News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Etats-Unis : Les détails de la tentative d'attentat d'Amine El Khalifi

Six jours après l’arrestation d’Amine El Khalifi, le Marocain qui a tenté de commettre un attentat suicide sur le Congrès à Washington, a comparu rapidement hier mercredi 22 février devant un tribunal de Virginie. Il a été ensuite renvoyé en prison. De son côté, la presse livre plus de détails sur la manière dont il avait planifié sa tentative d’attentat à Washington.

Photographie d'Amine El Khalifi

Pour rappel, Amine El Khalifi, est accusé d’avoir voulu attaquer un bâtiment officiel américain en utilisant une arme de destruction massive. Le jeune homme a été piégé par des agents du FBI se faisant passer pour des membres d’Al Qaïda. Ce sont ces agents qui l’ont aidé à mettre au point son plan d’explosion et qui lui ont procuré un pistolet et une veste d’explosifs non activés pour se faire exploser.

Audience devant le juge

L’audience d’hier n’aura duré que 5 minutes durant lesquelles le juge lui a demandé s’il avait compris la nature grave des accusations portées contre lui et s’il renonçait à ses droits à contester sa détention, rapporte l’AFP. Amine El Khalifi a répondu « oui » aux deux questions sans ajouter de mots supplémentaires. Le juge a ensuite ordonné qu’il soit renvoyé en prison compte tenu de la gravité des faits qui lui sont reprochés mais aussi parce qu’il est clandestin depuis 1999, date à laquelle il est venu aux Etats-Unis avec un visa touristique. Amine El Khalifi est défendu par un avocat commis d’office. Prochaine étape dans la procédure judiciaire : il devrait passer devant un grand jury qui va certainement l'inculper d'ici une trentaine de jours. Il risque la peine de prison à perpétuité.

Repérage

Au fur et à mesure que la presse continue de parler de cette tentative d’attentat, on en apprend un peu plus sur la manière dont Amine El Khalifi a organisé sa tentative d’attentat.

L’attaque contre le Capitole a été planifiée un mois à l’avance vers le 15 janvier dernier. Durant ce mois, El Khalifi s’est rendu à plusieurs reprises près du bâtiment officiel pour repérer les lieux et savoir combien de caméras et d’agents de surveillance étaient sur les lieux. Quelques jours avant la tentative d’attentat, le jeune homme aurait demandé à l’agent du FBI infiltré, appelé Hussein, d’activer la bombe à distance s’il rencontrait des problèmes avec les officiers de sécurité.

Cible initiale : un restaurant à Washington

Par ailleurs, si on épluche de près le rapport d’un des enquêteurs posté par le Washington Post sur son site, on apprend que le plan initial d’El Khalifi n’était pas de viser le Capitole mais un restaurant fréquenté par des militaires américains à Washington. Le jeune homme aurait confié à Hussein qu’il souhaitait mettre une bombe à l’intérieur de sa veste, qu’il laisserait ensuite sur une chaise du restaurant. Pour savoir à quel moment de la journée il y avait le plus de clients dans l’établissement, il est entré dans le restaurant et a posé la question à un serveur, qui lui répondra que les clients sont nombreux sur le temps du midi.

Ayant ainsi choisi l’heure pour poser la bombe, El Khalifi achète deux vestes, des téléphones portables pour activer la bombe à distance et de la colle. Cependant, El Khalifi veut faire plus de dégâts et plus de morts. Il décide de changer son plan. C’est le 15 janvier dernier qu’il décide de viser le Capitole et de laisser ainsi tomber l’attaque dans le restaurant.

Martyr

Le rapport policier évoque également au départ, la volonté d’El Khalifi de poser les bombes mais de ne pas se faire personnellement explosé. Après l’explosion, il prévoyait de quitter les Etats-Unis avec de faux documents. Mais très vite, le jeune Marocain choisit de se tuer dans l’explosion pour devenir un « martyr ». Il explique également aux agents du FBI infiltrés qu’il ne souhaite pas délivrer un message vidéo avant l’explosion pour que personne ne sache qu'il est l'auteur de l’attentat.

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
Le terro marocain
Auteur : jamal58
Date : le 25 février 2012 à 10h22
غبي و الله غبي
a Ibn batouta
Auteur : HMIMID69
Date : le 24 février 2012 à 13h06
Bonjour; moi non plus je n'aime votre indifference,(cet personne a raté son plan) sans plus? vous aurai du rajouter malheureusement .
Pas du tout.
Auteur : ibn_batouta
Date : le 24 février 2012 à 09h34
Cet personne a raté son plan "diabolique" et maintenant il sera jugé.
Il ne représente ni l'islam ni le maroc.
Je n'aime pas votre phrase, je cite "Ce type doit etre extradé et torturé matin et soir pendant 10 ans.".
Non il mérite un procès équitable comme tout être humain, quitte à ce qu'il soit condamné à perpétuité ou même la peine capital si cela s'avère juste.
Nous ne devons pas nous rabaisser au niveau de ces prétendues criminels (présomption d'innocence) , et nous devons absolument bannir la torture.
bizzare mais
Auteur : ichiadmia
Date : le 24 février 2012 à 02h27
ca c'est une bonne question? moi aussi j'arrive pas a comprendre comment on peut un etre humain et musulman en plus et tout ce que 'on veut faire c'est tuer les autres.
normalemt les candidats martyrs ils doivent faire un stage dans un lieu d'attenta pour voir un pied ici une tete la bas une main par ci un oreil par la, ... et apres on leur demande s'ils veuelent toujours se faire exploser ils n'ont auccune idde de ce que c'est.
ca prends au minimum 6 mois pour un secouriste dans un lieu d'attentat pour "se soinger" du choc.
.....
Auteur : ali.news
Date : le 23 février 2012 à 21h25
on peut faire dire ce que l'ont veut a quelqu'un qui n'est pas la... tous ca c du pipo... cet homme a était manipuler. ca saute o yeux, NON?
Facebook