News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Maroc-UE : L'accord agricole sera opérationnel en juillet

Le 16 février, le parlement européen a ratifié le nouvel accord agricole signé, décembre 2010, entre le Maroc et les Vingt Sept. Un protocole qui n’en finit pas de surmonter les obstacles, il sera opérationnel le 1er juillet.

Le 1er juillet marque l’entrée en vigueur d'un nouvel accord agricole entre le Maroc et l’Union européene. L’information vient d’être donnée par les services de Catherine Ashton, Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et  la politique de sécurité. Le terrain est, ainsi, balisé pour quelques exportations de produits agricoles marocaines de profiter de cette mesure pour augmenter leur contingent sur les marchés des Vingt Sept. Un revers de plus pour certains milieux, réunis au sein du Groupe de travail sur la tomate, vertement hostiles à ce protocole, pourtant approuvé le 16 février par le parlement européen. Fin mars, les membres de cette entité, des Espagnols, Italiens et Français, se sont rencontrés à Paris en vue d’élaborer un document dans lequel ils se sont prononcés pour l’instauration de mesures de restrictions, assez sévères, aux exportations agricoles en provenance du Maroc, notamment l’obligation de se conformer aux prix d’entrée et des quotas. Reste que tous les produits ne sont pas concernés par cette entrée en vigueur de ce protocole.

La liste et ce qui va changer  

En ces temps de vaches maigres, l’entrée en vigueur de cet accord est plutôt une bonne nouvelle pour l’économie nationale. Et pour cause, l’accord agricole,  signé le 13 décembre 2010 entre le royaume et l’UE, comprend des avantages pour les exportateurs marocains de produits agricoles. La tomate, fleuron de l’agriculture nationale destinée à l’export, verra son contingent passer à l’horizon 2014 à 285 000 tonnes contre 233 000 actuellement en vigueur. Les exportations en clémentines arrivent en seconde position. Elles sont appelées à connaître une hausse conséquente : de 130 000 à 175 000 tonnes. Cette  augmentation bénéficiera, également, à la courgette. Son volume d’exportation subira une hausse importante, passant du simple au double, soit de 25 000 tonnes à 50 000 tonnes. Les concombres seront touchés par la grâce de cet élargissement de l’accord agricole, de 5600 tonnes, ils seront de 15 000 tonnes.  Les exportations en ail font également partie de cette liste. De 1000 tonnes actuellement, elles passeront à 1500 tonnes. L’accord agricole de 2010 prévoit, en outre, l’ouverture de nouveaux contingents pour les fraises de 3600 tonnes en avril. L’accord agricole profite également aux produits européens d’accéder plus facilement sur le marché marocain, notamment le lait et ses dérivés, le blé, la viande bovine et ovine.

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook