News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Hud
11.49. Ce sont là quelques nouvelles du mystère du monde que Nous te révélons, et que ni toi ni ton peuple ne connaissaient jusqu'ici. Sois patient ! Une heureuse fin est réservée à ceux qui craignent le Seigneur.
11.50. Aux `Âd Nous avons envoyé leur frère Hûd. «Ô mon peuple, dit-il, adorez Dieu, car vous n'avez d'autre divinité que Lui ! Tous les autres cultes que vous forgez ne sont que des mensonges.
11.51. Ô mon peuple ! Je ne vous réclame aucun salaire en échange. Je n'attends ma rétribution que de Celui qui m'a créé. Ne raisonnez-vous donc point?
11.52. Ô mon peuple ! Demandez pardon à votre Seigneur, et repentez-vous à Lui. Il vous enverra du ciel une pluie abondante et accroîtra vos forces. Ne vous détournez donc pas de Lui en devenant rebelles !»
11.53. – «Ô Hûd, lui dirent-ils, tu ne nous apportes aucun signe évident. Nous n'abandonnerons donc pas nos divinités sur tes simples paroles, car nous n'avons pas confiance en toi !
11.54. Nous dirons plutôt que l'une de nos divinités t'a dérangé l'esprit !» – «Je prends Dieu à témoin !, dit Hûd. Et témoignez vous-mêmes que je désavoue les divinités que vous adorez
11.55. en dehors de Dieu. Mettez en œuvre toutes vos perfidies contre moi et ne m'accordez aucun répit !
11.56. Je m'en remets à Dieu qui est mon Seigneur et le Vôtre. Il n'est point d'être vivant qui ne soit soumis à Sa loi. Mon Dieu est, certes, sur un chemin droit.
11.57. Et si vous vous détournez, je vous aurai du moins transmis le message que j'étais chargé de vous faire parvenir, et mon Seigneur vous remplacera par un autre peuple, sans que vous puissiez Lui nuire, car mon Seigneur est de toute chose le Gardien vigilant.»
11.58. Et lorsque Notre ordre fut donné, Nous sauvâmes Hûd et ceux qui avaient cru avec lui, par un effet de Notre miséricorde. Nous les sauvâmes d'un terrible tourment.
11.59. Telle fut l'histoire du peuple de `Âd qui avait nié les signes de son Seigneur, désobéi à Ses prophètes et suivi les ordres de tout tyran rebelle.
11.60. Maudit à jamais ici-bas, il le sera aussi dans l'autre monde. Le peuple de `Âd a, en effet, renié son Seigneur. Périsse donc `Âd, peuple de Hûd !
11.61. Aux Thamûd Nous avons envoyé leur frère Sâlih. «Ô mon peuple, dit-il, adorez Dieu ! Vous n'avez d'autre divinité que Lui ! C'est Lui qui vous a formés de la terre et qui vous y a établis. Demandez-Lui pardon et revenez repentants vers Lui, car mon Seigneur est si Proche et si Prompt à exaucer les prières !»
11.62. – «Ô Sâlih !, répondirent-ils, tu étais jusqu'ici l'objet de nos espérances. Vas-tu à présent nous interdire d'adorer ce que nos pères adoraient? En vérité, nous avons des doutes troublants au sujet du culte auquel tu nous invites !»
11.63. – «Ô mon peuple !, dit-il, que vous en semble, si j'étais nanti d'une preuve évidente par mon Seigneur et s'Il m'avait accordé Sa miséricorde, qui me protégerait donc contre Dieu si je venais à Lui désobéir? Vous ne feriez alors qu'ajouter à ma perte !
11.64. Ô mon peuple ! Voici comme signe pour vous la chamelle de Dieu ! Laissez-la paître sur la terre de Dieu, et ne lui faites aucun mal , sinon, votre châtiment ne se fera pas attendre !»
Rechercher dans le Coran
Accès sourates
Accès versets