News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Maroc : Un MRE sexagénaire décède suite à des tracasseries administratives

Une véritable tragédie. Voilà ce que vit actuellement une famille de Marocains en France. Le père de famille est décédé le week-end dernier au Maroc après que le consulat de France à Rabat lui ait refusé un visa pour retourner chez lui et voir ses enfants. Les détails.

Un sexagénaire MRE de Montbéliard décède suite à des tracasseries administratives

Tout commence en juillet 2010. Un Marocain âgé de 60 ans, vivant à Montbéliard dans l'Est de la France rentre seul pour des vacances au Maroc et pour passer du temps avec sa famille à Sidi Slimane dans la région de Kénitra. Ce sexagénaire a travaillé plus de 30 ans en France à l’usine Peugeot de Sochaux mais n’a jamais demandé la nationalité française. Titulaire d’une pension d’invalidité, il est père de quatre enfants. Après un divorce, son ex-épouse décède quelques années plus tard d’une maladie laissant les quatre enfants sous la charge du père.

Perte des papiers

Une fois au Maroc, le père de famille perd malencontreusement sa carte d’identité et passeport marocains ainsi que son titre de séjour français. Il part au commissariat de police pour déclarer la perte de ses papiers d’identité. Seul dans ses démarches et analphabète, le MRE s’engouffre dans un labyrinthe administratif. Lorsqu’il entame ses démarches, l’administration marocaine lui fait remarquer une erreur sur son acte de naissance. Le MRE doit donc passer devant le tribunal administratif de Rabat pour la rectifier. Après de longs mois d’attente, le sexagénaire obtient enfin ses papiers marocains. Il ne lui reste plus qu’à se tourner vers les autorités françaises pour demander un nouveau titre de séjour. Pour lui, le cauchemar est bientôt terminé.

Malheureusement, le calvaire administratif du MRE se poursuit. Le consulat de France à Rabat refuse de lui délivrer un visa pour retourner en France et rejoindre ses enfants qu’il n’a pas vu depuis de longs mois, un refus sans donner de motifs précis. Sa fille aînée Myriam, âgée d’une vingtaine d'années, se rend à la sous-préfecture de Montbéliard pour expliquer la situation de son père, mais la sous-préfecture lui répond qu’elle n’a aucune trace de son dossier et qu’elle n’a reçu aucune information émanant du consulat de France. La jeune fille décide de prendre contact, dès l’été 2011, avec Jilali El Rhaz, Président du Conseil Régional des Marocains de Franche-Comté, association chargée de soutenir les Marocains de la région qui va accompagner les enfants dans leurs démarches administratives.

Mort loin de ses enfants

Alors que les enfants entament un recours auprès de la commission de recours contre les décisions de refus de visa à Nantes, le sexagénaire décède samedi 31 mars après un séjour de 17 longs mois au Maroc sans avoir revu ses enfants. Ces-derniers apprennent la mort de leur père suite à un simple coup de téléphone de leur oncle qui leur annonce qu’il a été inhumé le dimanche 1er avril dernier. L’oncle leur explique que leur père est mort suite à une crise cardiaque sans leur donner plus de détails. Mais Myriam, la fille aînée est persuadée que son père est décédé de chagrin et de stress suite à ces tracasseries administratives.

De son côté, Jilali El Rhaz est choqué par le manque de réactivité des autorités françaises et qualifie cette affaire « d’absurde ». « Voilà la récompense de la France à cet homme qui a travaillé depuis 30 ans et au final on lui refuse un visa pour voir ces enfants !», lance-t-il écœuré. Il dénonce la politique austère menée par la France pour la délivrance des visas aux immigrés durablement installés en France, qui paient leurs impôts et loyer en France, et déplore que les autorités ne prennent pas le temps d’étudier chaque dossier individuellement pour mieux comprendre la situation de chaque demandeur.

Enfin, Jilali El Rhaz ne cache pas son inquiétude concernant l’avenir des 4 enfants dont le dernier est âgé de 18 ans. « Ces enfants sont en droit de cultiver une haine vis-à-vis des institutions en France. On est en train de construire des bombes à retardement. », conclut-il.

Suivre Yabiladi
Une autre remarque au sujet de l administration Marocaine .
Auteur : univers2011
Date : le 04 avril 2012 à 10h36
Article actualité : "l’administration marocaine lui fait remarquer une erreur sur son acte de naissance. Le MRE doit donc passer devant le tribunal administratif de Rabat pour la rectifier. Après de longs mois d’attente"

Je tiens à vous dire que des erreurs dans l administration ça arrive souvent , car ça ne viens pas directement des papiers des citoyens , mais des erreurs commises au sein de l administration de " l état civil" certains ne sont pas qualifiés pour occuper ces postes et font n importe quoi !
Moi même j ai eu le même problème en 2003 , ce que je ne comprends pas , ces erreurs sont apparu du jour au lendemain , alors que tout était en règle auparavant "preuve à l appui si nécessaire "
Ceux qui font ces erreurs ne méritent pas de tenir ses postes !!!
vaut mieux qu ils aillent faire une remise à niveau
Un homme désespéré , seul !
Auteur : univers2011
Date : le 04 avril 2012 à 10h10
Cet homme s ' est senti impuissant , alors qu il avait des droits ! ses droits pour renouveler ses papiers perdus , et ça avec l aide du consulat Français au Maroc , en cherchant les traces de ses cartes "titres de séjour" , mais cela s ' appelle de "l' INJUSTICE "
il faudrait une association compétente pour défendre le droits des gens qui ne savent pas s ' exprimer , ni savoir vers qui s ' orienter pour faire valoir leurs droits .
(Quant on veux on peux !) quoi de plus facile que de trouver les infos à la préfecture "service des étrangers"
Mais là y a un HIC aussi ,
Que se passe t il réellement ??????????
un sit in à coté du consulat ..en presences des medias marocains et etrangers ....
Auteur : allaoui38
Date : le 04 avril 2012 à 06h34
les intéressés et les associations de défenses des droits des immigrés marocains en France , et les représentants des nations unis au Maroc qui ne cesse de nous donner des leçons , doivent normalement organiser un sit in a coté du consulat de France à rabat pour protester contre cette injustice , c'est la moindre des choses ...
on se trompe de coupable...
Auteur : allaoui38
Date : le 04 avril 2012 à 06h26
au lieu de voir la realité en face , voir directement le vraie coupable de cette affaire , pour demander justice , la majorité ici condamne leurs compatriotes ou au mieux se résignent en disant : maskin allah yarrahmou... mentalité purement marocaine , soumis , faibles , hypocrites , ils préfèrent s'allier avec les forts pour écraser les faibles y compris leurs frères ...
facho...
Auteur : allaoui38
Date : le 04 avril 2012 à 06h21
tu n'es pas mieux que les racistes , c'est juste envie de t'insulter , mais je préfère pas , tu mérite même pas mes insultes ....pauvre facho...
Facebook