En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Mustapha El Khalfi du PJD : « Nous ne nous attendons pas à des relations difficiles avec le Palais »

Après sa victoire, le parti de Benkirane se prépare à l’exercice du pouvoir. Mais, quelles alliances compte-t-il nouer pour réunir une majorité gouvernementale ? Quelles seront les relations avec le Palais ? Et la gestion de la contestation populaire incarnée par le Mouvement du 20 février et Al Adl Wal Ihsane ? Mustapha El Khalfi, l’une des figures du parti de la lampe et non moins directeur de publication d’Attajdid, porte voix de la formation islamiste, répond aux questions de Yabiladi.com.

Mustapha El Khalfi, membre du PJD et directeur de publication d'Attajdid

Yabiladi.com: Le PJD première force politique du Maroc. Quels enseignements tirez-vous de votre victoire ?

Mustapha El Khalfi: Au-delà du nombre de sièges que nous avons obtenus, il est surtout important de signaler que le PJD a largement dépassé le million de voix. Ce qui constitue un succès et reflète la grande popularité du parti. Cela reflète aussi le choix des Marocains qui ont décidé de voter pour un parti qui va créer une nouvelle dynamique au niveau de la gestion des affaires publiques. Le PJD va lancer des réformes et sera un élément de stabilité pour le pays, dans ce contexte de printemps arabe.

Nous avons décidé d’emprunter la troisième voie, celle des réformes dans la stabilité. C’est une voie qui se situe entre la révolution et la continuité d’un système semi-autoritaire. Les Marocains ont choisi la révolution des urnes et non pas celle de la rue. Notre grand atout actuellement est la légitimité populaire que nous venons d’acquérir. Mais aussi la position de la monarchie, qui a clairement indiqué que le Maroc a besoin d’un gouvernement fort. Le Maroc a donc réussi le premier pas dans cette phase de transition.

Le PJD n’a pas eu la majorité pour gouverner seul. Vous êtes donc obligés de chercher des alliances. Mais certains partis que vous avez en face représentent le Maroc auquel la population a voulu tourner le dos. Le renouveau sera-t-il une réalité ?

Nous étions conscients qu’il est impossible de gouverner sans coalition. Et ce, bien avant les élections, vu la configuration du cadre électoral. Ce qui est essentiel pour les Marocains, c’est le leadership du gouvernement. Il ne faut pas aussi oublier que ces partis là ont une certaine légitimité populaire.

Je pense pour ma part que le plus important est de voir si les membres du prochain gouvernement vont refléter l’ère du changement ou non. Et c’est cela le grand défi qui nous attend. Attendons d’abord la nomination du futur Chef du gouvernement. Les négociations nous donnerons un premier aperçu.

Il existerait pas mal de différences entre vous et vos futurs alliés. Vous attendez-vous à ce qu’ils vous mettent des bâtons dans les roues ?

C’est possible. Nous ne pouvons nier que certains vont essayer de pousser cette expérience à un échec total. Au sein du PJD, c’est une éventualité que nous avons pris en considération. Mais je pense qu’un système de gouvernance basé sur la transparence, sur la responsabilité, la clarification des tâches, la communication et sur une approche participative qui intègre tous les acteurs va aider notre parti à limiter l’impact négatif des obstacles attendus. Non seulement avec les alliés mais aussi avec l’opposition.

Mais à présent, il faut d’abord tourner la page et travailler sur un nouveau système de gouvernance qui va permettre de limiter les tensions.

Comment appréhendez-vous vos futures relations avec le Palais royal ?

Il y a un cadre constitutionnel que tout le monde doit respecter. Et je crois que la monarchie elle-même, et le roi en personne va soutenir la volonté du peuple marocain. Cela dit, le PJD est un parti royaliste, indépendant, et qui a dès le départ prévu cette cohabitation avec la monarchie. Car la monarchie est un élément fondamental pour l’unité, la stabilité et le développement du Maroc.

On parle souvent d’un gouvernement parallèle, à savoir l’entourage royal et les différentes institutions royales en face du gouvernement. A quelle cohabitation vous attendez-vous ?

Il est pour le moment prématuré de répondre à cette question. Je pense seulement qu’il y a un cadre constitutionnel qu’il faut respecter.

Au cas où vos relations avec le Palais ne fonctionnent pas normalement, quelle sera votre réaction ?

Vous savez, nous sommes dans un contexte de printemps arabe, avec ses obligations. Et le régime marocain a compris qu’il faut s’adapter. C'est-à-dire, prendre en considération les attentes du peuple. Notre chance au Maroc, est que la monarchie a su anticiper les choses et de façon volontariste. Nous espérons que ce climat va continuer. Nous ne nous attendons pas à des relations tendues avec le Palais…

Comment commentez-vous gérer le mouvement de contestation incarné par Al Adl Wal Ihsane et le Mouvement du 20 février ?

Les 45,4% de participation étaient attendus mais restent modeste. Donc il y a un problème politique réel. Il faut travailler pour réconcilier les Marocains avec la politique ainsi que les mouvements contestataires. Le PJD compte instaurer le dialogue avec ces mouvements pour les intégrer dans le processus de réformes.

Suivre Yabiladi
Précision
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 30 novembre 2011 à 01h32

Loin de moi l'intention de défendre une quelconque drogue ou dérive morale dans notre pays. Mon propos était de dire que les problèmes du Maroc ne se résument pas à ces déviances regrettables (qui restent néanmoins de l'ordre du privé), ni aux détails vestimentaires des femmes. Quand à nos gouvernants on attend d'eux l'instauration d'une paix sociale et un développement économique et humain en résumé, dans le respect des libertés individuelles garanties par la loi.
Je partage l'épilogue
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 30 novembre 2011 à 01h10
@citoyenX

J’accepte votre épilogue (Au delà du 10eme point). Pour ce qui prècède j'apprécie votre honnête éffort de défendre votre clocher et votre sensibilité partisane. Pour ma part, seul l'intérêt du Maroc et des Marocain motive mes actions et mes réactions. Pour rester dans le respect dans notre échange et dans le devoir de politesse, je dirais en réponse que je m'attendais à une réfutation mieux étoffée et mieux documentée à mes 10 "Reproches" honnêtement et franchement formulés à l'égard du PJD. Je ne pense pas être le seul à les constater, et les échos de la dernière campagne élèctorale sont encore tout frais pour les corroborer hélas. Vous confirmez aussi hélas cette terrible difficulté, pour ne pas dire l' impossibilité de cette mouvance politique à se remettre en cause un tant soit peu ou à reconnaitre ses insuffisances ou ses torts ou ses erreures s'il ya lieu. On voit mal comment on peut évoluer et s'améliorer dans ce cas là. Ajoutons à celà, cette inadmissible manie de se victimiser jusqu'à l'insupportable, chaque fois qu'ils sont coincés par leurs propres maladresses ou érreures. Des postures d'amateurs arrogants, vaniteux, superficiels et méprisants à l'égard des autres. Voilà ce que je retiens de leurs attitudes politiques et sociales. Je souhaite me tromper par respect pour votre engagement.
Cordialement
hautatlas
Auteur : casawi72
Date : le 29 novembre 2011 à 17h15
Peut etre tu peux nous expliquer pourquoi le kif reste interdit et bannis dans preseque toute l'Europe?

Si l'alcool est un grand business pour l'Europe, pourquoi pas le Kif Marocain??

Savez-vous qu'en Ireland, le divorce etait illegal jusqu'en 1994?

Savez-vous le divorce en Ireland n'etait pas legalise par une soit-disante commission royale, mais apres 3 referundums populaires (rejete deux fois)?

Je suis moi meme pas religieux mais je respecte les idees du PJD qui ont une grande base populaire. L'alcool, comme drogue, tue bcp de gens au Maroc et donc il faut le controler en depit de ce que pense l'Europe avec sa fermetee et intolerance envers le kif.

pdj
Auteur : CitoyenX
Date : le 29 novembre 2011 à 10h37
à hautatlas 14593,

vos arguments ressemblent d'avantage à des accusations et des préjugés cuisinés d'avance et véhiculés par les médias.

je vais répondre point par point :

1- le dénigrement, les mensonges, etc : regarder l'UMP en France, et pourant il est au pouvoir.
pensez-vous que les autres partis au maroc sont plus vertueux que le pjd ?
avez-vous déjà vu un gouvrenement de 4-6 ministres issus de la même famille ?
avez-vous noté le niveau d'éxclusion au maroc des gens n'ayant personne dans l'administration ?

ex : au maroc, il y a plus de 50% de femmes voilées et pourtant aucune minitre voilée, aucune journaliste voilée, aucune directrice d'un grand service ministériel voilée .etc ..c'est de la discrimination pure et simple entre les marocaines !! le pjd n'y est pour rien !

2 , 3 et4 : simple accusation gratuite. certains partisplus diplomates, ne montrent rien verbalement, mais minent le pays et les marocains en silence (corruption, achat des voies, triche des marchés, clientélisme, exclusion des compétences, etc... ). et quand une affaire est portée devant la justice, les grands élephants viennent cacher et protéger leur poulins.
ex : affaire ANNAJAT !!! escros de 30 000 marocains et personne n'a été jugé !!

5- personne ne peut prétendre êter plus marocain qu'un autre. il faudrait le prouver. la loyauté est jugée sur des actes. le pjd est le seul parti qui refuse des fons donnés par l'état aux partis politiques. il estime que les partis doivent donner à l'état et non l'inverse. il a toujours défendu la déclaration des biens de chaque haut fonctionnaire avant et après chaque mandat,
a tjrs demandé de combattre l'économie de rente et l'instauration de la justice, democratie, et trransparence, etc...

6- avez-vous lu le programme du pjd ? la aliberté des femmes et l'alcool ne sont que des épouventailles que les adversaires de ce parts agitent pour faire peur !!
les femmes elles-même ont voté massivement pour le pjd.

'l'alcool, oui il faut le contrôler et réserver sa consommation à des endroits dédiés. pourquoi en europe on interdit le Kif alors qu'il est moins ravageur que le tabac et l'alccol ?

les femmes peuvent ne pas se voiler si elles le souhaitent. avez-vous posé la question pourquoi empêche -on les femmes de se voiler en france ou en tunise jadis ? là aussi, c'est un act liberticide !! mais il ne vous dérange pas !!

soyons honnête et juste, intellectuellement parlant du moins.

7-8 : le pjd a plus de cadres que personnes d'autres (101 élus sur 107 sont issus de l'enseignement sup). aucun autre partis n'a ce score. il peut gérer et solutionner les pbs actuels.
aller voir le pjd de la turquie et ce pays n'est pas en si mauvais état qu eje sache. ces 2 partis ont la même doctrine et logique

9- le code de la famille : seules certaines disponsitions ont été combattues. si Dieu a donné 1/2 à la femme comme héritage, mais il l'a dspensé des charges financières de la famille. c'est injuste de venir supprimer cette règle parce que certains athés, ou modernistes, ou laiques pensnet autrement. ils peuvent le penser, mais ne peuvent pas l'imposer à 90% de musulmans qui veulent respecter cette règle !!

10- fausse accisation. le pjd joue le jeu des éléctions. et a toujours accepté d'être dans l'opposition sans violence.

je vous invite, cher compatriote, à approfondire vos investigations sur ce partis et ses idées. pas de préjugés et procès d'intention.
sincèrement, je suis content du parcours démpcartique de notre pays. bien d'autres citoyens majoritaires, partagent ce sentiment.
nous esperons tous, la prosperité, al justice et le bonehur pour notre cher pays, ni plus ni moins

pour finir, quel est le parti que vous aure aimé voir ganger ? et quels sont ses défaut et ses qualités ?

tous les partis sont passé au pouvoir, et le résultat on le connait !
corrupton, fonctionnaires fictifs, féneants, incompétents, je m'enfoutistes (consulats, etc..).

alors laissons l'occasion au pjd qui n'a jamis exercé de pouvoir et jugeons le sur des faits et des critères objectifs.

NB : certains adversaires le souhaitent un echèc, et voire lui metre les battons dans roues, pour prouver qu'ils ont eu raison !! franchement, est(-ce que c'est ça la loyauté et la citoyenneté !!

Bien Cordialement,
Dernière modification le 29/11/2011 10:44
le roi
Auteur : weldmansour
Date : le 28 novembre 2011 à 21h24
oui c'est le roi qui nomme le premier ministre mais il choisit un pm issu du parti qui a gagné les elections c-a-d dans le cas présent un premier ministre du PJD.
Facebook