En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Le suicide d'Amina Filali examiné au Parlement européen

Le cas d'Amina Filali, la mineure de Larache qui s’est donnée la mort la semaine dernière, vient d’atterrir au parlement européen. Aujourd’hui, et en présence de l’ambassadeur du royaume en Belgique, Samir Adhare, cette affaire a été au cœur d’un débat sur les droits de l’Homme au Maroc.

Des experts et des eurodéputés ont tiré à boulets rouges sur le code pénal national, notamment l’article 475, jugé très rétrograde par la société civile marocaine, « lorsqu’une mineure nubile ainsi enlevée ou détournée a épousé son ravisseur, celui-ci ne peut être poursuivi que sur la plainte des personnes ayant qualité pour demander l’annulation du mariage et ne peut être condamné qu’après que cette annulation du mariage a été prononcée.»

Prenant la parole, Michel Toubiana, le secrétaire général de la plateforme civile Euromed a estimé que « le royaume du Maroc a entrepris ses réformes constitutionnelles dans des domaines comme la justice mais subsiste encore des zones clairs-obscures.»

Durant son intervention au siège du parlement européen, ce responsable a déploré que lors de sa dernière visite à Rabat, la ministre PJDiste de la Famille et de la Solidarité, Bassima Hakkaoui, unique femme au gouvernement Benkirane, ne l’a pas reçue « C’est un signe de manque de coopération » de la part du gouvernement marocain qui « nous fait douter que vont se produire des avancées ».

La presse espagnole rapporte que face à la salve de questions de la part des eurodéputés, l’ambassadeur du royaume en Belgique, Samir Adahre, s’est contenté de répéter la version officielle donnée par le ministre de la Justice, soulignant que le mariage d’Amina Filali est intervenu après des rapports sexuels consentis. La loi a été respectée et qu'Amina Filali a donné son accord au juge. Se faisant l’avocat du violeur, le diplomate a estimé que le mari d'Amina Filali « a reconnu avoir enlevé une mineure et non pas l'avoir violée ». L’ambassadeur a reconnu, qu’au Maroc il y a des « divergences » concernant l’abrogation de l’article 475 du code pénal.

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
presque tous les berberes dans leurs jbel font la meme chose.???????
Auteur : touff_2_Barbary
Date : le 21 mars 2012 à 11h18
en voilà un autre qui parle juste pour parler!!

Je suis un berbère des jbel et je peux vous dire chère Mr PROPAGANDE, que nous femmes et filles valent beaucoup plus que toutes les richesses du monde.

Ce n'est pas parce que vous vendez vos filles aux pingouin de la péninsule arabe que tous le monde fait de même avec ses gosses.

Sinon pour ta culture générale (Mr le bon musulman ) ce n'est pas une loi islamique mais bien une loi française datant de 1810 que la maroc a copié en 1963.

PS : pourquoi donner la parole au mari qui a violé cette jeune fille avant qu'un juge l'ordonne de se marier avec sa victime?

Cordialement
Dernière modification le 21/03/2012 11:20
les berbères????
Auteur : Zang
Date : le 21 mars 2012 à 10h54
à lire le commentaire d'Amir, on croirait que les berbères sont le mauvais exemple du Maroc...
je te rappelle que ce genre de cas n'est pas spécifique qu'au "berbères dans le jbel".... mais à TOUS les marocains! malheureusement!
et puis je te rappelle que cette jeune malheureuse n'est pas berbère, elle est originaire de Larache... donc bien 3arbiya!
pour finir, je te rappelle que tous les berberes ne vivent pas dans le jbel comme des afgans!
La prochaine fois, avant de dire des conneries, fait un brouillon avant de parler!
de quoi...
Auteur : amir
Date : le 20 mars 2012 à 20h27
"Le suicide d'Amina Filali examiné au Parlement européen "

de quoi je me mele??

le cas de cette malheureuse est legion au maroc surtout chez les berberes et c'est maintenant qu'on en parle?

c'est une affaire marocco-marocaine et elle doit etre reglée par les marocains.
on dirait que ces athés de feministes et ces pseudo deffenseurs des droit de l'homme ont trouvé encore le pretexte pour attaquer l'islam...
les vrais coupables dans cette malheureuse histoire sont les parents de la fille et non les lois islamiques qui reglent les affaires de mariage et d'autres affaires. ce sont les parents qui ont vendu leur fille avec presque rien pour s'en debarasser .
presque tous les berberes dans leurs jbel font la meme chose.



pourquoi on n'a pas donner la parole au mari de cette malheureuse?
!!!
Auteur : participant
Date : le 20 mars 2012 à 16h45
Michel Toubiana, le secrétaire général de la plateforme civile Euromed a estimé que « le royaume du Maroc a entrepris ses réformes constitutionnelles dans des domaines comme la justice mais subsiste encore des zones clairs-obscures.»
Mais heureusement qu'il est là lui , parceque nous, les marocains , on est pas au courant. On attend ce genre de remarque pour avancer
Pitié les donneurs de lecons.....
Facebook