News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Facture énergétique au Maroc : Plus de 20% de hausse en deux mois

Le ministère de l’Energie, des mines et de l’Eau vient de publier les statistiques énergétiques des deux premiers mois de l’année. Résultat : une facture en hausse de plus de 20%. Avec les finances publiques misent à mal, l’Etat mise sur les projets en cours.

Sur les deux premiers mois de l’année, la facture énergétique du royaume s’est établie à 15,46 milliards de dirhams, soit une hausse de 23,2% comparée à la même période de l’année, indique des statistiques du ministère de l’Energie, des Mines et de l’Eau, publié mercredi. Cette facture énergétique, qui représentait 25,6% du total des importations du pays à fin février, est alourdie par le pétrole brut et le gasoil-fuel qui, à eux seuls, représentent 66,17% du montant global. Parallèlement, une augmentation plus ou moins importante des autres matières énergétiques est notable.

Les importations énergétiques, quant à elles, ont connu une augmentation de 16,4%. Cette hausse est marquée par les importations de charbon qui ont presque doublé. A plus d’un milliard de dirhams, les achats à l'étranger de charbon ont grimpé de 95,5% à fin février par rapport à l’année dernière.

De quoi s’en sortir...

Actuellement, le Maroc compte sur les différents projets d'énergies éolienne et solaire, en cours de réalisation, pour lutter contre sa dépendance vis-à-vis de l’extérieur. Selon le ministère, la réalisation du projet d'énergie éolienne vise une puissance installée totale de 2000 Méga Watts (MW) et celui de l'énergie solaire cherche à mobiliser 2000 MW. Ces projets « devront permettre de faire passer la part des énergies renouvelables dans la puissance électrique installée totale à 42% à l'horizon 2020 contre 32% actuellement », a récemment indiqué Fouad Douiri, ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, rapporte AFP. Par ailleurs, ces programmes sont appuyés par des institutions, notamment, la Banque mondiale via un prêt de 297 millions de dollars octroyé en novembre dernier. L’Union européenne, quant à elle, a fait un don de 37 millions d’euros au royaume toujours pour soutenir le développant de ces sources d’énergie.

...Mais pas à court terme

Sur les marchés internationaux, les prix ne font que flamber. Les besoins du royaume sont de plus en plus importants, tant en matière d’industrie que de consommation. Les projets déployés actuellement ne sont pas exploitables à court terme. Entre temps, le Maroc continuera à importer ses produits énergétiques. Ce qui effraie un peu dans tout ça, c’est le pétrole, vu la forte oscillation de son prix sur le marché et qui est bien plus élevé que celui prévu par le projet de loi de finances 2012. En effet, ce dernier prévoit le baril de pétrole à 95 dollars. Pourtant le prix du baril n’a atteint ce montant qu'une seule fois depuis début février, se situant depuis lors à plus de 100 dollars. Et depuis début mars, la presse nationale parle d’une possible augmentation des prix des carburants sur le marché national en conséquence de la hausse des prix à l’échelle internationale.

Suivre Yabiladi
Un constat
Auteur : berhoc
Date : le 13 avril 2012 à 10h44
Il y a des facteurs exogènes qui pèsent et là il n'y a pas de baguette magique sauf miser sur les autres alternatives. Substituer revient à investir et qui dit investissement dit rentabilité moyen et long terme. A court terme, nous savons tous dire qu'il y a des flambées du cours du pétrole et qu'il y a un besoin, c'est vital...et on peut pousser notre de degré d'inquiétude à son maximum; on n'arrive pas à freiner les tendances internationales que tout le monde subit !
Bonne ou mauvaise gouvernance, déjà on est dans une logique d'importation !
Tant que
Auteur : abdo447
Date : le 13 avril 2012 à 07h51
Tant que les Classes Aisées Au Maroc continuent à Faire le PLEIN de Leur 4*4 et leur Berline ALLEMANDES sur le DOS des 70% de PAUVRES Marocains ( VIA la Caisse de Compensation ), ils n'ont aucune Raison de Changer le Mode de Vie !!

Les Classes Aisées au Maroc se Foutent. Royalement de la dette marocaine ou le Creusement du déficit commercial lié à la Flambée du Pétrole !!
GAZ de SHISTES
Auteur : Danouni
Date : le 13 avril 2012 à 01h07
Le Maroc possède d'immenses réserves de schistes qu'il n'exploite pas pour des raisons écologiques semble-t-il .

Pourtant, compte tenu de la pauvreté du Pays, il va falloir sérieusement songer à faire travailler les scientifiques sur le moyen d'exploiter ces ressources en toute sécurité.

Il va falloir également songer à mener une politique efficace de Prospection pétrolière.

Le Maroc doit sérieusement penser à encourager au pays l'établissement d'usines dans le photovoltaïque et l'éolien et bien taxer les produits venant de Chine pour protéger son économie pour qu'il ne lui arrive pas comme en Europe.
Mais bien sûr
Auteur : ElChamali
Date : le 12 avril 2012 à 23h53
Tu veux retrouver les coupures d'eau deux fois par jour dans les grands villes comme du temps où c'était les fonctionnaires qui s'en occupaient ? faire des files d'attentes de plusieurs heures pour se faire installé l'électricité ?

Arrête de dire n'importe quoi. Malgré toute les techniques de managements des sociétés occidentales, t'as encore trop de corruption parmi les exécutants "MAROCAINS" qui volent les budgets alloués, ou qui font le travail à moitié comme des porcs sans aucun professionnalisme, qui fait que la moitié de l'eau est perdu dans les canalisations mal dimensionné. Les gens qui construisent la nuit n'importe où et auxquels il faut apporter les ressources quand même. Etc....
Même les prix sont limités par les cahiers des charges de ces entreprises, mais elles ne peuvent pas faire de magie.

Regarde comment sont gérés les villes occidentales par les même sociétés, et constate la différence.

Encore une fois, le problème c'est nous, il faut en être conscient. Beaucoup de marocains n'aime pas leur pays, beaucoup ne comprennent pas que nous sommes dans un même bateau, et qu'en ne bossant pas sérieusement c'est tout le pays qui est pénalisé
Il faut nationalier les sociétés de distributions de l'énergie, de l'eau etc..
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 12 avril 2012 à 21h58
Les prix de l’énergie, gaz et et électricité, ont commencés à augmenter depuis la libération des sociétés de production et de de distribution des énergies et de l'eau, ils ont été cédés à des sociétés étrangères mafieuses qui trouvent toutes les astuces et les justificatifs pour augmenter les factures des consommateurs marocains et des sociétés.
Il faut nationaliser toutes les sociétés de produits vitaux: (Gaz, électricité, carburant, eau, mines, etc..) pour ne pas se faire gruger par des sociétés étrangères mafieuses, qui ne cherchent qu'à appauvrir le pays et ses citoyens, pour leurs propres intérêts. .
Dernière modification le 12/04/2012 22:00
Facebook