Menu
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

At-Tauba
9.81. Ceux qui sont restés dans leurs foyers et qui n'ont pas accompagné le Prophète au combat s'en félicitaient, car il leur répugnait de mettre leurs biens et leurs personnes au service de Dieu, en disant : «Ne vous mettez pas en campagne par ces chaleurs !» Dis-leur : «Le feu de l'Enfer est bien plus ardent encore !» Mais peuvent-ils le comprendre?
9.82. Qu'ils rient donc un peu, pour le moment ! Un jour viendra où ils verseront des larmes à torrents, en punition de leurs actes.
9.83. Si Dieu veut que tu te retrouves un jour parmi un groupe de ces gens-là, et qu'ils te demandent la permission d'aller combattre avec toi, dis-leur : «Jamais plus vous ne partirez au combat avec moi, et jamais plus vous ne combattrez d'ennemis avec moi ! Vous avez été contents de rester chez vous une première fois. Eh bien ! Restez donc avec ceux qui se tiennent à l'arrière !»
9.84. Quand l'un d'eux vient à mourir, ne célèbre jamais la prière des morts sur sa dépouille et ne te recueille jamais sur sa tombe ! Ils ont renié Dieu et Son Prophète et ils sont morts en pervers.
9.85. Que leurs richesses et le nombre de leurs enfants ne t'émerveillent point ! Dieu ne les leur accorde ici-bas que pour leur plus grand tourment et pour qu'ils rendent péniblement l'âme en tant que négateurs.
9.86. Lorsqu'une sourate est révélée prescrivant de croire en Dieu et de combattre avec Son Prophète, les plus riches d'entre eux ne songent qu'à se faire dispenser d'aller au combat, en te demandant : «Laisse-nous avec ceux qui se tiennent à l'arrière !»,
9.87. acceptant ainsi de rester avec les femmes et les vieillards. Un sceau a été imprimé sur leurs cœurs les rendant incapables de rien comprendre.
9.88. Et pendant ce temps, le Prophète et ceux qui ont cru avec lui engageaient dans le combat leurs biens et leurs vies. Voilà ceux qui jouiront de toutes les faveurs ! Voilà ceux qui seront les bienheureux !
9.89. Dieu leur a préparé des Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux, où leur séjour sera éternel. Et ce sera pour eux le bonheur sans limites !
9.90. Puis vinrent les défaitistes, parmi les bédouins, pour demander d'être dispensés du combat, tandis que ceux qui manquaient de sincérité envers Dieu et Son Prophète s'étaient contentés de rester chez eux. Aussi un terrible châtiment sera-t-il infligé à ceux, parmi eux, qui sont négateurs.
9.91. Les faibles, les malades ainsi que ceux qui manquent de moyens pour s'équiper ne sont pas tenus d'aller à la guerre, pourvu qu'ils soient sincères envers Dieu et Son Prophète. On ne doit pas s'en prendre à ceux qui font le bien, car Dieu est Clément et Miséricordieux.
9.92. Nul reproche n'est à faire non plus à ceux qui sont venus te demander des montures pour aller au combat et qui, lorsque tu leur as dit : «Je ne dispose d'aucune monture à vous donner», s'en allèrent les yeux débordant de larmes et désolés de ne pouvoir en faire eux-mêmes la dépense.
9.93. Mais il y a lieu de s'en prendre à ceux qui, quoique riches, te demandent de les dispenser de se battre, acceptant d'être relégués avec les invalides à l'arrière. Dieu a imprimé un sceau sur leurs cœurs les rendant incapables de rien comprendre.
9.94. Et ils ne manqueront pas de vous présenter des excuses dès votre retour de la bataille. Dis-leur : «Ne vous excusez pas, car jamais nous ne vous croirons ! Dieu nous a déjà instruits sur votre compte. Dieu et Son Prophète verront vos actes. Puis vous retournerez à Celui qui connaît l'apparent et l'occulte, et qui vous informera de tous vos actes.»
9.95. Quand vous serez de retour parmi eux, ils prendront Dieu à témoin de leur loyauté afin d'éviter vos reproches. Détournez-vous de ces êtres immondes dont le dernier refuge sera la Géhenne, pour prix de leurs forfaits.
9.96. Ils vous adjurent d'accepter leurs excuses. Sachez que si vous les agréez, Dieu n'agréera point les excuses des gens pervers !
9.97. Les nomades sont les négateurs les plus endurcis, les hypocrites les plus sournois et les plus enclins à ne pas faire cas des préceptes que Dieu a révélés à Son Prophète. Dieu est Omniscient et Sage.
9.98. Parmi les nomades, certains considèrent leur contribution comme une corvée et attendent avec impatience les malheurs qui pourraient vous atteindre. Puissent-ils en être victimes eux-mêmes ! Car Dieu est Audient et Omniscient.
9.99. Il en est d'autres qui croient en Dieu et au Jour dernier et qui considèrent ce qu'ils dépensent comme un moyen de se rapprocher de Dieu et de bénéficier des prières du Prophète. Certes, c'est là un moyen sûr de se rapprocher de Dieu, et Dieu les admettra dans le sein de Sa miséricorde, car Dieu est Clément et Miséricordieux.
9.100. Quant aux émigrés et aux auxiliaires qui ont été les premiers à se joindre au Prophète et à l'accueillir, ainsi que ceux qui les ont suivis dans un élan sincère, Dieu est Satisfait d'eux comme ils seront satisfaits de Ses faveurs, car Il a préparé à leur intention des Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux et où leur séjour sera éternel. Et ce sera pour eux le comble de la félicité.
Rechercher dans le Coran
Accès sourates
Accès versets