News Forum MediaTIC Islam YabiladiesUniversités d'été العربية Connexion
Affaire de l’exorcisée à mort en Belgique
Affaire de l’exorcisée à mort en Belgique : Le frère de Latifa Hachmi témoigne [Interview]
Alexis Mehdi Mantrach



Huit ans de combat acharné pour que justice soit faite. Fouad Hachmi, frère de Latifa Hachmi, la MRE exorcisée à mort en 2004, est animé par une détermination transcendante : celle de faire punir les bourreaux de sa sœur. Parce qu'elle ne réussissait pas à tomber enceinte, cinq exorcistes auto-proclamés ont, avec l'aval de son mari, précipité la mort de la jeune femme en pratiquant sur elle le rite exorciste de la Roqya. Ils avaient été alors condamné à une peine légère pour homicide involontaire. Aujourd'hui, alors que s'est ouvert Lundi dernier un nouveau procès en assises visant à requalifier les faits en « tortures ayant conduit à la mort », Fouad Hachmi témoigne. Sa douleur, sa rancoeur, ses attentes. Témoignage.
Latifa Hachmi avait subi de nombreuses cures d'exorcisme dans le mois précédent sa mort
Yabiladi : Quelles sont les preuves matérielles sur lesquelles la cour d’appel s’est fondée pour requalifier les faits en « torture ayant conduit à la mort » ?
Fouad Hachmi : Il y en a eu plusieurs. Le premier concerne l’autopsie du corps de Latifa qui a révélé qu’elle aurait reçu, durant le mois précédent sa mort, plus de 40 coups. La plupart de ces coups ont été infligés par un objet contendant qui n’a jamais été retrouvé au domicile de ma sœur [ndlr. une batte de baseball aurait été retrouvée néanmoins au domicile d’un des accusés]. Deuxième élément à charge : les témoignages, maintes et maintes fois modifiés, et qui ont mis en lumière plusieurs incohérences. Certains d’entre eux relataient d’ailleurs la dissimulation de l’objet contendant alors que d’autres en niaient l’existence. Enfin, troisième élément : le mode de fonctionnement du groupe, qui avec du recul, nous a fait penser au fonctionnement d’une secte, avec à sa tête un gourou – le cheikh Aznagui, son disciple – le néo-musulman Xavier Meert, trois exécutantes – Jamila Zian, Fatima Zekhnini et Hayate Saif Nasr, et, enfin, mon ex-beau-frère – Mourad Mazouj.
Concernant Mourad Mazouj, le mari de Latifa, que pensez-vous de son attitude lors de l’affaire et du procès ?
Le jour de la mort de Latifa, mon père s’est rendu au domicile de ma sœur et est tombé sur son mari. Ce dernier lui a dit que ma sœur était sortie faire une course. Mon père l’a cru, puis est reparti. Plus tard dans la journée, vers 13h, mon père repasse chez elle et il voit une ambulance. Bien entendu, paniqué, il rentre en trombe dans son domicile et tombe nez-à-nez avec une équipe de réanimation qui tentait de sauver ma soeur. Là, il comprend que quelque chose de très grave vient de lui arriver. Le plus étrange dans cette histoire, c’est l’attitude de mon ex-beau-frère : il va voir mon père en pleurant à chaudes larmes et lui dit ne rien avoir compris, ni même vu de suspect qui puisse laisser présager d’un tel drame.
Cette posture, entre déni et fausse compassion, c’en est une qu’il maintiendra tout au long du procès, qu’il s’agisse de celui de 2004 ou de l’actuel. Pour ma part, je crois qu’il est totalement impliqué dans les tortures qui ont mené à la mort de ma sœur. A plusieurs reprises d’ailleurs avant sa mort, nous avions eu des témoignages d’actes de violence répétés de la part de Mourad à son encontre. De plus, quelques temps après le premier procès, nous avons appris que Latifa voulait le quitter, ce qui, en plus de son incapacité à tomber enceinte, aurait pu définitivement finir par convaincre Mourad que ma sœur était bel et bien possédée par des démons. Je tiens à rappeler qu’au début de l’affaire, nous avons cru en son innocence ; d’ailleurs, nous sommes même allés jusqu’à lui prendre un ténor du barreau pour défendre son cas. Ce n’est qu’en venant au Maroc pour l’enterrer, et en parlant de ce qui était arrivé à ma sœur avec des gens de la famille, que nous avons commencé à avoir des doutes sur son innocence.
A ce propos, est-il vrai que ce serait lui, et non votre sœur, qui serait stérile ?
A vrai dire, il n’est pas stérile. Ni elle ne l’était d’ailleurs. Ils avaient tout simplement, l’un comme l’autre, un taux de fertilité en dessous de la moyenne ce qui, par conséquent, réduisait considérablement leurs chances d’avoir un bébé. Ma sœur avait d’ailleurs parlé à de nombreuses reprises de l’idée de recourir à l’insémination artificielle. Mais la secte ne lui aura pas laissé cette chance. Quant à son mari, qui s’est remarié en 2008, il n’est pas aussi impuissant qu’on a pu l’entendre puisqu’il est aujourd’hui père de trois enfants.
Quel est votre ressenti par rapport aux autres accusés, notamment le Cheikh Aznagui, considéré par beaucoup comme « le gourou de cette secte » ?
Abdelkrim Aznagui, alias le « cheikh », est effectivement le principal protagoniste dans cette histoire. C’est certainement par sa faute que Latifa s’est retrouvée prisonnière d’un labyrinthe de dogmes qui ont conduit à sa mort. Aznagui est un personnage de notoriété publique en Belgique, connu non seulement pour pratiquer des séances d’exorcismes, mais aussi pour faire des conférences en berbère durant lesquelles il prononce des discours salafistes au nom du Cheikh Abou Chayma. Pour moi, Aznagui n’est qu’un usurpateur, qu’un imposteur, qui s’est fait un nom en récitant tout au long de sa vie trois sourates dont il ignore même le sens. Xavier Meert, son disciple, alias « Abu Ayub Selim », l’accompagne lui aussi en général durant ses conférences, en Belgique et à l’étranger. Il n’est pas aussi « blanc comme neige » que son avocat cherche à le faire croire. Quant aux trois « sœurs », Jamila Zian, Fatima Zekhnini et Hayate Saif Nasr, je suis écœuré par leur double-jeu et leur hypocrisie : le jour de la mort de ma sœur, alors que nous pleurions sa mort à mon domicile, elles sont toutes les trois passées pour demander à ma mère si elle avait besoin de quelque chose. Ma mère leur a répondu que non. Puis, voyant que cette dernière se levait pour enduire le corps de ma sœur d’huile sainte, les trois « sœurs », qui craignaient que ma mère ne sentent l’odeur des mixtures qu’elles l’avaient forcées à ingurgiter ou celles des huiles qu’elles lui avaient appliquées sur le corps de Latifa dans le mois précédent sa mort, se sont levées comme un seul homme et lui ont dit : « Ne te dérange pas khalti, on va nous même lui oindre le corps ! ».« Khalti ?! » Des femmes qui ont réalisées à plusieurs reprises des massages vaginaux, ou entrées leurs mains dans la bouche de Latifa au point de lui faire exploser la carotide, et qui appelle ma mère Khalti ?! Mais qui sont ces gens ?!
Qu’attendez-vous de ce procès ?
Ma sœur est décédée en 2004. Nous sommes en 2012. Cela fait maintenant huit ans que je patiente. Huit ans en « standby ». On a toujours respecté la justice mais nous attendons d’elle aujourd’hui qu’elle rende un jugement équitable, correct et exemplaire. Nous voulons qu’elle reconnaisse la souffrance infligée à notre famille et qu’elle établisse le rôle de chacun des protagonistes dans cette affaire. Notre avocat (Me Jean-Paul Tieleman) réclame la peine à perpétuité pour les principaux d’entre eux. Nous voulons également que cette histoire serve de débat constructif sur l’Islam, et sur ses dérives lorsque celui-ci est dévoyé de son caractère essentiel, de son humanisme, par des individus qui croient avoir le pouvoir de décider qui est musulman et qui ne l’est pas. L’Islam est la religion de la tolérance, et nous voulons que le drame de ma sœur le rappelle.
Salam,
Lee Mouna, par pitié fais des résumés et évites ce genre de bloc.
Citation
gazafree a écrit:
Salam,
Lee Mouna, par pitié fais des résumés et évites ce genre de bloc.

d'accord jte raconte : c'est un type, un arabe qui fait appel à une équipe de bras cassé pour exorciser sa femme puisque stérile.
(perso jvois pas le rapport)

l'équipe d'exorciseurs finis par tuer sa femme lors d'une séance, à coup de batte.

Durant le premier procès, (le frère de la victime ayant porté plainte) une petite peine à était prononcé.
Le frère ayant fait appel pour requalifié les fait en torture ayant entreiné la mort, afin d'avoir des peines plus lourdes allant jusqu'à la perpétuité.
Mais pk ils parlent de roqya ?
Oui pourquoi parler de rokya, batte je comprend pas bien.
Citation
Lee Mouna a écrit:
Citation
gazafree a écrit:
Salam,
Lee Mouna, par pitié fais des résumés et évites ce genre de bloc.

d'accord jte raconte : c'est un type, un arabe qui fait appel à une équipe de bras cassé pour exorciser sa femme puisque stérile.
(perso jvois pas le rapport)

l'équipe d'exorciseurs finis par tuer sa femme lors d'une séance, à coup de batte.

Durant le premier procès, (le frère de la victime ayant porté plainte) une petite peine à était prononcé.
Le frère ayant fait appel pour requalifié les fait en torture ayant entreiné la mort, afin d'avoir des peines plus lourdes allant jusqu'à la perpétuité.

C'est vraiment une bande de débiles, ils méritent la perpétuité.
Une rokia parce qu'elle est stérile, pffffff, ils n'auraient jamais dû naitre.
Ils la disaient possesèe par un djinn,et qu'il l'empechait de procrèer tout simplement.....
C'est des illuminès ces gens.
Qu'ALLAH acceuille cette jeune femme en son vaste Paradis,qu'IL lui donne firdaws pour toutes les sévices qu'elle a enduré.
Lee mouna
Tu es trs affreuse comme on te connait. Tu detruits trs les couples. Llah yne3lek li yawmi ddin.
En plus tu es loin d etre la sainte.
Lee mouna
Tu es trs affreuse comme on te connait. Tu detruits trs les couples. Llah yne3lek li yawmi ddin.
En plus tu es loin d etre la sainte.
Salam Aleykoom

Je ne sais pas ce qui s'est passé avec cette "équipe" mais en dehors de cela, la rokya c'est une part de la médecine prophétique.
C'est à dire soigner les maladies par incantation de versets coraniques. Si vous lisez le Coran, Le Seigneur y dit que le Coran est source de guérison.

wa salam.
Salam
C'est choquant, Allah yarhamha, très choquant.
Grave quand même de se servir de la Religion à ces fins-là (Roqiya avec une batte ???!!!) de la torture punaise le calvaire qu'elle a dû vivre face à ces personnes et elle ne disait rien, quand on voit des femmes qui pleurnichent parce que l'époux leur dit un mot de travers c'est le scandale : elle, a subi, seule, elle en est morte.
Citation
lunar a écrit:
Lee mouna
Tu es trs affreuse comme on te connait. Tu detruits trs les couples. Llah yne3lek li yawmi ddin.
En plus tu es loin d etre la sainte.

lunar [ MP ] [ Ajouter à mes amis ] 9 février 2012 22:12 ma femme, sa soeur et moi
Je vis un enfer, je vis ma fin, j ai saute sur ts les principes et j ai couché avec la soeur a ma femme. Je connais mon epouse depuis 3 ans elle etais un ange pr moi je savais pas k elle n est pas normale k elle avait une relation intime tres speciale. Elles couchaient ensemble depuis longtemps. Elle me faisait signe comme koi elle adore sa soeur son corps entre autres. Elle disait qu elle partageaient tt tt tt meme des films porno. Maintenant c fait on a partagé le meme lit et tres tres hard. Quoi faire svp je suis perdu je vois tt en noir.
Il est malade ce Lunar..
"On" pour un nouveau za3ma ? Facile et lâche son attaque, pffff
Citation
Pika11 a écrit:
Il est malade ce Lunar..
"On" pour un nouveau za3ma ? Facile et lâche son attaque, pffff


oui pourquoi ce cacher, changer de pseudo pour discuter, j'ai jamais mangé personne.

