Tindouf : L'Espagne met la pression sur l'Algérie et le Polisario

L’Espagne demande à l’ONU d’intervenir dans les camps de Tindouf car l’Algérie et le Polisario ne seraient pas en mesure d’assurer la sécurité des « refugiés » des camps. Un coup dur pour les indépendantistes dont la complicité avec Al Qaida au Maghreb Islamique se confirme de plus en plus avec l’enlèvement près de Tindouf des trois ressortissants européens.

Les coopérants européens ont été enlevés dans le camp de Rabuni, près de Tindouf.

L’enlèvement de ses deux ressortissants (et d’une italienne) près de Tindouf est-il en train de pousser l’Espagne à revoir, ne serait-ce que timidement, sa position sur la question du Sahara ? En tous cas, la déclaration tenue par la chef de sa diplomatie pousse à y croire. En visite au Maroc, Trinidad Jiménez a annoncé  que son pays a appelé l’ONU à intervenir sur la situation sécuritaire dans les camps de l’Ouest algérien : « Nous avons demandé aux Nations Unies d'envoyer une mission en Algérie pour évaluer la situation sécuritaire dans les camps de Tindouf ». Un véritable coup dur pour l’Algérie et le Polisario qui sont supposés ne plus être en mesure d’assurer la sécurité dans ces camps.

Mais au-delà de ces inquiétudes sur la situation sécuritaire à Tindouf, la déclaration de la ministre espagnole des Affaires étrangères traduit une certaine perte de confiance de Madrid envers le Polisario au moment où les relations avec le Maroc sont qualifiées de « bonnes » par Jiménez. Un mauvais signe donc pour le Front indépendantiste qui se dirige vers le renouvellement prochain de son bureau dans une atmosphère tendue dans les camps.

Alger de plus en plus isolé

Son parrain algérien lui, aura certainement du mal à avaler la couleuvre : Alger, qui dispose d’une des plus grandes armées de la région passe pour un faible, incapable de sécuriser un camp de « réfugiés ». Une zone pourtant très militarisée, comme l’a rappelé hier Taieb Fassi Fihri, le chef de la diplomatie marocaine. L’Algérie, apparemment impuissante à assurer la sécurité sur son territoire devrait-elle s’attendre à ce que les gouvernements espagnol et italien déconseillent à leurs ressortissants de se rendre sur son territoire ? L’establishment militaire algérien n’en serait que davantage isolé, lui qui se sent seul depuis le début de la révolution populaire en Libye et la chute de Kadhafi.

La déclaration de Jiménez faite sur le sol marocain ne viendrait qu’exacerber Alger et le Polisario, qui réclament avec insistance l’inclusion des droits de l'homme dans la mission de l'ONU dans le Sahara occidental (Minurso).

Complicité Polisario-Aqmi ?

Au sujet des 3 otages européens, les différentes parties continuent de s’accuser et de se rejeter la responsabilité. Alors que le ministre marocain des Affaires étrangères pointe du doigt son voisin algérien, le Polisario, pour sa part, accuse Aqmi (Al Qaida au Maghreb Islamique)  et implique le Mali dans cette affaire : « les ravisseurs, infiltrés à partir du territoire malien, ont attaqué le siège de réception des étrangers dans les camps de réfugiés à l'ouest de Tindouf, utilisant une voiture tout-terrain et des armes à feu », indique le « ministère » sahraoui de l’Information. Faux ! Dixit un ministre malien.

« On nous fait un mauvais procès. Qu'on nous dise où sont les otages sur notre territoire », répondent des responsables sécuritaires du Mali. « A ce jour, il n'y aucune trace des otages européens dans le nord du Mali » a ajouté un membre du gouvernement malien sous le couvert de l’anonymat. Le rapt, à en croire la partie malienne, serait mené par la « filiale sahraouie » d’Aqmi. « Les otages européens sont prisonniers d'Aqmi et de sa filiale sahraouie. Ils ont été localisés puis suivis par des éléments sahraouis qui ont mené l'opération d'enlèvement avec des complices d'Aqmi » précisent les sécuritaires maliens.

Si ces affirmations sont fondées et avérées, elles confirmeraient donc la complicité effective entre Sahraouis des camps et combattants d’Aqmi. Un lien que le Polisario ne manque jamais de rejeter, de peur de ternir son image et de perdre ses soutiens occidentaux.   

