Menu
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Al-Baqara
2.161. Les négateurs qui vivent et meurent en tant que tels encourront à la fois la malédiction de Dieu, celle des anges et celle de tous les hommes.
2.162. Et cette malédiction les poursuivra éternellement, sans que leurs tourments puissent jamais connaître ni répit ni allégement.
2.163. Votre Dieu est Unique. Il n'y a d'autre divinité que Lui. Il est le Dieu de la bonté et de la miséricorde.
2.164. Dans la création des Cieux et de la Terre, dans l'alternance de la nuit et du jour, dans les vaisseaux qui sillonnent la mer, chargés de tout ce qui peut être utile aux hommes , dans l'eau que Dieu précipite du ciel pour vivifier la terre, après sa mort, et dans laquelle tant d'êtres vivants pullulent , dans le régime des vents et dans les nuages astreints à évoluer entre ciel et terre , dans tout cela n'y a-t-il pas autant de signes éclatants pour ceux qui savent réfléchir?
2.165. Il est des hommes qui prennent en dehors de Dieu des associés qu'ils se mettent à aimer à l'égal de Dieu Lui-même ! Mais ce sont les croyants qui vouent à Dieu le plus grand amour. Ah ! Si les injustes pouvaient entrevoir le supplice qui les attend, ils verraient alors que la puissance entière appartient à Dieu seul et que Dieu, quand Il sévit, le fait toujours avec rigueur.
2.166. Et ce jour-là, à la vue du supplice, les meneurs renieront ceux qui les auront suivis, et toute attache sera rompue entre eux,
2.167. alors que leurs disciples s'écrieront à leur tour : «Ah ! S'il nous était possible de retourner sur Terre, nous désavouerions nos meneurs, comme ils nous ont désavoués.» Et c'est ainsi que Dieu les mettra en face de leurs œuvres, sans que leurs regrets les mettent pour autant à l'abri de l'Enfer.
2.168. Ô hommes ! Mangez de ce que la terre vous offre de licite et d'agréable ! Ne marchez pas sur les traces de Satan qui est votre ennemi mortel !
2.169. Il ne vous suggère que le mal et les turpitudes , il vous incite à tenir sur Dieu des propos dont vous ne saisissez même pas le sens.
2.170. Lorsqu'on dit aux infidèles : «Conformez-vous à ce que Dieu a révélé !», ils rétorquent : «Non ! Nous devons plutôt nous conformer à ce que nous ont légué nos ancêtres !» Eh, quoi ! Les suivraient-ils même s'ils manquaient de discernement, même s'ils étaient dans l'erreur?
2.171. Ces infidèles font songer à des animaux qui n'entendent que les sons et les cris des appels confus qu'on leur lance, et qui, sourds, muets et aveugles, sont incapables d'en saisir le sens.
2.172. Ô vous qui croyez ! Mangez de ces bonnes choses dont Nous vous avons gratifiés et rendez grâce au Seigneur, si c'est vraiment Lui que vous adorez !
2.173. Il vous interdit seulement de consommer la bête morte, le sang, la viande de porc et celle de tout autre animal sur lequel on aura invoqué un autre nom que Celui de Dieu. Cependant, si on se trouve contraint d'en consommer par nécessité, et non par insoumission ni désinvolture, on ne commet aucun péché, car Dieu est Clément et Miséricordieux.
2.174. Ceux qui dissimulent ce que Dieu a révélé du Livre et qui le troquent à vil prix, c'est comme s'ils remplissaient de feu leurs entrailles. Dieu ne leur adressera pas la parole le Jour du Jugement dernier et ne leur accordera pas Son pardon , mais un châtiment douloureux leur sera infligé.
2.175. Voilà ceux qui échangent la Vérité contre l'erreur et qui troquent le pardon de Dieu contre le châtiment de l'Enfer ! Et quelle endurance il leur faudra pour supporter les affres de la Géhenne !
2.176. Il en est ainsi parce que Dieu a révélé le Livre en tant que Message de vérité, et que ceux qui se livrent à des controverses à son sujet s'engagent dans une profonde divergence.
2.177. La piété ne consiste pas à tourner sa face du côté de l'Orient ou de l'Occident , la piété, c'est croire en Dieu, au Jugement dernier, aux anges, aux Livres et aux prophètes , la piété, c'est donner de son bien – quelque attachement qu'on lui porte – aux proches, aux orphelins, aux indigents, aux voyageurs et aux mendiants , la piété, c'est aussi racheter les captifs, accomplir la salât, s'acquitter de la zakât, demeurer fidèle à ses engagements, se montrer patient dans l'adversité, dans le malheur et face au péril. Telles sont les vertus qui caractérisent les croyants pieux et sincères !
2.178. Ô vous qui croyez ! La loi du talion vous est prescrite en matière de meurtre : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Si l'ayant droit consent une remise de cette peine au meurtrier, ce dernier sera poursuivi modérément et il devra s'acquitter du prix du sang avec empressement. C'est là une mesure d'allégement et de miséricorde pour vous de la part de votre Seigneur. Mais quiconque transgresse, par la suite, ce compromis sera sévèrement sanctionné.
2.179. La loi du talion constitue pour vous une garantie de vie, ô gens doués d'intelligence. Peut-être finirez-vous ainsi par craindre Dieu.
2.180. Il vous est prescrit, lorsque l'un d'entre vous est sur le point de mourir en laissant quelques biens, de faire un testament en faveur de ses père et mère et de ses parents les plus proches, suivant l'usage établi. C'est un devoir pour ceux qui craignent le Seigneur.
Rechercher dans le Coran
Accès sourates
Accès versets