News Forum MediaTIC Islam YabiladiesUniversités d'été العربية Connexion
Benladen sur al jazeera hier .
Un fantome a refait surface , il térrorise deja l'Amerique entière .
J'ai aimé la position de certain journalistes qui pensent que J.kerry va pouvoir discuter avec Al kaida et a une autre approche que Bushimen pour faire la paix.

Il est pas mort et ose lancer le cris d'alarme que des milliers Irakiens et les arabes ne reagissent pas !

Enfin sont apparitions va traumatiser les zamericains a commencer par Bush .





Modifié 1 fois. Dernière modification le 31/10/04 00:46 par abdell.
Abdel ,

Et qui te dis que c'est pas plus tot le touconbuch qui joue sa carte de faire peur aux amerloc ,

Genre : regadez le terrorisme est toujour aux aguets , alors votez pour ma tranche !!!

Tout le monde pensé justement que le ben , c'etait la roue de secour pour son election .



siryne

Bien sur que c'est un stratagème .

Mais je suis plus confiant en la parole de Ben , car jusqu'a maintenant il est franc joueur .Je persiste et signe que je suis contre toute forme de terrorisme et le dialogue doit etre la devise de tout le monde .

Les ricains ne veulent plus de la guerre , c'est un désastre pour la famille des soldats . Je pense que Bush la eu dans le baba .

Pardonne moi mon expression siryne . smiling smiley
Salam aalikoum


Je pense que Bush se trouve a la maison blanche moi
mankerais plus k'il apparaissent juste avant les elections ce serait tip top pour double youwinking smiley

c'est super scenarisé eye rolling smiley

c'est comme avec saddam, ils le detenaient depuis longtps et ils l'ont sortie comme on pourrais sortir un lapin d'un chapo



Plus rien ne m'étonne
Assalamu 'Alaykûm

Sheikh Ben laden à vraiment du courage. pour tout vous dire, je le croyais mort.
Al-Hamdulillah il ets toujours vivant.

A ce propos, avez-vous compris son message ou passez-vous votre temps à deviser??
Mais pour le splus sceptiques, son message est vraiment convainquant.

Extraits :

Si nous vous avons combattus, c'est parce que nous sommes libres, nous ne fermons pas les yeux sur les valeurs, nous voulons rendre la liberté à notre nation. De même que vous attentez à notre sécurité, nous attentons à la vôtre.



Je vais vous parler des raisons de ces événements et des moments dans lesquels a été prise la décision -de mener les attaques du 11-Septembre- pour que vous réfléchissiez. Je jure que nous n'avions jamais eu l'idée de frapper les tours, mais après que la goutte eut fait déborder le verre, après avoir vu l'injustice et l'arbitraire de l'alliance américano-israélienne contre nos frères en Palestine et au Liban, cette idée m'est venue à l'esprit.


Les événements qui m'ont ému d'une façon directe remontent à 1982, lorsque l'Amérique a donné le feu vert aux Israéliens pour qu'ils envahissent le Liban, aidés en cela par la 6e flotte américaine. En ces moments pénibles, j'ai ressenti ce qu'il m'est difficile à décrire, mais ce qui a créé un grand sentiment de rejet de l'injustice et une forte détermination à punir les injustes.


Au moment où je constatais ces tours détruites au Liban, l'idée m'est venue de réserver le même châtiment à l'injuste et que les tours en Amérique doivent être détruites pour que l'Amérique goûte une partie de ce que nous avons enduré, pour que l'Amérique soit dissuadée de tuer nos enfants et nos femmes.

Votre sécurité n'est entre les mains ni de -John-Kerry, ni de -George Bush-, ni d'Al-Qaida. Votre sécurité est entre vos mains. Tout mandat -présidentiel-qui ne met pas à mal notre sécurité assurera automatiquement sa sécurité.

Alors les Benaldeno-sceptiques, éxprimez-vous donc. Ce message n'est-il pas juste et raisonnable?? Vous n'êtes pas convaincus??


Michael Moore : Je vous prie de répondre Monsieur Bush







Dans cet extrait de son nouveau livre "Dude, Where’s My Country ?" (Qu’as-tu fait de mon pays, mec ?), il pose sept colles à son vieil ennemi.

