News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Le célibat prolongé...
salam alaykoum mes freres et soeurs voila mashallah tres intéressant qui parle d un probleme de nos jours je vous laisse lire

Le célibat prolongé peut être une conséquence des conditions difficiles que pose la femme à l'homme prétendant au mariage. Une telle attitude de la femme peut être issue de certaines situations qui la pousse à des pareilles conditions en se disant par exemple: "Cet homme est moins cultivé que moi; il ne représente pas l'homme qui me convient des points de vue de sa taille, de sa personnalité ou de sa beauté; cet homme est issu d'une famille inférieure à la nôtre… et ainsi de suite. Le célibat prolongé peut aussi être la conséquence d'une situation où la femme vit des complications qui l'incitent à refuser tous ceux qui se présentent pour la demander en mariage prétextant qu'ils n'ont pas le profil de l'homme de ses rêves, profil qui peut souvent être plus proche de l'imaginaire que du réel. Les choses peuvent donc commencer de la sorte et continuer par la suite de la même manière… Mais nous savons que lorsque la femme atteint un certain âge, les coutumes sociales font de son âge une barrière qui empêche les hommes de vouloir se marier avec elle.


La difficulté peut aussi provenir des coutumes des parents qui demandent une énorme dot que le prétendant ne peut payer ou qui posent des conditions exorbitantes comme lorsqu'ils exigent qu'il leur plaise plus qu'il ne plaise à leur fille, ou qu'il ait une situation sociale équivalente à la leur. Et il existe d'autres considérations où le tempérament des parents ou les coutumes sociales interviennent pour marquer la conscience des parents, ce qui peut compliquer l'affaire en les poussant à refuser le premier, le deuxième et le troisième prétendant jusqu'à finir par précipiter leur fille dans la gouffre du célibat prolongé.

Le phénomène peut être aussi en rapport avec des conditions sociales particulières, comme lorsque la fille vit dans une ambiance où personne, de ceux qui pourraient se marier avec elle, ne peut faire sa connaissance… ou lorsque d'autres conditions externes ou internes interviennent pour aboutir au même résultat.

Il est naturel de penser, lorsqu'on se trouve face à des situations de ce genre, à l'attitude de l'Islam qui s'efforce de faciliter les affaires du mariage. La Sainte Tradition Prophétique dit à ce propos:

"Si un homme, parmi ceux dont la piété et le bon caractère sont acceptables, se présentait pour vous demandez votre fille en mariage, répondez positivement à sa demande. Sinon la discorde et la grande corruption s'installeront sur terre".

Cela veut dire que le bon caractère et la piété sont fondamentaux pour la relation conjugale. La candidate au mariage ainsi que ses parents ne doivent pas refuser le candidat présentant ces deux caractéristiques, sous prétexte d'une situation sociale prétendument négative en raison de l'appartenance du candidat à une classe sociale inférieure. L'Islam considère la dot exorbitante comme quelque chose de funeste pour la femme. Il considère également que la complication de la vie conjugale à cause de la situation économique comme répréhensible. Cette attitude de l'Islam se dégage du Noble Verset coranique suivant:

"Mariez les célibataires qui sont parmi vous, ainsi que les honnêtes parmi vos esclaves, hommes et femmes. S'ils sont pauvres, Dieu les enrichira par sa faveur" Coran, "an-Nour" (la lumière), XXIV 32.

Le verset veut dire que l'argent n'est pas pris en considération en tant que condition en rapport avec la date du mariage dans la mesure où Dieu- qu'Il soit exalté et glorifié- peut leur accorder des richesses comme Il le fait avec les autres.

Il est maintenant devenu nécessaire de changer d'attitude vis-à-vis de cette question. Il faut apaiser les conditions et les entraves du mariage et essayer de donner à la jeune fille et au jeune homme la liberté de se marier et de vivre ensemble à leur guise. Ils pourraient opter pour la location d'une chambre pour y vivre avant de finir leurs études, par exemple, et sous des conditions bien déterminées.

Ils pourraient, par exemple, vivre chez leurs parents dans le cas où ces derniers l'acceptent. Ils pourraient se contenter de tout endroit qui correspondrait à leurs possibilités. De la sorte, et en allégeant les conditions de la vie conjugale, en améliorant les traditions liées au mariage, en apaisant les exigences peu réalistes et peu humaines qu'on impose au candidat accepté par la fille, le mariage pourrait devenir beaucoup plus facile et beaucoup plus aisé.




