les "baltajiya" : la fin des privileges au maroc est un mythe .... !...
le "baltajiya" est une notion qui a pris tout son sens dans la révolution des pays arabes pour la démocratie et la liberté ..

Le « baltajiya » est une personne ou un groupe de personnes qui essayent d’une façon directe ou indirecte de retarder ou bloquer toute tentative ou aspiration citoyenne à la liberté, à la démocratie et au respect.... dont le but est la préservation des privilèges de certains.
Les méthodes utilisées par les baltajiya sont multiples et diverses : diffamations , amalgames, mensonges, la peur, et même l’élimination physique ect…

A l’instar de tous les pays arabes , le Maroc est pleins de "baltajiya" , ils sont souvent dans les classes favorisées , chez les arrivistes , mais bizarrement même dans les classes pauvres et même très pauvre ; l'idolâtrie des personne au Maroc est très présente , c’est ainsi que certains s’enrichit illégalement , d’une façon ou d’une autre , alors que d’autres les protègent sans jamais rien recevoir …
les riches , certains hauts fonctionnaires , certains étrangers … sont vénérés sans jamais rien demander ..

Cette perversion marocaine est facilement vérifiable : un simple accrochage entre une voiture de luxe et une Peugeot 205 montre clairement et sans aucune ambiguïté que la majorité des personnes constituant la foule qui se forme autour du lieu d'accrochage seront en compassion avec le propriétaire de la voiture de lux même s’il est en tort ….

un autre exemple , quand je prenais mon café en plein centre de Casablanca , trois personnes s’installèrent à coté de moi , un marocain bien habillé , costume "classe" et ordinateur portable à la main , un français et une jeune fille asiatique . quand ils commencèrent à discuter du vote FN en France , le marocain n'a cessé de blâmer les immigrés de France en les traitants de tous les noms , il à même appeler à l’expulsion de tous les marocains pour le bien de la France , le français , gêné a essayer de tempérer , l'asiatique est resté bouche bée ....

cette spécificité marocaine explique aisément la lenteur des reformes, la continuité de l’humiliation des classes populaires, le monopole des mêmes personnes des mêmes privilèges , ainsi que leurs progénitures , les forces anti-changement sont plus fortes que les forces du changement..

La tempête du printemps arabe est passée , les charognards sont de retour…

-PAUVRE MAROC ..
 
Facebook