J’ai sept questions pour vous, Monsieur Bush. Je vous les pose de la part de ceux qui sont morts le 11 septembre 2001 et de la part du peuple américain. Nous ne cherchons pas à nous venger de vous. Nous voulons seulement savoir ce qui s’est passé et ce qu’il faut faire pour que les assassins soient jugés afin d’empêcher de nouvelles attaques contre nos citoyens.

1. Est-ce vrai que la famille Ben Laden fait des affaires avec vous et votre famille de temps à autre depuis 25 ans ?

La plupart des Américains seraient peut-être étonnés d’apprendre que vous et votre père connaissez les Ben Laden depuis très longtemps. Quelle est la nature réelle de cette relation, Monsieur Bush ? Êtes-vous de bons amis proches ou simplement des associés qui font des affaires de temps en temps ? Salem Ben Laden - le frère d’Oussama - est venu au Texas pour la première fois en 1973 ; il s’est acheté un terrain, s’est fait construire une maison et a créé la "Ben Laden Aviation" sur l’aérodrome de San Antonio.

Les Ben Laden sont une des familles les plus riches d’Arabie Saoudite. Leur entreprise de construction a quasiment bâtit le pays entier, à commencer par les routes, les centrales électriques, les gratte-ciels, et les bâtiments administratifs. C’est eux qui ont construit quelques unes des pistes d’atterrissage utilisées par les USA pendant la guerre de Golfe de votre père. Ils sont multi multi milliardaires et ils n’ont pas tardé pour investir dans d’autres aventures, y compris aux États-Unis. Ils ont des relations d’affaires très poussées avec Citigroup, General Electric, Merrill Lynch, Goldman Sachs, et le Fremont Group.

Selon la revue Le New Yorker, les Ben Laden seraient propriétaires d’une partie des groupes Microsoft et Boeing, géant de l’aéronautique et de la défense. Ils ont fait don de 2 millions de dollars à l’université Harvard, votre ancienne fac, et de dizaines de milliers de dollars au Middle East Policy Council, un think-tank (groupe de réflexion) présidé par Charles Freeman, ancien ambassadeur en Arabie Saoudite. En plus des propriétés qu’ils détiennent au Texas, ils possèdent de l’immobilier en Floride et au Massachusetts. Bref, ils se taillent une belle part de notre gâteau.

Comme vous le savez, Monsieur Bush, Salem Ben Laden, malheureusement, est mort dans un accident d’avion au Texas en 1988. Ses frères - ils sont une cinquantaine environ Oussama inclu - ont continué à gérer toutes les sociétés de la famille et leurs investissements.

À la fin de son mandat de Président, votre père est devenu consultant, pour un salaire élevé, dans une société appelée le Carlyle Group - un des plus gros fournisseurs d’armements du pays. Un des investisseurs du Groupe Carlyle - à hauteur d’au moins 2 millions de dollars - était, vous l’avez deviné, la famille Ben Laden. Jusqu’en 1994 vous avez présidé la société Caterair qui appartenait au Groupe Carlyle.

Après le 11 septembre, le Washington Post et le Wall Street Journal ont publié des articles à ce sujet. Votre première réponse, Monsieur Bush, a été de les ignorer. Puis votre armée d’experts s’est mise à manipuler l’information. Ils disaient : "Nous ne pouvons pas brosser le portrait de ces Ben Landen-là avec le même pinceau que nous utilisons pour Oussama. Ils ont désavoué Oussama. Ils n’ont rien à voir avec lui. Eux, ce sont les bons Ben Laden.

C’est alors que des séquences vidéo ont fait surface, montrant un certain nombre de ces "bons" Ben Laden - y compris la mère d’Oussama, une soeur et deux frères - avec lui au mariage de son fils six mois et demi seulement avant le 11 septembre. La CIA savait très bien qu’Oussama avait accès à la fortune familiale (on estime sa part à quelque 30 millions de dollars) et que les Ben Laden, ainsi que d’autres Saoudiens, ont apporté à lui et à son groupe Al-Quaïda, un large soutient.

Les médias vous ont laissé tranquille tout en sachant que tout ce que je viens d’écrire est vrai. On dirait qu’ils sont incapables ou qu’ils ont peur de vous poser une question toute simple, Monsieur Bush : Qu’est-ce qui se passe ici ?

Si vous ne saisissez pas à quel point le silence des médias en ce qui concerne la relation Bush-Ben Laden est étrange, permettez-moi de faire une analogie sur ce que ferait le Congrès ou les médias si c’était Clinton qui portait le chapeau. D’après vous, s’il s’était avéré que les Clinton avaient eu des relations d’affaires avec la famille Timothy McVeigh après l’attaque terroriste contre le bâtiment fédéral à Oklahoma City, comment votre parti républicain et les médias auraient-ils réagi ?

Ne pensez-vous pas qu’on aurait posé au moins deux questions, du genre : "Que signifie tout cela ?" Soyez honnête, vous connaissez la réponse. On aurait posé plus de deux questions. Ils auraient eu sa peau, à Clinton, avant de jeter sa carcasse dans la Baie de Guantanamo.

2. Quelle est "la relation privilégiée" entre les Bush et la famille royale saoudienne ?

Monsieur Bush, les Ben Laden ne sont pas les seuls saoudiens avec lesquels vous et votre famille entretenez des relations personnelles et proches. La famille royale entière vous semble redevable - ou est-ce le contraire ? Le premier fournisseur en pétrole des États-Unis est l’Arabie Saoudite qui possède les plus grosses réserves connues de pétrole dans le monde. Lorsque Saddam Hussein a envahi le Koweït en 1990, c’était en réalité les saoudiens voisins qui se sentaient menacés, et c’est votre père qui est venu à la rescousse. Les saoudiens ne l’ont jamais oublié. Haïfa la femme du prince Bandar, l’ambassadeur saoudien aux USA, dit de votre mère et de votre père : "ils sont comme ma mère et mon père. Je sais que si jamais j’avais besoin de quelque chose, je pourrais aller les voir."

Une grosse part de l’économie américaine repose sur de l’argent saoudien. Ils ont investi pour un trillion de dollars dans notre bourse et un trillion dans nos banques. S’ils décidaient de retirer cet argent, nos sociétés et nos institutions financières s’effondreraient provoquant une crise telle qu’on n’en a jamais vue. Ajouté à cela que les 1,5 millions de barils de pétrole, que nous consommons quotidiennement, pourraient disparaître au gré d’un caprice royal et on commence à voir que non seulement vous mais nous aussi, nous dépendons de la maison des Sauds. Est-ce bon pour notre sécurité nationale, George, pour la sécurité du pays ? C’est bon pour qui ? Pour vous ? Pour votre papa ?

Après votre rencontre avec le prince héritier saoudien en 2002, vous nous avez dit que "vous aviez créé des liens forts et intimes" et que "vous passiez beaucoup de temps ensemble". Vouliez-vous nous rassurer ? ou simplement afficher votre amitié avec un groupe de dirigeants qui font aussi fort dans la négation des Droits de l’Homme que les Talibans ? Pourquoi deux poids deux mesures ?

3. Qui a attaqué les USA le 11 septembre, un mec sous dialyse au fond d’une cave en Afghanistan, ou votre ami l’Arabie Saoudite ?

Je suis désolé, Monsieur Bush, mais il y a un truc qui ne colle pas.

Vous nous avez fait apprendre par coeur que c’est Oussama Ben Laden qui est responsable de l’attaque contre les États-Unis le 11 septembre. Même moi, j’y ai cru. Et puis j’ai entendu des histoires bizarres sur l’état des reins d’Oussama. Du coup, je ne sais plus à quel Saint me vouer. Comment un mec, branché à une machine de dialyse, a-t-il fait pour diriger et surveiller pendant deux ans dix-neuf terroristes aux États-Unis, pour planifier, à la perfection, quatre détournements d’avions et pour être sûr que trois d’entre eux atteignent précisément leur cible ? Comment a-t-il fait pour organiser, communiquer, contrôler et superviser une énorme attaque de ce genre ? Avec deux boîtes de conserve et un bout de fil ?

Les gros titres l’ont clamé haut et fort dés le premier jour et ils recommencent deux ans plus tard : "Des Terroristes attaquent les USA". Je me pose des question sur ce mot-là depuis un moment, George, alors laissez-moi vous poser une question : Si 15 des 19 pirates de l’air avaient été Coréens du Nord plutôt que Saoudiens et s’ils avaient tué 3000 personnes, pensez-vous qu’à la Une des journaux nous aurions lu : "La Corée du Nord attaque les États-Unis" ? Mais bien sûr que oui. S’il s’était agi de 15 Libyens, 15 Iraniens ou 15 Cubains il est clair qu’on aurait lu : "l’Iran (ou la Libye ou Cuba) attaque l’Amérique". Alors que pour le 11 septembre avez-vous déjà lu à la Une des journaux , avez-vous déjà entendu un journaliste télé ou l’un de vos délégués prononcer ces mots : "l’Arabie Saoudite a attaqué les Etat-Unis ?"

Bien sûr que non. Et donc on se doit de se poser la question pourquoi ? Pourquoi avez-vous, alors que le Congrès a publié sa propre enquête sur le 11 septembre, fait censurer 28 pages qui traitaient du rôle des Saoudiens dans l’attaque ?

J’aimerais bien avancer une hypothèse : et si le 11 septembre n’était pas une attaque terroriste mais une attaque militaire contre les États-Unis ? Il paraît que vous étiez pilote, George. C’est difficile de percuter un immeuble de cinq étages à plus de 900 Km/h ? À cette vitesse-là les pilotes se seraient retrouvés dans le fleuve s’ils avaient fait la moindre erreur de calcul. Vous n’apprenez pas à piloter des Boeing 747 à un tel niveau de compétence sur une console vidéo ou dans une école d’aviation bidon en Arizona. Ça, vous l’apprenez dans l’armée de l’air, et à quelques uns.

L’armée de l’air saoudienne ?

Et s’il ne s’agissait pas de terroristes fous mais de pilotes militaires qui se sont portés volontaires pour une mission suicide ? Et s’ils le faisaient sur ordre du gouvernement saoudien ou de quelques autres membres mécontents de la famille royale saoudienne ? Selon le livre de Robert Baer "Sleeping With The Devil" ("Dormir avec le Diable"winking smiley, la maison des Saud en serait pleine. Alors, s’agit t-il de certaines factions au sein de la famille royale saoudienne qui ont commandité l’attaque du 11 septembre ?
Est-ce les Saoudiens qui ont formé les pilotes ?
Pourquoi vous donnez vous tant de mal à protéger les saoudiens alors que vous devriez nous protéger ?


4. Pourquoi avez-vous autorisé un avion privé saoudien à survoler les USA dans les jours qui ont suivi le 11 septembre, à prendre à son bord des membres de la famille Ben Laden et à les faire sortir du pays sans enquête préalable du FBI ?

Des avions privés, sous contrôle du gouvernement saoudien - et avec votre accord - ont été autorisés à voler dans l’espace aérien Américain alors que tout vol était interdit, à faire monter à bord 24 membres de la famille Ben Laden et à les emmener, dans un premier temps, vers un "lieu de rassemblement secret au Texas". Ils se sont ensuite envolés pour Washington DC, puis ont poursuivi sur Boston. Finalement, le 18 septembre, ils ont tous été emmenés par avion à Paris, hors d’atteinte de tout représentant officiel des USA. Ils n’ont subi aucun interrogatoire sérieux. Ceci est inconcevable. N’aurait-il pas été possible d’envisager qu’au moins l’un des 24 membres de la famille Ben Laden ait été au courant de quelque chose ?

Alors que des milliers de personnes étaient bloqués, dans l’impossibilité de prendre l’avion, si l’on pouvait prouver qu’on était un proche parent du plus grand tueur en masse de l’histoire des USA, on avait droit à un voyage gratis pour le gai Paris !

Pourquoi, M. Bush, cela a-t-il été permis ?

5. Pourquoi protégez-vous les droits auxquels, d’après le Second Amendement de la Constitution, des terroristes potentiels peuvent prétendre ?

M. Bush, dans les jours qui ont suivi le 11 septembre, le FBI a commencé des vérifications pour voir si certains des 186 "suspects" arrêtés par la police fédérale pendant les cinq jours qui ont suivi l’attaque, avaient acheté des armes à feu au cours des mois précédant le 11 septembre (ce qui était le cas pour deux d’entre eux). Quand votre procureur général John Ashcroft a entendu parler de cela, il a immédiatement clôt l’enquête. Il a dit au FBI que les fichiers de renseignements généraux ne pouvaient pas être utilisés pour ce genre de recherche et que ces fichiers ne devaient être utilisés qu’au moment de l’achat d’une arme à feu.

Mr Bush, vous plaisantez ! Votre gouvernement est-il vraiment aussi toqué d’armes à feu et à ce point cul et chemise avec la National Rifle Association (Association National des Armes à feu) ? Franchement, j’adore la manière dont vous avez arrêté des centaines de personnes, les interpelant dans la rue sans aucun avertissement, les envoyant en cellule sans possibilité de prendre contact avec leur avocat ni leur famille, puis, pour la majeure partie d’entre eux, les expulsant du pays par bateau pour simple délit d’immigration.

Vous pouvez faire abstraction de la protection que leur accorde le Quatrième Amendement contre toute enquête et saisie illégales, faire abstraction de leurs Droits, d’après le Sixième Amendement, à un procès public avec un jury composé de leurs pairs ainsi qu’à un avocat, faire abstraction des Droits garantis par le Premier Amendement : Droit de parole, de rassemblement, de liberté d’opinion et de pratique religieuse. Vous croyez que vous pouvez mépriser, purement et simplement, tous ces Droits, mais quand on en vient au Second Amendement et au Droit de posséder un AK-47 - Alors là ! Oh non ! Ce Droit-là, ils peuvent l’avoir - et vous allez défendre leur Droit à l’avoir.

Qui, M. Bush, soutient véritablement les terroristes ici ?

6. Vous rendiez-vous compte, quand vous étiez Gouverneur du Texas, que les Talibans se rendaient au Texas pour rencontrer vos amis des compagnies de pétrole et de gaz ?

Selon la BBC, les Talibans sont allés au Texas pendant que vous en étiez le Gouverneur pour rencontrer Unocal, le géant du pétrole et de l’énergie, et discuter avec eux de la construction, souhaitée par cette Société, d’un pipe-line de gaz naturel partant du Turkménistan, traversant l’Afghanistan, sous contrôle des Talibans, pour aller jusqu’au Pakistan ?

M. Bush, qu’est-ce que c’était que tout cela ?

"Huston, nous avons un problème" ne vous a apparemment jamais traversé l’esprit, en dépit du fait que les Talibans étaient peut-être le régime fondamentaliste le plus répressif de la planète. Quel rôle exact avez-vous joué dans les rencontres entre Unocal et les Talibans ?

Selon divers témoignages, des représentants de votre gouvernement ont rencontré des Talibans ou leur ont fait parvenir des messages au cours de l’été 2001. Quels étaient ces messages, M. Bush ? Discutiez-vous de leur offre de livrer Ben Laden ? Les menaciez-vous d’employer la force ? Leur parliez-vous d’un pipe-line ?

7. Quelle a été l’expression de votre visage, dans cette salle de classe de Floride le matin du 11 septembre, quand le chef de votre équipe vous a dit "l’Amérique est attaquée" ?

Le matin du 11 septembre, vous avez fait votre jogging sur un parcours de golf, et vous vous êtes ensuite dirigé vers l’école élémentaire Booker, en Floride, pour faire la lecture aux petits enfants. Vous êtes arrivé à l’école après que le premier avion ait frappé la tour Nord à New-York. Vous êtes entré dans la salle de classe vers 9h du matin, et à 9h03 le deuxième avion frappait la tour Sud.

Quelques minutes plus tard, alors que vous étiez assis face à la classe, le chef de votre équipe, Andrew Card, est entré et vous a murmuré quelque chose à l’oreille. Card vous a apparemment parlé du deuxième avion, et du fait que l’Amérique était attaquée.

Et c’est à ce moment-là que votre regard est devenu distant, pas vraiment vitreux, mais comme tétanisé. Aucune émotion. Et alors...vous êtes juste resté assis. Vous êtes resté assis là pendant encore environ sept minutes sans rien faire.

George, à quoi pensiez-vous ? Qu’est-ce que ce regard voulait dire ?
Pensiez-vous que vous auriez dû prendre les rapports de la CIA, qui vous avaient été remis le mois précédent, plus au sérieux ? Vous aviez été informé que le groupe Al Qaeda préparait des attaques contre les États-unis, et que des avions pourraient être utilisés.


Ou bien étiez-vous simplement paniqué ?


Ou peut-être pensiez-vous : "depuis le début je ne voulais pas de ce job ! C’était supposé être celui de Jeb ; il était l’élu ! Pourquoi moi ? Pourquoi moi, papa ?"


Ou...peut-être, finalement peut-être que vous étiez assis là, dans cette salle de classe, à penser à vos amis saoudiens, les émirs et les Ben Laden. Ces gens que vous connaissiez trop bien et qui étaient peut-être en train de préparer des mauvais coups et dont vous saviez qu’ils étaient capables du pire.


Y aurait-il des questions ? des suspicions ? Les Démocrates auraient-ils le cran d’aller fouiller dans votre passé familial en rapport avec ces gens-là (non, ne vous inquiétez pas, pas une chance que ça arrive !) ? La vérité éclaterait-elle ?


Et tant que j’y suis...


Danger - multimillionnaires en liberté


J’ai toujours pensé qu’il était intéressant que les attentas meurtriers du 11 Septembre aient été commis par un multimillionnaire. On dit toujours qu’ils ont été commis par un "terroriste" ou par un "islamiste intégriste " ou par un "Arabe" mais jamais on n’attribue à Oussama Ben Laden son titre légitime : multimillionnaire.


Pourquoi n’a t-on jamais lu à la Une d’un journal : "Un multimillionnaire tue 3000 personnes" ? Ce serait justifié non ?
La fortune d’Oussama Ben Laden est évaluée à 30 millions de dollars ; c’est un multimillionnaire. Alors pourquoi n’est-ce pas ainsi qu’on le représente, comme un riche @#$%& qui tue des gens ? Pourquoi ne nous servons-nous pas de ce mode de reconnaissance pour établir le profil d’éventuels terroristes ? Au lieu d’embarquer les Arabes suspects, pourquoi ne dit-on pas : "Oh Mon Dieu ! un multimillionnaire a tué 3000 personnes ! Embarquez les multimillionnaires ! Mettez-les en prison ! Pas de preuves ! pas de procès ! Déportez les millionnaires !"
Garder l’Amérique entre de bonnes mains. L’"US Patriot Act" ( la "Loi" Antiterroriste décrétée par George W. Bush) et la description du combattant ennemi ne sont qu’un aperçu de ce que Bush nous réserve. Imaginez une invention de l’Amiral John Poindexter, un des auteurs dans l’affaire des contras avec l’Iran, et de l’Agence pour les Projets de Recherche Avancé pour la Défense ( Defense Advanced Research Projects Agency) : le marché de l’analyse politique que le gouvernement devait hébergé sur un site web.

Il paraît que Poindexter croyait que les marchés à termes fonctionnaient si bien pour les potes de Bush chez Enron, qu’il pensait pouvoir les adapter pour prévoir le terrorisme. Des individus pourraient investir dans des contrats hypothétiques des marchés à terme liés à la probabilité d’événements tels que "l’assassinat de Yasser Arafat" ou "le renversement du roi Abdullah de Jordanie".

D’autres marchés à terme seraient disponibles selon la santé économique, la stabilité civile et l’implication militaire en Égypte, en Iran, en Israël, en Arabie Saoudite, en Syrie et en Turquie. Tous étant des pays ayant un rapport avec le pétrole.

Le marché proposé a duré environ un jour après avoir été révélé au Sénat. Les sénateurs Wyden et Dorgan ont protesté contre la demande faite au Pentagone de 8 millions de dollars. Wyden a déclaré : "Des marchés fictifs qui négocient sur des éventualités qui donnent la nausée semblent difficilement être la bonne mesure à prendre avec l’argent des contribuables dans la guerre contre le terrorisme. Poindexter a été obligé de démissionner, suite au scandale qui s’en est suivi.

Donner les Clefs de la ville de Détroit à Saddam

A Las Vegas, on a utilisé un véhicule blindé pour écraser des yaourts français, du pain français, des bouteilles de vin français, du Perrier, de la vodka Gray Goose, des photos de Chirac, un guide de Paris, et, le top, des photocopies du drapeau Français.

