News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Plan Maroc Vert : L’AFD octroie un prêt de 50 millions d'euros au Maroc

La campagne agricole marocaine pour l’année 2012 s’annonce serrée. Les amis du Maroc ont mis la main dans la poche pour soutenir le développement du secteur. L’Agence française de développement a accordé un prêt assorti d’une subvention pour soutenir le Plan Maroc vert.

Nizar Baraka, Alain Juppé, Abdelillah Benkirane et Joël Daligault

La visite au Maroc du chef de la diplomatie française ne fait pas que parler de démocratie au Royaume. La France a apporté son soutien au développement agricole du Royaume. L'Agence française de développement (AFD) a, à cet effet, octroyé un prêt concessionnel de 50 millions d'euros accompagné d'une subvention de 300 000 euros destinés au Plan Maroc Vert, rapporte La Map. En présence du premier ministre Abdelilah Benkirane, les conventions de prêt et de subvention ont été ratifiées par le ministre de l'économie et des finances, Nizar Baraka, le ministre français des Affaires étrangères et européennes, Alain Juppé, et le directeur au Maroc de l'AFD, Joël Daligault. Cette enveloppe est destinée à soulager le secteur agricole notamment les petits exploitants dans les zones arides du nord, des difficultés de la saison, dans le cadre du programme d'appui au « pilier II » du Plan Maroc Vert, a indiqué M.Daligault. Ce programme vise la réduction de la pauvreté rurale et de la vulnérabilité des agriculteurs aux aléas économiques et environnementaux, le développement des filières agricoles pour l'approvisionnement des marchés nationaux et internationaux, ainsi que la préservation des ressources naturelles et l'anticipation des changements climatiques. Il permettra d’améliorer le revenu des exportations familiales défavorisées par le financement de projets productifs et d'accompagner des groupements de producteurs qui en sont promoteurs.

Cette aide française pourrait apparaitre comme une petite bouffée d’oxygène pour le secteur agricole national déjà asphyxié par les conditions climatiques de ce début d’année. En effet, avec la faible pluviométrie et la vague de froid observées depuis le mois de janvier les professionnels et l’administration du secteur s’accordent pour dire que l’année 2012 sera difficile. L’absence des cultures va entrainer une augmentation des importations, dont la facture dépasse largement les prévisions gouvernementales. Le ministre de l’Economie et des Finances annonçait récemment que les importations de blé pourraient atteindre 1 à 1,1 million de tonnes, ce qui aurait un impact considérable sur les finances publiques. Le sucre aussi devrait suivre cette tendance haussière. Sans parler du pétrole dont les prévisions tablaient sur un cours du baril à 95 dollars, tandis que depuis le mois de février son cours oscille considérablement et se situe généralement au-dessus des 100 dollars. Tout ceci impacte directement les prix sur le marché interne. Déjà, comme le rapportait l’Economiste dans son édition du 6 mars, les prix des carburants risquent d’augmenter sur le marché national.

Pour rappel le Plan Maroc Vert constitue en fait une stratégie de développement du secteur agricole au Maroc. Ce secteur contribue à hauteur de 19% au PIB national, dont 15% dans l'agriculture et 4% en agro-industrie. Il emploie plus de 4 millions de ruraux et crée environs 100 000 postes d’emplois dans le domaine de l’agro-alimentaire. Il joue donc un rôle déterminant dans les équilibres macro-économiques du pays, puisque les revenus de 80% des 14 millions de ruraux dépendent de l'agriculture.

Suivre Yabiladi
Ne connaissant pas ces personnalités,je ne fais acun préjugé...
Auteur : Chibani2
Date : le 10 mars 2012 à 16h05

Mais je pense que le gouvernement doit lancer un emprunt d'Etat auprès des particuliers y compris ces personnalités au lieu de s'adresser aux pays comme la France et payer des intêrets qui sont des X for élevés et dont les citoyens Marocains ignorent étant donné que nous n'avons aucune transparence dans notre pays et notre Cour des Comptes oculte tout c'est la consigne Royale...
Il n'y a pas de rapport entre les 3 riches et le projet concerné
Auteur : berhoc
Date : le 10 mars 2012 à 15h49
Je connais très bien Mr Chaabi et il n'est pas devenu riche en volant, loin de là, il n'avait rien au début mais il a travaillé dur et il a été récompensé.
La richesse financière et matérielle n'est pas forcément synonyme de saleté ou du vol... Déjà cette idée entraîne des jugements mal placés par la suite...
En plus, le prêt consenti au Maroc c'est du macro et la richesse personnelle c'est du micro : 2 choses différentes.
Aucune loi au monde n'oblige un richard de mettre obligatoirement des fonds pour un intérêt public.
Et si je reviens à Mr Chaabi et si on parle vraiment de l'aide sociale, je pense qu'il faut faire un tour à Kénitra pour voir à quel point ce Mr a une popularité chez les pauvres.
Concernant SEFRIOUI et Benjelloun, je ne peux pas m'exprimer la dessus car je ne veux rien avancer en manque d'éléments concrêts.

Dernière modification le 10/03/2012 15:49
Et pourquoi Monsieur Benkirane ne s'adresse pas aux frèes Dalton-parmi les plus riches du monde: Benjelloun,Sefioui et Chaâbi...
Auteur : Chibani2
Date : le 10 mars 2012 à 11h29

Au lieu de demnader un prêt de 50.000.000 d'euros avec un intêret d'usurier,le gouvernement ferait mieux de faire les doux yeux à ces riches parmi les autres et voire ce qu'ils sont disposés de faire.
Ne pas laisse ces investisseurs Marocains récoltaient bcp de dividendes de notre patrie sans participer à l'essor.
Ils ne sont pas devenus riches comme Notre Majesté sans avoir exploité les richsses du Maroc et ses citoyens.
Nous voulons la transparence Monsieur Benkirane,la France c'est un partenaire comme les autres mais nous devons trouver une autre source moins coûteuse que celle des gouvernants précédents et éviter les conflits d'intêrts.....
un prét ...
Auteur : allaoui38
Date : le 10 mars 2012 à 00h39
voila un autre prét de 50 millions d'euros.....
mais pour qui ces medias marocain nous prennent , pour des cons , des abrutis , on en as marre...............................
faire venir alain jupé pour serrer la main du premier et nous balancer tout ca à la telé pour nous faire croire que ces francais sont entrain de nous aider , de nous donner de la charité , c'est vraiment deplorable .... c'est un prêt qui sera restitués avec des intérêts , en quoi cela est si important de l’étaler dans une télé marocaine , si ce n'est pour rendre service à un lobby culturo-financier francophone
Facebook