avortement
3 mars 2004 15:36

êtes vous pour ou contre l'avortement?
si oui, argumentez et si c'est non argumentez aussi!





Ojo por Ojo y Diente por Diente winking smiley
3 mars 2004 15:44
s'il y avait pas l'avortement tu aurai vu plus d'enfants ds la rue au maroc que mnt ;-)) Diau merci!!!
té pour l'avortement si g bien compri!





Ojo por Ojo y Diente por Diente winking smiley
Hola Santita,

Je vais te donner mon point de vue en argumentant au possible, sachant que je peux m'imaginer ce que je veux...tant que j'y suis pas moi-même confrontée ça peut être du n'importe quoi:

Je dirai dans l'absolu :

- oui en cas de : Viol, déformation grave de l'enfant...

- Non en cas de : grossesse hors mariage, grossesse accidentelle non prévue au planning de réproduction défini par le couple...

En même temps, j'ai jamais réussi à me fixer sur le fait que l'avortement supprimais la vie d' un être déjà formé ou non...

Quand on pense aux gens qui ne peuvent pas avoir d'enfants...

Je ne juge pas mais c'est une décision difficile à laquelle je n'aimerai jamais être confrontée...
merci chireen, moi je suis contre l'avortement sauf dans ces cas là, ni plus ni moins:

- viol
- mal formation tré grave de l'enfant





Ojo por Ojo y Diente por Diente winking smiley
Je suis pour l'avortement dans le cas où c'est un accident. dans accident je mettrai tout ce qui va contre la volonté des 2 partenaires qui le concoivent.
Et que l'on finisse avec ce " Koul ouhad brezkou". Quand on décide de faire un enfant c'est pour l'assumer au maximum et non pas l'envoyer vendre des cigarettes ou des journaux dans la rue.
3 mars 2004 16:05

il faut savoir que c'est autorisé dans les premières semaines avant la formation de son coeur, je veux dire avant que le foetus soit concretement en vie........ personellement j'adore les enfants donc je ne peux pas me permettre de leur enlever la chance de vivre et de donner bonheure autour d'eux mais je ne suis pas choquée si j'apprend qu'une proche l'a fait
kan on couche, on devré s'attendre à ce ke kelkes mois apré il y ait la possibilté ke le fruit de cet act se manifeste!
il faut assumer cela aussi!





Ojo por Ojo y Diente por Diente winking smiley
santita, je te parles même dans le cadre du mariage, il se peut que l'on fasse des erreurs. Il faudrait pouvoir les réparer.
L'avortement devrait même être gratuit.
Comment on peut assumer des gosses quand on a pas les moyens de les éduquer?????? Tu préfères les voir dans la rue se faire violer et se droguer!!!!!!!!!
3 mars 2004 16:12

même en assumant ça santita en ne prive pas le futur né de sa part de responsabilité (je parle là des cas negatives: viol, enfant hors mariage....) d'une faute qui n'est réellement pas responsable..... il faut se demander est cette partie de nous sera contente de cette décision .......il faut vraiment penser à tous.......?
on ne peut jamais être sûr du sort d'un enfant ki n'est même pas encore né!
erreur ou pas, on assume endehors du mariage ou mariage!!!!!
il ya des moyens de contraception moins dangereux ke de tuer une créature





Ojo por Ojo y Diente por Diente winking smiley
L'avortement est qqch de très grave, mais parfois une naissance non désirée peut avoir des csq catastrophiques...

Je suis donc:
- pour l'avortement en cas de viol
- pour l'avortement en cas de grave malformation ou de mise en danger de la mère (et ce, comme il est pratiqué actuellement, càd que l'interruption THERAPEUTIQUE de grossesse est autorisé jusqu'à la fin de la grossesse).

- pour l'avortement en cas de grossesse accidentelle (dans le délai actuellement pratiqué) MAIS: nous vivons dans un pays où il est facile de se procurer une contraception gratuite, où nous avons la chance d'avoir des cours d'éducation sexuelle, donc je limiterais le nombres d'avortements de ce genre. On a le droit à l'erreur, mais certaines femmes que je ne peux qualifier que de meurtrières, utilisent l'avortement comme un moyen de contraception à part entière, et celles là me donnent envie de vomir.
Ceci dit, l'erreur est humaine, les conséquences peuvent être si terribles pour certaines (mises à la portes: est-ce vraiment mieux pour l'enfant à naître?) qu'on doit redonner une chance, mais PAS INDEFINIMENT.

3 mars 2004 16:24

il faut pas oublié qu'on est des arabes musulmans, un enfant hors mariage est marginalisé dans le regard de la sociètè et de l'état, on est une socièté qui pardonne pas ce genre de comportement. et malheureusement c'est l'enfant qui subit le plus ces pressions. tu sais que pour postuler à un poste au ministère de l'intérieur ou autre il ya une enquête qui exclu toutes personnes ayant un noir ou blanc dans son identité.......alors à mon avis il faut penser mille fois avant de dire que j'assume.......assumer n'exclu pas les conséquences à long terme
Je ne vais pas vous apprendre que les moyens de contraception ne sont pas surs à 100%.....
Je veux vous poser une question : si une prositutuée veux se faire avorter, vous serez partants pour lui interdire ou la laisser faire?
Kaine ya Makane, l'implant contraceptif (dans le bras) est sûr à 100%.

La prostituée, je l'autoriserais si c'est la première fois.

moi je ne suis pas là pour interdire ou laisser ki ke ce soit avorter ou pas!
aprés, cela dépend de la situation, mais moi, dans les situations classikes où on couche on couche, et apré, on assume pas!





Ojo por Ojo y Diente por Diente winking smiley
Encore faut-il qu'il soit accessible à une large population. Mon souci est l'usage de l'avortement dans les milieux défavorisés au maroc.
cela ferait partie des avancées majeures pour la femme.
la contraception est accessible à ceux ki peuvent se permettre d'avorter!





Ojo por Ojo y Diente por Diente winking smiley

Les milieux défavorisés auraient besoin au contraire d'une campagne de prévention avec mise à disposition de la pilule gratuitement...
Kaine ya makane, l'avancée majeure dans ces contrées serait la sensibilisation des femmes à la contraception. C'est la première étape, l'étape primordiale, car la contraception ne tue pas d'embryon, puisqu'elle empêche purement et simplement sa formation.

Après on pourra débattre de l'avortement.

D'ailleurs à l'heure actuelle je suis en train de rédiger un essay à ce sujet (faut que je m'y remette! winking smiley), pour ceux que ça intéresse et qui lisent l'anglais, je pourrais vous faire part de la bibliographie que j'ai utilisée, c'est extrêmement instructif.

Pour l'histoire des pratiques de l'avortement à travers les âges, et l'histoire de l'éthique médicale qui va avec, cherchez l'affaire Roe v. Wade (1973) 410 U.S. 113 sur Google, au sujet de la levée de l'interdiction de l'avortement au Texas. Tout y est.

Facebook