Ces Français qui ont marqué l'aviron marocain

L’histoire de l’aviron au Maroc, est intimement liée à la présence française. Du temps du protectorat, ce sont eux  qui introduisent cette discipline au Maroc. Au début, qu’ils fussent anciens rameurs ou simplement passionnés par  a discipline les Français étaient, les seuls à la pratiquer.

Dans les années 1930, leurs équipes disputent des  championnats en France et remportent des trophées. C’est ainsi que durant trois années consécutives, le CNR (en  932 et 1933) et la Société Nautique de Casablanca (1934) dominent une course de sprint disputée par équipe de 4 rameurs plus un barreur, à Antibes dans le sud-est de la France.

Les premiers présidents de l’ancêtre de la fédération actuelle, sont tous Français : maître Devallon, puis M. Chevallier et enfin Pierre Noël,  sans doute celui qui, aura le plus marqué cette époque. Il s’est distingué dans les années 30, en amenant  l’équipe du CNR qui remporte le tournoi d’Antibes en 1932 et 1934. En 1935, il crée l’Union Athlétique de Kénitra. Elle est l’un des rares clubs d’aviron du Maroc à avoir eu une activité régulière, de sa création à aujourd’hui.

En 1956 au moment de l’indépendance, Pierre Noël est le premier président de la Fédération Royale Marocaine des  Sociétés d’Aviron (FRMSA). Le roi Mohammed V le charge d’installer le premier président marocain. Dans les années 60, pour sa  contribution, Pierre Noël est installé vice-président à vie. Amoureux du Maroc, il décède à Kénitra en 1982.

Cet article est issu du Magazine Numéro 11
Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook