News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Maghreb : Où sera installé le futur secrétariat de l’Union pour la Méditerranée ?

Mentionné dans son programme électoral lors la campagne présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy semble vouloir appliquer son projet en faveur d’un resserrement des relations entre les pays des rives Nord et Sud de la Méditerranée.
Si l’Allemagne et l’Angleterre ont exprimé des réticences dès l’annonce officielle par le chef de l’Etat français – ils étaient plus favorables à un renforcement de la plateforme de Barcelone- un certain revirement est à noter. Pour quelle contrepartie ? L’avenir nous le dira.
Du côté des pays du Sud de la rive, que dire ? Tout d’abord que le «Sarko Tour» et sa tournée au Maghreb au lendemain de son élection a plus donné lieu à un «Bizness Tour» avec au menu des négociations (gaz et autres ressources naturelles avec l’Algérie, armement et les fameux Rafales, toujours sur le tarmac, avec le Maroc), qu’à des visites politiques au sens noble du terme, même si au passage, la carte de l’apaisement (voir de la réconciliation) était de mise.

Depuis, le temps qui s’est écoulé, a permis à Nicolas Sarkozy de mettre sur pied une stratégie destinée à convaincre les différents acteurs – y compris les plus réfractaires- à rejoindre le mouvement. Ainsi, l’Egypte a annoncé officiellement son soutien au projet (l’influence des USA et la proximité entre Bush et le président français ne doit pas être étranger à cela), l’Algérie, le Maroc et la Tunisie ont déclaré «en cœur» leur adhésion totale.

Cependant, une question taraude les esprits des observateurs avertis, où sera domicilié le secrétariat de l’organisation ? Lors de sa récente venue au Maroc, François Fillon, Premier ministre français avait déclaré que «des consultations étaient menées dans ce sens, mais que pour le moment, aucune décision n’était arrêtée. Cependant, il serait logique que le secrétariat soit installé dans un pays du Sud de la Méditerranée».

L’étau se resserre donc autour du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie. Etant donné la nature des relations actuelles entre le Maroc et l’Algérie (et contrairement à des pays en conflits ouverts, aucune passerelle de communication existe entre les deux pays…frères ?!), le choix pourrait se porter sur la Tunisie et la capitale Tunis comme siège de l’Union pour la Méditerranée.

Le 13 juillet 2008, point de départ de la présidence européenne assurée par la France, on devrait en savoir beaucoup plus. Néanmoins, tout semble laisser croire que la Tunisie raflera la mise. Pour autant, le plus dur restera à faire. Construire un pont entre les deux rives. Et là, c’est pas (encore) joué.

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook