News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Croissance du Maroc en 2012 : Lahlimi se rétracte

Vendredi, le patron du HCP (Haut-Commissariat au plan) annonçait euphorique, devant à la Commission des finances et du développement économique de la Chambre des Représentants, que la croissance économique en 2012 sera de 4,1%. Une manière pour lui de se démarquer du Wali de Bank Al Maghrib, lequel a revu la croissance à la baisse ; juste 3%.

Aujourd’hui, le HCP opère une marche arrière spectaculaire. Sous d’autres cieux démocratiques, ce genre de revirement des hauts responsables est passible de démission mais pas au Maroc. Le HCP vient de publier un communiqué dans lequel il atténue fortement les prévisions très optimistes du patron du HCP mais tout en veillant à lui sauver la face. Le texte commence par rappeler que « les prévisions économiques pour 2012 publiées par le HCP en janvier de la même année, s’inscrivaient dans le cadre de l’étude élaborée par cette institution sur la soutenabilité du financement de l’économie marocaine entre 2011 et 2015 ».

Et d’enchaîner par une excuse qui en dit long sur le sérieux de cette institution : « ces prévisions se basaient ainsi, en ce qui concerne notamment le taux de 4,1 % de croissance pour 2012, sur une approche plutôt exploratoire que prévisionnelle, en l’absence d’informations prises ordinairement en compte par le budget économique prévisionnel élaboré par le HCP. Il s’agit, en particulier, des dispositions de la Loi de finances et de données crédibles sur l’évolution de l’environnement international et ce dans le contexte d’une conjoncture agricole atypique». Force est de constater que l’actualisation des données n’a pas encore droit de cité au Haut-Commissariat au Plan.

En revanche, une issue de secours est, ainsi, offerte à Ahmed Lahlimi, « aussi a-t-il a été décidé, comme l’a annoncé, pour les prochaines semaines, le Haut Commissaire au Plan, de présenter une nouvelle version du budget économique prévisionnel pour 2012 tenant compte de l’évolution de la situation économique dans notre pays et dans son environnement extérieur ». Espérons que la prochaine fois, les pronostics de Ahmed Lahlimi cadrent avec le contexte économique national et mondial.

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook