News Forum MediaTic Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
"Bienvenue en Palestine" : 58 étrangers en instance d'expulsion...
Cinquante-huit militants étrangers de l'opération "Bienvenue en Palestine" étaient en instance d'expulsion d'Israël lundi 16 avril, a-t-on indiqué de sources officielles israéliennes. Un total de 79 militants de la cause palestinienne se sont vu refuser l'accès au territoire israélien ce week-end pour une période de cinq ans. Vingt et un ont déjà été renvoyés dans leur pays de départ.

Cinquante-huit personnes qui ont refusé de repartir, parmi lesquelles 43 Français, ont été placées en rétention près de Tel-Aviv, à l'exception de deux, détenues dans les services de l'immigration à l'aéroport international Ben-Gourion, a précisé le ministère de l'intérieur. M. Nétanyahou s'est félicité dimanche de l'efficacité des services de sécurité contre l'opération qui menaçait, selon les dirigeants israéliens, la sécurité de l'aéroport Ben-Gourion. Seuls une demi-douzaine d'activistes pro-palestiniens ont réussi à gagner leur destination, la ville de Bethléem, en Cisjordanie, a précisé "Bienvenue en Palestine".

Dans un communiqué, les organisateurs français de l'opération "Bienvenue en Palestine" ont annoncé que la cinquantaine de participants encore en Israël "entamaient une grève de la faim, en solidarité avec la Journée des prisonniers palestiniens du mardi 17 avril, d'une part, et pour exiger à nouveau leur droit élémentaire à circuler librement vers la Cisjordanie occupée, notamment vers Bethléem".

DÉNONCER LE CONTRÔLE PAR ISRAËL DES ACCÈS AUX TERRITOIRES PALESTINIENS OCCUPÉS

Cette initiative, du 15 au 22 avril, lancée pour la troisième année consécutive, consiste à tenter de faire venir en Cisjordanie des sympathisants du monde entier via Tel-Aviv, afin de dénoncer le contrôle par Israël des accès aux territoires palestiniens occupés. Sur quelque 1 500 participants espérés, dont 500 à 600 Français, moins d'une centaine sont arrivés jusqu'à Tel-Aviv, la grande majorité ayant été bloqués à l'embarquement à la demande des autorités israéliennes.

Une dirigeante de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Hanane Achraoui, a rendu hommage dans un communiqué aux militants de cette opération qui "ont courageusement défié les politiques israéliennes de siège, d'apartheid et de discrimination en tentant d'entrer en Palestine ce week-end". "De telles actions de résistance populaire et non violente dévoilent les pratiques coloniales et oppressives du gouvernement israélien", a ajouté Mme Achraoui en exhortant les pays concernés à "protéger leurs ressortissants de la persécution et à empêcher leurs compagnies aériennes de devenir des instruments de la coercition israélienne".

A Paris, une trentaine de personnes ont manifesté dans une agence Air France pour dénoncer les refus d'embarquement des militants pro-palestiniens souhaitant se rendre à Tel-Aviv pour l'opération. Les manifestants ont demandé à être reçus par un responsable de la compagnie aérienne avant d'être évacués par la police. Plusieurs compagnies aériennes, dont Air France, Lufthansa et easyJet, ont refusé l'accès dimanche aux militants.

Source : [www.lemonde.fr]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17/04/12 12:07 par 衛生部津市.
 
Facebook
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X