CAN 2012 : Après la débandade du Maroc, Ali Fassi-Fihri dans le collimateur ?

Un orage secoue actuellement le champ sportif marocain. Si la polémique sur le salaire d’Eric Gerets bat son plein, à la chambre des conseillers, une enquête a été réclamée mardi aux membres du gouvernement à propos de la débâcle nationale. Plusieurs journaux arabophones fustigent le président de la Fédération Royale Marocaine de Football. La tempête, si elle n’annonce pas les départs du sélectionneur Eric Gerets et d’Ali Fassi Fihri, promet d’être houleuse ces prochaines semaines.

«Le Bureau Fédéral de la FRMF doit dépasser son caractère makhzénien»

Pour la première fois de son histoire, le Maroc s’est retrouvé éliminé d’une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations après deux matchs joués. Lors d’une première rencontre, les Lions de l’Atlas, rebaptisés d’un ton moqueur « chatons de l’Atlas » par de nombreux supporters, ont été vaincus (2-1) par une équipe tunisienne. Ils ont ensuite essuyé un revers face aux Panthères du Gabon (3-2), provoquant une déception et une « frustration », chez toutes les couches de la population marocaine. Des éditoriaux acides des quotidiens Assabah et Al Ahdath Al Maghribia demandent purement et simplement au gouvernement Benkirane d'évincer Ali Fassi Fihri.

Place à l’évaluation des responsabilités

« C’est de notre faute et le bureau Fédéral de la Fédération Royale Marocaine de Football doit dépasser son caractère makhzénien », fustige Larbi Habchi contacté par Yabiladi. « La nomination des responsables de cette structure doit être révolue et devrait passer par une élection démocratique » en bonne et due forme, poursuit ce membre du Groupe fédéral de l'unité et de la démocratie à la Chambre des conseillers. Au cours de la première session des questions orales à la deuxième Chambre du Parlement, ce dernier a proposé l’ouverture d’une enquête sur la fédération présidée par Ali Fassi Fihri. « Les causes de la défaite sont tout simplement structurelles », a-t-il notifié à Yabiladi.

En outre, même si ses compétences ne sont pas remises en cause, le sélectionneur Belge de l’équipe marocaine Eric Gerets « ne connait pas l’Afrique et n’avait jamais entrainé une équipe nationale auparavant », confie Larbi Habchi. Par ailleurs, une vive polémique tourne autour du montant de son salaire qui reste à ce jour inconnu et entouré de mystère. Le chiffre de 250 000 euros est murmuré mais reste incertain. « Le salaire du coach tunisien, qui a un passé d’ancien joueur international est de 100 000 dhs par mois », révèle Larbi Habchi. Une comparaison entre ces deux sélectionneurs est défavorable au Belge, que « nous sommes allés chercher et qui a eu carte blanche », selon le chroniqueur sportif Belaid Bouimid, joint au téléphone.  Celui-ci dénonce fermement les mystères autour « d’un contrat ficelé par des technocrates qui imposent à tout instant n’importe quel sélectionneur étranger ».

Débat national

Le problème ne peut définitivement être limité à quelques personnes. Le bilan d’Ali Fissi Fihri à la tête de la fédération comporte « quelques points positifs » de l’avis de Belaid Bouimid, « qu’il lui a fallu mener à bien, puisqu’hérités des réformes de 2002-2003 ».

Nombreux sont ceux qui défendent la thèse de la nécessité « d’une ouverture d’un débat national » ou de « l’analyse profonde du paysage sportif » à l’instar de Larbi Habchi. Pour sa part, le chroniqueur sportif Belaid Bouimid insiste sur le fait que le « football ne doit pas être réduit à des règlements de comptes. « Les seules références demeurent la victoire de 1976 et la finale perdue de 2004 », rappelle-t-il. Selon ce dernier, « l’expérience a prouvé qu’à chaque défaite de l’équipe nationale, les opinions publiques s’en sont données à cœur joie. Il faudrait éviter de mêler la politique au sport ».

A coup sûr, pour parler de la crise du football, il faudrait avoir toutes les cartes en main. Un conseiller auprès du ministre des Sports joint par Yabiladi promet des réponses dans les prochaines semaines de la part du ministère mais aussi de la Fédération Royale Marocaine de football, aux abonnés absents.

Suivre Yabiladi
maintien de gerets??
Auteur : matai
Date : le 25 février 2012 à 00h13
La presse sportive a bien éduqué le monde entier d'apprendre bien critiquer et d'une manière agressive;
J'ai 57 ans et j'ai toujours dis que la cause est la presse bien politisée que sportive;

IL suffit de voir le parcours historique de tous les entraineurs à partir de Guy Cluseau comment un entraineur rentre et comment il sort;

C'est toujours la presse qui est là pour déranger c'est mon opinion.

GERETS
Auteur : matai
Date : le 25 février 2012 à 00h01
Berti Vogts 1990-1998 Que pourra dire notre presse sportive du parcours de VOGTS à l’époque de RFA.
Comment il trouver le terrain de bien travailler malgré le début dérisoire pour une grande nation en foot.

Je ne cesserai jamais d'accuser la presse sportive devenue politisé;



maintien de gerets??
Auteur : tarek
Date : le 03 février 2012 à 19h35
je vois que les gens sont inconscient,garder une personne qui coute a l'état donc au peuple plus de 250000 euros par mois et cela sans résultat positive!!! c'est ce voiler la face c'est vrais qu'il n'est pas le seule a devoir quitter l'instance du football marocain il y a aussi tout le staff qui ce trouve au dessus de l'entraineur(fihri et compagnie)
je vois que vous critiquer zaki,mais en attendant c'est le seule qui motivais l'équipe et pour pas le salaire que touche gerets,je comprend pas la mentalité que vous avez d'avoir un entraineur européen,les entraineurs marocain sont si nul??regarder la Tunisie, entraineur tunisien et leur équipe est très bonne
qu'est ce que gerets comprend au football africain ??rien du tout
arrêtez de dire que c'est la faute des joueurs,si c'etais le cas alors a quoi sert l'entraineur??il faut bien qu'il encourage ses joueur qu'il les motivent ,non
le syndrome que l'on a au Maroc c'est qu'on ce sent inférieur au étranger(Europe)le complexe d'infériorité voila tout
Eric Gerets
Auteur : Yassin Secubelgium
Date : le 03 février 2012 à 16h46
J'ai lu l'article avec une grande attention et je trouve qu'il est très mal placé de juger l'entraineur pour la débacle de nos lions à la CAN.
Eric Gerets n'a certes jamais été selectionneur d'un autre pays mais il a un passé de joueur international 86 sélections avec la belgique quatrième à la coupe du monde 86 au mexique derrière la france l'allemagne et l'argentine sans compter ses divers succès et tites avec le standard de liège et le psv eindhoven dont une coupe de europe de la ligue des champions en 1988 en tant qu'entraineur il a aussi un bon parcours dans des clubs huppés FC Bruges,Galatasaray,PSV eindhoven,olympique de marseille... donc ce n'est pas n'importe qui le problème est plus profond comme disait Charmeur de serpents c'est l'entourage du staff technique qu'il faudrait changer et surtout que nos lions de l'atlas se débarassent de leur arrogances et que les joueurs se remettent en question on a le potentiel d'être une des meilleures équipes d'afrique mais simplement faut que l'équipe reste humble et nous fasse rêver et pour moi je le redis au cas de m'attirer les foudres il faut garder Gerets
Une fédération d'incompétents
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 03 février 2012 à 00h14
Apparemment les responsables de la FRMF n'ont pas l'intention d'arrêter de faire des choix qui sont synonyme de manque de professionnalisme. Quand on entend parler de choisir un entraineur égyptien ( CHAHATA) pour remplacer GERETS, on se demande si ces responsables sont choisis pour leur compétence ou comme d'habitude "m3alem bou chakara" qui est prêt à dépenser sans réfléchir.

Je pense qu'il est temps de faire un nettoyage à fond au sein de la fédération et de recruter nos anciens footballeurs professionnels qui ont la compétence et l'expérience nécessaires et d'arrêter de prendre le Fédération comme un lieu de loisir pour certains incompétents. Même le choix du Maroc pour l'organisation de la CM des clubs et la CAN 2015 a été fait parce que le Maroc était le seul pays qui a présenté sa candidature. Sans parler de la CAN des sélections espoirs pour la qualification aux jeux olympiques qui a été organisé au Maroc après le retrait de l'égypte. Même la seule CAN qui a été organisé au Maroc en 1988 s'était prévu dans un autre pays africain et le Maroc a été choisi à la dernière minute pour sauver les meubles comme d'habitude. Et le pire dans tout ça, c'est rare qu'on trouve un responsable de la FRMF comme membre influent au sein de la CAF et la FIFA, ce qui explique la décadence du FOOT MAROCAIN.

Il est temps de changer de mentalité pour le bien être de notre football. Je pense qu'il vaut mieux garder GERETS et lui imposer des conseillers marocains qui connaissent bien le Foot Marocain et Afraicain vu qu'on est obligé de lui verser des indemnités en cas de résiliation de contrat. Mais il faut surtout virer ce préparateur physique que je conseille de changer de métier.
Dernière modification le 03/02/2012 00:30
Facebook