. C'est depuis 2004 que le Maroc s'active dans la diplomatie via la proposition d'autonomie mais il a accumulé un retard diplomatique énorme.

Depuis la Mort de H2, toutes les actions économiques et politiques entamées par le Maroc sur son sahara demandées l'aval de l'espagne. Croyant bien faire en informant l'espagne et l'europe, le Maroc a aussi bradé son économie au détriment des entreprises espagnoles et françaises afin qu'elles penchent pour l'autonomie du sahara. Et l''espagne à tout de suite compris qu'il était indispensable à la résolution de ce conflit au sahara mais voilà il ne veut pas car l'algérie paye.

Le Maroc a tout simplement habitué l'espagne à s'imicer dans ces affaires internes et le conflit de l'île a été le moyen pour l'espagne de dire c'est moi LE BOSS ICI A GIBRALTAR!!!! Cet affaire de l'île a été un élément primordial dans la politique espagnol car il a démontré au Maroc qu'il ne bougera pas d'un pouce pour sebta et melilla!

Maintenant le parlement réclame les 2 villes!!! Qu'est ce que cette politique en plastique! La diplomatie demande avant tout de la fermeté complétée par des actes

On n'attends pas de voir l'espagne réclamé une enquête à Laayoune pour réclamer plus fort sebta et mélilla! Si le Maroc avait des C........ :

- Par un message royal il demanderai au MRE de ne plus prendre les compagnies maritimes ibériques et favoriser des départs maritimes de France,
- Plus d'accord sur la pêche avec l'espagne,
- Aucunes entreprises espagnoles dans nos services publics,
- Blocage des fournitures en électricité et alimentaire à sebta et mélilla,
- Favoriser les marchés amis européens,
- A chaque matraquage de marocains par la guardia civil faire de même avec les espagnols au Maroc,
- Une prime du gouvernement marocain aux travailleurs marocains en espagne pour réduire l'exploitation de ces pauvres,
- Quand l'espagne détache son armée pour une île alors faire pareil, même s'il faut combattre!,
- Et bien d'autres actions.....

Il faut que le Maroc AGISSE et plus de blabla pour rien! La politique marocaine devient de moins en moins crédible car il suffira que le parlement espagnol retire cette demande d'enquête pour que le Maroc se calme.

Le Maroc joue son intégrité territorial avec une europe qui a aucunement envie que le sahara soit autonome!
Salamou Alykoum,

Les espagnols ont toujours joué la montre en maintenant la tension au sahara car pour eux tant que les marocains s'occuperont avec le sahara, sebta et melilla seront epargné.
L'espagne à montré ses premieres attaques depuis le debut du regne de MVI, allant crescendo, de l'ilot leila, aux agents secret operant dans le rif et maintenant son implication dans la zizanie de laayoune, le lion marocain se devait de donner un coup de griffe.

Je pense que l'espagne que ces attaques sont vraiment due au fait que le Maroc detournent les investissement qui auraient pu beneficier à l'andalousie, et notamment avec les zones franche du nord du Maroc et surtout tanger med qui porté atteinte aux flux de marchandise traitées sur algesiras alors qu'on est en phase de prechauffage.

Que le Maroc reagissent aussi ouvertement est une bonne chose vis a vis des espagnols




Si perçante soit la vue, on ne se voit jamais de dos


Boycottez pour la paix !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Boycottez!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Boycottez pour les enfants de Gaza!!!!!!
Très grosse erreur politique, en plus des erreurs commises dans la gestion des provinces du sud voilà que la diplomatie marocaine se procure elle même le bâton qui servira à nous taper dessus.

Il y a beaucoup de gens qui ont oublié comment on a géré notre éternel conflit avec les espagnols, quand aux effets économiques soyons au moins un tout petit peu réalistes et regardons le choses avec sang froid.

Nous ne pouvons jamais géré trois fronts à la fois, allah yester.
Salamou Alykoum,


Si le Maroc s'est planté dans la gestion du dossier de laayoune, se defendre contre l'espagne n'etait plus un choix mais c'est une politique qui devenait indispensable, à moin d'ignorer volontairement le caractere nefaste de l'espagne sur le Maroc.