La France était vraiment le pays idéal à épingler. Si vous êtes une chaîne d’infos par câble, pourquoi dépenser des fortunes en reportages d’investigation pour vérifier si l’Irak possède véritablement des armes de destruction massive, alors que vous pouvez expliquer à quel point les Français sont pourris. Fox News a été la première chaîne télé à associer Chirac et Saddam Hussein, en montrant un reportage où l’on voyait les deux hommes ensemble. Que la réunion ait eu lieu dans les années 70 n’avait aucune importance.

En revanche, les médias n’ont pas jugé utile de nous montrer (encore et encore) des extraits où l’on voit Saddam Hussein recevant en cadeau les Clefs de la ville de Détroit, ni le film du début des années 80, lorsque Donald Rumsfeld visita Bagdad pour discuter de l’évolution de la guerre Iran-Irak.
La photo de Rumsfeld embrassant Saddam Hussein ne valait apparemment pas le coup d’être diffusée en boucle. Ou même une seule fois. OK, peut-être une fois alors. Chez Oprah [Show TV à la Mireille Dumas - NDT].


Michael Moore

Michael Moore a lancé sa première attaque contre George W. Bush et ses potes de Droite dans son best seller : "Stupid White Men" (Stupide Homme Blanc). Le Président est de nouveau dans sa ligne de mire dans son nouveau livre : "Dude, Where’s My Country ?" (Qu’as-tu fait de mon pays, mec ?).





siryne



Modifié 1 fois. Dernière modification le 30/10/04 19:38 par siryne.
en tous les cas l'image de syntese est supere bien reussie.

abdell mon frere, dis moi pas que tu crois encore au fantome??



yawning smiley

Bien sur que oui mr amir et c'est pas par inspiration d'aloween .

Il existe bel et bien Ben .

Quel est le plus grand terroriste? L'amérique de Bush ou BenLaden?
"Sur la base d'une estimation prudente, nous évaluons à environ 100.000 le nombre de morts en excès constatées depuis l'invasion de l'Irak en 2003. La violence est responsable de l'essentiel de ces morts en excès, et les attaques aériennes des forces de la coalition sont responsables de la plupart des morts violentes", c'est ce qu'a déclaré le Dr Roberts, de l'hôpital Johns Hopkins à Baltimore à la célèbre revue médicale américaine "The Lancet
Salam,

Donc on a même pas à s'intéresser de ces élections.
Salam
Salam

De toutes façons, Kerry ou Bush ? Ça ne change rien par rapport à la politique étrangère et surtout vis-à-vis du monde Arabe.

Donc on n’a même pas à s'intéresser de ces élections.


Salam
exactement!

et j'ajoute ; on doit completement s'en cotre @#$%&.

comme dit le proverbe marocain:

la poule est en train de pondre et le coq a mal au c...aux fesse!



yawning smiley
Il a bien servi Ben , une carte a jouer qui a terrorisé les zamericains .

Je le savais qu'ils allaient sortir une k7 juste a temps !!!

De toute facon ils ont pas l'esprit cartésien et gobe n'importe quoi !

On devrais chercher l'équilibre et la paix pour qu'ils nous foutent la paix , nous avons pas les moyens d'avoir des labo sophistiqués , ni l'apanage de crée des bombes .

Nous sommes des gens de paix et n'avons jamais conspirés contre personne , la preuve on se bat entre arabes que par des fléchettes et des pics pour faire semblant que nous sommes fort .


Triste ironie du sort , la justice suit tjs le chemin inverse car nous sommes faible et le courage nous manque .

Qu'ils gagne ou qu'ils perdent c'est pas mon affaire , mais qu'ils bléssent plus un enfant ou une mère , sinon je deviens colérique et abat l'Amérique !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 03/11/04 20:28 par abdell.
Al Jazzera acceuille aujord'hui SHAM3OUN PEREZ. Il ne lui reste qu'a inviter Sharon.

Ce qui est BIZZARD comment BEN fait parvenr ses cassettes sans que personne ne se rend compte.

Des Laboratoires en suisse ont DEJA demontre que ces VIDEOS sont du simple

montage. N'oubliez pas que juste en 2001 il y a une rencontre au Koweit entre

la CIA et BEN BEN qui etait malade.
 
Facebook