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
pas de réféendum
Auteur : mouniag3
Date : le 02 novembre 2011 à 15h24
Dans le mot Président du Polisario, j`enleverai le R et ça deviendrait Résident de l`Algérie . Avec le temps ces supposés polisario vont devenir en algérie un état dans un autre état et le gouvernement algérien va se faire prendre ou pendre par son propre jeu .Le temps va nous le confirmer .Au maroc, on dit les chiens aboient, la caravane passe ..Il n`y aura pas de référendum point à la ligne, le sahara a été, est ,et restera Marocain . Les Algériens ont perdu un de leur allié Kaddafi qui finançait leur mercenaire pour harceler le Maroc .On ne veut pas de guerre avec eux , parce qu`il n`y a jamais de gagnants, il y a juste des perdants et le Maroc a autre chose à faire que de s`armer contre ses ennemis !
Il y a un message : L'Algérie et le Polisario agonisent
Auteur : berhoc
Date : le 31 octobre 2011 à 19h41
L' Espagne, la France et les États-Unis sont clairs et d'accord concernant la proposition émanée du Maroc concernant le Sahara Marocain. L' Algérie et le Polisario sont en train de râler et c'est leur manière d'agoniser surtout après la mort de Kadhafi.
Dernière modification le 31/10/2011 19:43
en fin un début de clarté
Auteur : MCASAOUI
Date : le 31 octobre 2011 à 10h55
Première remarque: amir aller jouer ailleur, ou vous prenez le sens de l'histoire ou vous choisissez le chemin de l'auto-destruction (comme Kadhafi et ses complices).
Concernant ce problème le gouernement algérien (qui n'a rien avoir avec les aspiration du peuple Frère Algérien) doit maintenent choisir tant qu'il est temps entre s'occuper des jeunes Algériens et de leurs problèmes, aller vers davantage de démocratie et de répartition des richesses du pays, faire la place aux jeunes cadres méritant, dans la gestion des affaires du bien public. Ou continuer à soutenir des voyous en lapidant l'argent de nos frères. Les vieux gouvernants algériens (avec les militaires ) sont entrain de saper la capacité de développement du pays. Regarder la réalisation de la Corée du sud en moins de 50 ans et l'état du développement de l'Algérie, les jeunes Algériens rêvent de fuire leur pays pour venir en clandestin en France et en Europe au lieu de vivre dignement chez eux, je les comprends leurs gouvernants sont d'une méchanceté incomparable addossée à une incompétence flagrante. Même les élites (ingénieurs, chercheurs, medecins fuient le pays pour vivre en Europe. Et pourtant l'Algérie aurait du être la suisse du Maghrebe ou le qatar ou abou Dabi. Je ne comprends pas le comportement à courte vue et insensé de ses viex dirigeants. Si la Tunisie nous donné un exemple de liberté, il est temps que l'Algérie nous donne l'exemple du développement et de l'ouverture au lieu de rester dans l'immobilisme. Il faut du courage au FLN pour qu'il fasse sa propre révolution interne et cherche dans l'UMA et sa jeunesse un nouveau soufle pour aller de l'avant au lieu de soutenir l'insoutenable. Attention le temps passe et passe vite. Je reste pérsuadé que le grand problème au Maghrebe maintenant sont les gouvernants algériens qui raisonnent avec des méthodes d'un autre âge. Aucun volontarisme politique, aucune vision, aucune stratégie.
J'invite les commentateurs de bien faire la distinction (dans leurs commentaires) entre le peuple Algérien Frère et les gouvernants algériens qui actuellement naviguent à contre sens de l'intérêt du peuple Algériens.
Pour résumer comme je l'ai déjà dit: je n'ai jamais vu des flics ou des militaires réussir le développement d'un pays c'est obligatoirement sa jeunesse travailleurs, cadres , ingénieurs, medecins et ses chercheurs au sein d'unsystème huilé et non schlérosé comme c'est le cas en Algérie. Les vieux doivent partir et place à la jeunesse de tous les partis de ce beau pays.
ta tt a fait raison
Auteur : supernova49
Date : le 27 octobre 2011 à 00h58
tt a fait dacc ac toi un peuple haineux qui se masque petit a petit !!! tahya bladi mon roi et sahra maghribya hata l mout !!!
c`est quoi ça le police à rio
Auteur : mouniag3
Date : le 26 octobre 2011 à 23h45
le polisario ?? je ne connais pas !!
on va dire des Algériens déguisés en bédoins vu que Kadhafi ne peut plus armer ces mercenaires à la solde d`Alger . Que ces derniers règlent leurs problèmes internes pour ne pas détourner l`attention, les algériens ne sont pas dupes mais leurs gouvernants imbéciles n`ont pas encore compris que le sahara est Marocain et aucun marocain ne fera de concession et tous les parties politiques sont unanimes. Les Marocains sont un peuple fier de son histoire, de sa terre et n`oublions pas aussi de leur Roi.
Facebook