Le prophète (SWS) a dit "Le meilleur d'entre vous est celui qui mange grâce au travail de ses mains. La main qui donne est meilleure que celle qui reçoit"
la suite c'est ici....le célibat partie II



Le prophète (SWS) a dit "Le meilleur d'entre vous est celui qui mange grâce au travail de ses mains. La main qui donne est meilleure que celle qui reçoit"
le celibat prolongé???

une des raisons: vous trouvez l'homme de votre vie ,vos parents s'y oppose pour des raisons de tribus, de region...et vous perdez espoir
Salam Alikoum


BARAKALLAHOUFIK FIRDAOUS.

C'est vrais qu'il faut etre raisonable et ne pas etre trop idéaliste quant au choix de son futur mari, je parle en tant que femme.

je ressent plus un malhetre vis a vis des femmes qui atteignent la trentaine passé, cherchant un homme sérieux, c'est à dire dans le dine et ce qui suit, et qui en vint sont désabusée, car elle s'apercoivent finalement que ce qu'elle souhaite est licite, mais que le licite de l'autre coté se fait rare de nos jours.
Il ya un décalage mentale, entre l'homme et la femme. La femme est prete en moyenne à l'age de 25 ans (elle est sorti de l'école, travaille, et souhaite fonder une famille)
Et l'homme a l'age de 25 ans qu'es ce qu'il fait pendant ce temps là, peut etre encore dans ses études et alors l'un n'empeche pas l'autre...

Comme tu l'as dit aussi Noujoum samae, il se peut qu'on est trouvé l'homme de sa vie, qu'il réponde au critère du licite, mais qu'il ne conviennent pas aux parents...
Malheureusement, ce qui est dans cet article est vrai. bcp de musulmanes placent le critère de piété et du bon comportement en dernier lieu, ce qui compte en premier c'est que l'homme soit beau et riche ...
Et aprés, tu les entends se plaindre qu'elles sont des filles pieuses de bonnes familles ... et malgré ça elles ont été abusées par leur maris ou trahis ou divorcées ... et tout ça c'est la faute du mari. Et elle oublie que c'est elle qui l'a choisit par soit disant amour ...
Citation
Mohamed_23 a écrit:
Malheureusement, ce qui est dans cet article est vrai. bcp de musulmanes placent le critère de piété et du bon comportement en dernier lieu, ce qui compte en premier c'est que l'homme soit beau et riche ...
Et aprés, tu les entends se plaindre qu'elles sont des filles pieuses de bonnes familles ... et malgré ça elles ont été abusées par leur maris ou trahis ou divorcées ... et tout ça c'est la faute du mari. Et elle oublie que c'est elle qui l'a choisit par soit disant amour ...

Salam alaykoum malheureusement oui ce sont des fait similaires mais je te rassure il y a des perles parmi tout sa je vous souhaite tous de la trouver le secret c'est la patience



Le prophète (SWS) a dit "Le meilleur d'entre vous est celui qui mange grâce au travail de ses mains. La main qui donne est meilleure que celle qui reçoit"
Citation
karpé a écrit:
Salam Alikoum


BARAKALLAHOUFIK FIRDAOUS.

C'est vrais qu'il faut etre raisonable et ne pas etre trop idéaliste quant au choix de son futur mari, je parle en tant que femme.

je ressent plus un malhetre vis a vis des femmes qui atteignent la trentaine passé, cherchant un homme sérieux, c'est à dire dans le dine et ce qui suit, et qui en vint sont désabusée, car elle s'apercoivent finalement que ce qu'elle souhaite est licite, mais que le licite de l'autre coté se fait rare de nos jours.
Il ya un décalage mentale, entre l'homme et la femme. La femme est prete en moyenne à l'age de 25 ans (elle est sorti de l'école, travaille, et souhaite fonder une famille)
Et l'homme a l'age de 25 ans qu'es ce qu'il fait pendant ce temps là, peut etre encore dans ses études et alors l'un n'empeche pas l'autre...

Comme tu l'as dit aussi Noujoum samae, il se peut qu'on est trouvé l'homme de sa vie, qu'il réponde au critère du licite, mais qu'il ne conviennent pas aux parents...

il ne faut pas laisser de place à l'injustice, ne pas baisser les bras si les raisons avancés sont à l'ouest de l'Islam==> à force de dire "c'est pas grave, écoute tes parents",on n'arrivera à rien changer dans cette societé.
qd tu dis "papa, il a des valeurs, il a une bonne morale (sans dire en plus sa profession..) ( sous entendu= ta fille ne risque pas d'être perdue et de dévier avec un tel homme) et qu'on te réponde : "un gars de ta région d'abord.peu importe s'il fume ou boit, tu ne penses pas à ce que vont dire LES GENS? " alors là tu tombeeye popping smileyeye popping smiley

epu importe ton bonheur,pourvu que les gens se taisent en queslque sorte.voilà l'amie, pas de recul face à l'injustice.
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook