En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Pluies-Maroc : Encore des dégâts et des pertes humaines

Depuis quelques jours, le mauvais temps avec des pluies diluviennes, règne sur le Maroc. La météorologie nationale prévoit l'arrivée d’importantes pluies dès la nuit du mercredi 17 février sur les différentes régions du Royaume. D’ores et déjà, les pluies tombées ont causé d’importants dommages matériels et des pertes humaines.
Les chutes de pluies ont atteint 70 mm dans la région d'Amskroud et 50 mm à Agadir le mardi. Elles ont causé l’écroulement d’une partie d'un pont sur l'Oued Takenza situé sur la route nationale n° 8 reliant Agadir à Marrakech, d’après le directeur régional de l'équipement et du transport à Agadir, Abderrahim Noughbi, cité par la MAP. Dans la même journée du mardi, les autorités provinciales de Sidi Kacem, ont indiqué le débordement de l’oued Sebou, au niveau de la commune rurale de Houafate. Selon les mêmes sources, même si le débordement a été limité, les eaux ont quand même provoqué une interruption du trafic ferroviaire sur la ligne de Tanger et du trafic routier sur la régionale 413, entre Machraâ Belksiri et Houafate.

Par ailleurs, les autorités du Gharb, ont indiqué que des travaux sont en cours, pour évacuer les eaux de pluies vers les fleuves. Pour éviter des inondations dans cette zone qui est menacée chaque année, un budget de 230 millions de dirhams a été alloué pour d’importantes réalisations, a-t-on ajouté de même source. Il est prévu notamment la construction de deux barrages, sur l’oued Sebou et sur l’oued Baht.

Si l’eau est source de vie, elle peut-être aussi source de drame. Dans ce sens, la journée du mardi a été particulièrement meurtrière. Dans le Gharb, un enfant de 13 ans a été emporté par les crues de l'oued Bouhrira, alors que deux autres personnes (un homme et une femme) sont portées disparues. Le corps de l’enfant a été retrouvé mercredi, mais les recherches étaient toujours en cours pour les deux adultes, qui semble-t-il, auraient été emportés par les eaux de oued Mghiten (cercle de Souk Tlat). Seule la voiture du couple a été retrouvée mardi soir.

A Imghrad, commune rurale de la région d'Essaouira, un autre gosse de 7 ans a été emporté, par les crues de l’oued Raydi. La victime, qui partait avec son père vers leur domicile, a tenté de récupérer l'une de ses chaussures tombée dans le cours d’eau. Son corps n’avait pas été retrouvé dans la soirée.

Les précipitations ont également rendu difficile la circulation sur certains axes routiers. A Salé, sur la voie menant à l’autoroute Kenitra-Casablanca, un accident s’est produit après le dérapage d’un camion, a rapporté la chaine 2M dans son journal du soir. Le camion est entré en collision avec une voiture légère roulant en sens inverse. Le choc a fait un mort et quatre blessés.

Les barrages au maximum

Le 17 février 2010, l’ensemble des barrages a un taux de remplissage moyen de 94,4%. Les principales grandes retenues d’eau sont à 100% de leur capacité, à l’image des barrages Oued El Makhazine (province de Larache), Hassan II (Oriental), Idriss Ier sur l’oued Inaouen (province de Fès), Ahmed Al Hanssali (à 50 km de Kasba Tadla), Youssef Ben Tachfin (région d’Agadir).
Du coup, les lâchers d’eau deviennent inévitables avec des risques de crues plus fréquents en aval des barrages.


Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook