News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
BONNE NOUVELLE
12 février 2006 23:57
Des études montrent que le bassin aquifère Saharien est l'un des plus grands du monde. Il s'étend des territoires Marocain Algériens, Tunisiens et Libyens et est constitué de deux dépôts sédimentaires, le complexe terminal et le continental intercalcaire. Les deux systèmes aquifères sont suffisants pour couvrir tous les besoins en eau du maghrèbe pour 120 siècles et au rythme de consommation actuel.

La nappe phréatique est d'ores et déjà exploitée pour satisfaire aux besoins de l'agriculture, de l'industrie pétrolière et à ceux de la population. Son système d'exploitation la plus spectaculaire a été entrepris par les Libyens, avec la construction de leur célèbre rivière artificielle dont l'eau est pompée depuis le sous-sol Saharien, puis transportée par pipeline vers les zones irriguées.

Le projet du développement des zones Sahariennes fait partie intégrante de la politique Algérienne d'aménagement du territoire. La rareté de l'eau étant une entrave à cet objectif, le pays s'intéresse de plus en plus à l'exploitation des eaux dormantes en sous-sol, à l'abri du sable du désert.

Les experts s'accordent à mettre en garde contre l'exploitation de ces ressources, qui risquent de ne pas se renouveller en cas de trop fort tirage. Un autre problème potentiel réside dans le risque de pollution. Une charte Maghrébine a été adoptée en 1992 et appelle les membres de l'Union du Maghreb à travailler dans l'optique de la protection de l'environnement et dans l'encouragement du Développement Durable. C'est dans ce cadre qu'un Observatoire du Sahel et du Sahara a vu le jour avec pour objectif de définir clairement les zones d'extraction ainsi que celles qui seraient plus vulnérables.

Un mouvement de coopération allant dans le sens d'une gestion commune a également été mise en place. Les pays du maghrèbes se réjouissent de ce travail commun aboutissant à une entente rationnelle et concertée dans la gestion de cette ressource partagée si précieuse......
13 février 2006 09:46
Bonjour ,

Effectivement c'est une assez bonne nouvelle. Mais il faut pas se réjouir trop vite. D'accord pour puiser l'eau dans cette nappe, mais il faut rationaliser cet eau surtout pour l'irrigation des cultures qui utilise les 3/4 de cette ressource.
La libye pompe déja dans cette nappe mais fait peu dans l'économie d'eau : Projet de la grande riviére (Great Man Made River).

Cordialement.
 
Facebook
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X