Si perçante soit la vue, on ne se voit jamais de dos


Boycottez pour la paix !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Boycottez!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Boycottez pour les enfants de Gaza!!!!!!
Un proverbe de chez nous dit : Ta3'ya ma tfesser ma 3am'rou y fhem, Derbo le jib y ouli ti fhem deghya... Tu as beau lui expliquer de long en large jamais il ne comprendra, "frappes" lui son portefeuille et aussitôt il commencera à comprendre très vite ... L'Espagne investit chez nous, pas par philanthropie, elle trouve donc quelques intérêts non réciproques au vu de la balance commerciale.
Les relations économiques font parties d'un package incluant les relations politiques. Jusqu'à présent, on tient le rôle du "bon-élève", celui qui subit les reproches permanents : conditions de la Femme, de la liberté de la Presse, de la "laïcité", comment s'asseoir à table et manger avec une fourchette et j'en passe des meilleures ...
Chaque jour les laïus dérivent de plus en plus vers une intolérable ingérence, signant un total mépris.
Trop c'est trop ... Que nous apporte l'Espagne, des ZEUROS espagnols ? Elle exporte sa crise en dégradation des termes de change, en différences dans la structure fines des prix, pour finalement nous donner un coup de "cuchillo" dans le dos ?
Bien que je sois partisan du renforcement des relations avec l'Espagne, ce rapprochement ne peut se faire à n'importe quel prix.
L'attitude du PP nous amène à gratter le couvercle de la boite de Pandore, il n'en sortira rien de bon pour les deux pays, mais le mal absolu et le pire à long terme est au bout du chemin poursuivi par le PP ... Comme on dit entre deux maux, faut toujours choisir le moindre ...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/12/10 02:29 par blagheurt.
on ne les demande pas avec les mots mais avec une arme a la main
Citation
polémik a écrit:
on ne les demande pas avec les mots mais avec une arme a la main
Les Espagnols ont déjà assez de problèmes avec l'ETA, pour donner des idées aux séparatistes espagnols d'origine marocaine de Ceuta et Melilla. Par la négociation, la non violence, à l'image de Ghandi, on peut atteindre nos objectifs. La logique finit toujours par primer, surtout si l'on se dirige vers une intégration à long terme. Prend exemple sur l'Espagne qui revendique Gibraltar sans arme à la main et elle finira par avoir gain de cause, comme la Chine versus Grande Bretagne ...
Moi franchement je pense qu'on est en train de faire n'iiiimporte quoi.

On a pas d'agenda Clair.

On veut ouvrir deux fronts: cebta et Melilia d'un coté, et le Sahara d'un autre. Le mouvement aléatoire a un écart-type qui peut atteindre 100%! Donc un risque maximale de perte.

Vaut mieux concentrer la diplomatie sur un dossier, le clore, puis passer au dossier suivant. Le "d'une pierre deux coup" n'est pas réaliste.

A mon humble avis, le soucis du polizario est beaucoup moins "tricky" que celui des deux villes occupées. Notre dossier de l'autonomie est fort, concentrons nous dessus et finissons avec ce problème, avant d'ouvrir un autre front au nord.


Si on simule le pire des cas: affrontement militaire combiné sur deux fronts: nord vs Espagne et sud vs Algérie, n'est-ce pas du suicide ça?

Ceuta et Melilia seront réintégrés tôt ou tard, mais comme on dit chez nous: ri bel mhel kaytkal boudenjal !



مولاي السلطان...
عنّاق البيضات ,علاّق الزرقات,عشّاق الجلسات
Brabrasud a écrit :
...........
- Blocage des fournitures en électricité et alimentaire à sebta et mélilla,

1) Le projet TangerMed commence déjà à asphyxier Sebta
2) les ONG marocaines de Nador, avec à leur tête les deux présidents des communes de Beni Ansar et Farekhana, projettent de bloquer l'eau potable que consomme Mlilia et dont les sources sont à Farkhana -Beni Chiker
3) une marche de " libération " sera organisée jusqu'à Mlilia Samedi prochain , à sa tête YAHYA YAHYA, président de la commune urbaine de Beni Ansar
4) une autre marche à partir de rabat vers Sebta a été reportée

[www.hespress.com]
[www.hespress.com]
Il faut aussi une très grande vigilance, car c'est l'occasion rêvée pour le "polisario", les services spéciaux algériens ou encore leurs cousins les terroristes du GSPC/AQMI, de commettre des forfaits à Ceuta et à Melilla , sans compter l'ETA ou les groupuscules d'extrême droite espagnols, cela fait beaucoup de monde , pour les imputer facilement au Maroc vu la partialité de la presse et envenimer encore plus les relations ...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/12/10 16:41 par blagheurt.
Un extrait éloquent d'un article del Pais commentant la décision du Parlement Espagnol qui a été "modérée" par une socialiste au Sénat ....
La resolución aprobada insta al Gobierno a "intensificar y profundizar las relaciones con el Frente Polisario como legítimo representante del pueblo saharaui".
La résolution approuvée par le parlement espagnol invite le Gouvernement à "intensifier et approfondir les relations avec le Front Polisario comme légitime représentant du peuple sahraoui" ...
On aura beau arrondir les angles, dire qu'une décision parlementaire n'engage pas le Gouvernement espagnol, les faits sont têtus et incontournables : Le Polisario (une partie) est affublé de la représentativité (du tout). Une position partiale inacceptable au nom de l'Histoire. Tant que les espagnols auront des intérêts à Sebta ou a Melila ou dans le Sud, ils continueront à creuser notre tombe. Le Polisario ne représente qu'une partie des sahraouis, et ne représente en aucun cas nos frères du Sud. Faut-il y voir le signe d'une stratégie d'une nouvelle poursuite de la balkanisation de l'ancienne "aire" géopolitique "musulmane", avec l'éclatement du Soudan, de l'Irak. En soutenant la thèse de la légitimation de la représentativité, les parlementaires espagnols soutiennent les visées de nos ennemis, ce qui est inacceptable ... L'ami de mon ennemi devient nécessairement mon ennemi ...
Facebook