Maroc : Le roi Mohammed VI et Carlos Ghosn inaugureront Renault Tanger ce jeudi

Renault mise sur la côte tangéroise pour élargir ses capacités de production. Le leader français de l’automobile inaugure jeudi son usine destiné au développement de sa gamme low cost. C’est la première inauguration du groupe depuis 1998 au Brésil. Un projet lancé depuis 2007 dont le gouvernement a œuvré pour sa réalisation.

Le site industriel de Renault à Tanger

La nouvelle usine de Renault sera officiellement mise en service jeudi prochain. Il s’agit d’un « site industriel à la fois zéro carbone et zéro rejet liquide industriel, relève-t-on sur le site du constructeur français. Consacrée à la fabrication de véhicules low cost, l’usine jouit d’un bon emplacement qui permettra au groupe français de fournir au mieux ses points de vente à travers le monde, notamment en Europe. Elle est située à 30 kilomètres du port de Tanger Med et à quelques centaines de mètres de l’Espagne. C'est la première inauguration d'usine de Renault depuis celle de Curitiba au Brésil en 1998.

Projet géant

S’étalant sur 300 hectares, cette usine est le résultat d’un investissement d’1 milliard d’euros consenti par le groupe, bien sûr soutenu par des partenaires. L’usine présente une capacité de production annuelle de 170 000 véhicules. Une capacité que le groupe français compte doubler d’ici 2013 afin d’obtenir une production annuelle de 400 000 unités.

Un monospace de cinq à sept places baptisé « Logfy » sera le tout premier modèle conçu sur le site industriel de Tanger. Il sera commercialisé à partir de 10 000 euros, soit deux fois moins cher que la Scenic, sous la marque Dacia en Europe et dans le pourtour méditerranéen, et ailleurs, sous la marque Renault, rapporte Le Figaro. Pour le Régis Locufier, secrétaire général adjoint de la CFE-CGC de l’usine, « les consommateurs s'orientent davantage vers des modèles low-cost». Ce qui justifierait le choix du constructeur.

L’Etat marocain engagé

L’évènement a le mérite de recevoir non seulement le PDG du groupe Renault, Carlos Ghosn, mais aussi le roi Mohammed VI. En effet, le projet lancé en 2007, a été très bien accueilli par les autorités marocaines qui le considèrent comme un facilitateur de développement de l’industrie automobile jusqu’alors restée insignifiant avec une seule usine, celle de Somaca à Casablanca. Par ailleurs, le nouveau site de Renault permettra le recrutement de 6 000 personnes dont 2 300 ont déjà été embauchées, ainsi que 30 000 emplois dans le domaine de l’équipement.

Pour démontrer son approbation pour ce projet, le gouvernement marocain a financé, à hauteur de 8 millions d’euros un centre de formation dédié au personnel de Renault. Après le retrait de Nissan dans le programme de réalisation du projet, l’Etat a pris le relais en versant, au groupe français, une prime d'investissement de 60 millions d'euros, via la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). Il a également construit une autoroute et une voie de chemin de fer reliant directement l'usine au port de Tanger Med, à une trentaine de kilomètres vers l'est, et à la zone franche, à l'ouest, où sont situés les fournisseurs. De plus, Renault jouit d’une exonération des impôts sur les bénéfices et des taxes sur les exportations pendant cinq ans.

Selon le secretaire exécutif dr Renault Maroc, Mokhtar Homman, le constructeur français a tout de même, malgré les bonnes prédispositions du gouvernement marocain et l'avantage de la position du site, le défi de faire du Maroc un pays qui inspire confiance en matière de construction automobile.

Suivre Yabiladi
Que de demagogie!
Auteur : wiwinou
Date : le 09 février 2012 à 15h52
Un beau discours demago d un bobo gauchiste!
Allez voir si les ouvriers qui vont recevoir un salaire mensuel constant avec des perspectives pour eux et leur famille, preferent mourir!

Quant a la Pologne, regardez si elle n a pas beneficie d une delocalisation des entreprises allemandes pour permettre a une population d avoir plus d emplois et a des parents de donner une education superieure a leurs enfants et qui fait de ce pays un des plus dynamique d Europe aujourdhui.

Mais encore une fois si vous avez des solutions pour faire immediatement du Maroc un pays developpe ou les diplomes ou pas pourraient avoir des salaires consequents, ne vous genez pas pour les partager et je serais meme le premier a voter pour si vous vous presentez aux elections.
Dans le cas contraire, arretez avec votre disque raye de l indigne facile et du revolutionnaire frustre pour vous rejouir pour certains de vos compatriotes qui vont pouvoir nourrir leurs familles.
Dans son role
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 09 février 2012 à 15h44

le Roi est dans son role de faire la promotion du pays avec son équipe de conseillers, et de superviser l'édification des grands projets structurants économiquement pour la nation. C'est ce travail éfficace de promotion et de valorisation de nos potentialités qui à permis de penser, de négocier et de faire aboutir des opérations d'une telle envergure. Il est étonnant de trouver cela déplacé par rapport aux prérogatives du 1er ministre qui sera d'ailleurs le premier à en recueillir les dividendes politiques pour son gouvernement qui n'y à été pour rien dans cette belle affaire.
Il faut attendre je pense pour voir
Auteur : berhoc
Date : le 09 février 2012 à 14h58
Il n'y a pas d'autres solutions en ces temps de crises. La Turquie, la Tunisie et l'Algérie nous en veulent d'avoir gagné ce projet chez nous.
wallah, les 240 € par mois sont très chers en ces temps surtout dans les provinces du Nord.
Comme a dit wiwinou, y-a-t-il un autre moyen ? C'est dur de créer des emplois à travers le monde. Même les entreprises marocaines payent au SMIC de 240 € par mois pour les ouvriers non qualifiés et il ne faut oublier les augmentations du salaire après les 2 ans, 5 ans et 12 ans ancienneté. Je pense qu'il faut aussi voir les contrats qui seront négociés, la présence des syndicats, les primes, les allocs...et si il s'avère que e n'est pas avantageux, à ce moment là on peut parler de la surexploitation (il y a des sociétés étrangères au Maroc qui sont très biens, ça veut pas dire que ça va être le cas pour Renault mais on attend)

Dernière modification le 09/02/2012 14:59
Concertations et convetions entre investisseurs et les Gouvernants autocrates sous l'égide de Sa Majesté sans incriminer Monsieur Benkirane et son gouvrnement.
Auteur : pouic2011
Date : le 09 février 2012 à 14h32

Le Maroc ne doit pas ête bradé et ses citoyens ne doivent être mis à la disposition de ces investisseurs exploiteurs qui continent et qui retrouvent un terrain facile à exploiter sous l'égide de Sa Majesté.
Non à un smic à 240 euros connaissant l'inflation de notre pays.Je préférai mourir que de vivre sans dignité et sans droit à la parole et l'expression.La liberté c'est quoi??? Cela ne se limite pas à croire en Dieu et à notre religion car cette religion est nécessaire pour le peuple,cependant pas trop n'en faut.
Lech Walesa de l'ouvrier,il est devenu Pésident de la Pologne et la démocratie c'est ça pas celle que Majesté a instauré au Maroc.
Allez voir Lech Walesa,s'il a des polonais qui travaillent pour 240 euros
Auteur : pouic2011
Date : le 09 février 2012 à 14h22

Vous comprendrez ce que c'est l'évolution et la révolution de l'ouvrier..L'exploitation humaine a été abolie partout dans tous les pays sauf au Maroc,il ne faut pas que l'ouvrier Marocain soit bradé,il doit avoir une dignité et fièr de vivre libre.
Facebook