Ce qui serait pas mal c'est de démontrer par la preuve quand on n'accuse quelqu'un.
Enfin c'est clair que ça reste difficile quand c'est faux et complètement ridicule mais bon (d'autant plus pour quelqu’un qui affirme coucher avec sa propre belle soeur et j'en passe des plus moisies).


Allah y ster des malades de l'esprits ici parfois.
As salam alaykoum

Il se peut tout simplement quil y es des cas ou le jiin ne veux pas sortir alors il se met a fraper le posseder jusqua la mort.

En effet les paroles d Allah taala le brule alors plutot que de quiter le corp du pacient il prefere le tuer.

Allah taala a fait descendre pour les croyant le saint coran qui est une misericorde et une guerison pour les croyants.

Ce n'est pas un pauvre article de gens ne conaissant pas le monde de l'invisible qu'il faut croire !



"Et rappel, car le rappel profite aux croyants" Sourate 51 - Verset 55



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19/05/12 13:27 par DouniaVSEkhira.
Salam,

Le probleme dans cette histoire c'est que le mari n'a pas accepté que sa femme ne peux concevoir d'enfant... Il s'est pas dis, "si Allah veux sa, j'accepte cette situation selon sa volonté.... " de suite il a pensé à la sorcellerie et au mauvais oeil et à eu recours à ces charlatans... .Maintenant ils vont tous payer le mal qu'ils ont fais.... Comme quoi y'a toujours une justice....

Allah y rahma à cette jeune femme...



"CE QUE VOUS FAITES DE BIEN OU DE MAL, VOUS LE FAITES A VOUS MEME"
LE PROPHETE MOHAMED
je connaissais latifa , je me souviens m'etre effondre à l'annonce de sa mort avec d'autres soeurs, on ne retiendra d'elle que sa douceur.
Salam

Y'a aucun mot sur un tel drame ... Surtout que la stérilité venait peut être de l homme ... Et puis peu importe il n avait qu à juste divorcer je comprends pas ... À vomir



Moi : 27 ans Lui : 26 ans - Mariés depuis avril 2009 - essais BB1 DEPUIS août 2011 -
C1 : 28 JOURS - C2 : 31 jours - C3 : 30 jours - C4 : 28 jours - C5: 30 jours - C6:28 jours - C7: +++
DPA : 1er décembre 2012
Quel sordide histoire..

Qu'allah accorde le paradis à latifa...

Et qu'il se charge des bourreaux qu'ils lui ôtaient la vie..

Mieux que la justice belge.. la justice d'allah...
Salam,

Je suis tombé sur yabiladi en voulant lire la suite du procès ici ou je l'ai decouvert...

La reclusion a perpétuité ou la peine de mort à ces charlatans! comme dirait un titre du site (procès)

Seul le diable est absent du box des accusés!
c'est tellement flagrant c'est une execution à mort maquillé en exorcisme...

Que la justice soit faite ici et dans l'au delà..

Allah yrhm Latifa! puisse t'elle reposée en paix!.

Sourate an-nas (les Hommes)

114.1 Dis: "Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes. Qul 'A`ūdhu Birabbi An-Nāsi
114.2 Le Souverain des hommes, Maliki An-Nāsi
114.3 Dieu des hommes, 'Ilahi An-Nāsi
114.4 contre le mal du mauvais conseiller, furtif, Min Sharri Al-Waswāsi Al-Khannāsi
114.5 qui souffle le mal dans les poitrines des hommes, Al-Ladhī Yuwaswisu Fī Şudūri An-Nāsi
114.6 qu´il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain".
Facebook