Maroc : Les imams veulent plus de liberté

Une cinquantaine d’imams venus de plusieurs villes du Royaume ont protesté lundi dernier contre la mainmise de l’Etat sur les affaires religieuses. « Plus de droits » était le mot d’ordre de cette manifestation, inédite au Maroc.

Source : Associated Press

« Les imams des mosquées réclament liberté, dignité, justice et leurs pleins droits », clamait l’une des banderoles déployées lundi dernier devant le parlement. La manifestation a réuni quelque cinquante imams, venus des quatre coins du Royaume. « Je réclame juste mes droits », a déclaré à l’agence Associated Press (AP), l’imam Ait Lashgar Hussein, de Marrakech.

Le principal mobile de la manifestation est la marge d’action jugée trop étroite, accordée par l’Etat à ces imams. Afin de préserver le culte musulman de l’extrémisme, l’Etat a en effet gardé un contrôle très strict. Le roi, investi des fonctions constitutionnelles d'Amir El Mouminine (Le Commandant des croyants) est l’autorité religieuse suprême. A ce titre, il régule la vie religieuse du pays, par l’intermédiaire du ministère des Habous et des Affaires islamiques. Il intervient ainsi dans la nomination des imams, et prépare les prêches qui sont lus lors de la grande prière du vendredi. Les imams ont par ailleurs, interdiction formelle de s’écarter du texte qu’ils reçoivent, souligne AP.

Parmi leurs revendications, les imams ont donc demandé la possibilité de rédiger eux-mêmes leurs prêches, ainsi que d’être consultés sur les questions religieuses. Ils ont également demandé des revalorisations salariales, alors qu’un récent communiqué du ministère des Habous annonçait une dotation financière de 541 millions de dirhams, dédiés à « l’amélioration de la situation des imams et des mosquées ».

Selon AP, la police aurait essayé de disperser les manifestants, et 3 d’entre eux auraient été interpellés dans des accrochages qui ont suivi l’intervention des forces de l’ordre. Selon l’agence de presse, c’est ma première fois qu’une telle manifestation est autorisée. Les forces de l’ordre auraient dispersé un précédent mouvement de protestation des imams au mois de juin. Plusieurs de ceux qui ont assisté à la manifestation de Rabat, disent avoir été intimidés par des policiers depuis cette date.

Suivre Yabiladi
imams
Auteur : alouan82
Date : le 13 octobre 2011 à 20h11
je ne pense pas que la subjectivité soit de mon côté quand je soutiens que la Religion ( toutes les religions) doit relever de la sphère privée, je respecte infiniment les gens qui ont besoin de la religion pour exister et s'épanouir mais qu'ils fichent la paix à ceux qui ne sont pas dans ce cas, nous revenons nous aux temps de l'inquisition? stade par lequel le christianisme est passé? devons nous rester spectateurs de notre destin au lieu de le prendre en main? qu'appelez-vous le vrai prêche? tuer tous ceux qui ne sont pas d'accord avec vous? quel bel avenir pour l'Humanité quitte à mourir je préfère l'être libre que soumis aux injonctions des imams et à l'obscurantisme
liberte et opportunisme
Auteur : ichiadmia
Date : le 13 octobre 2011 à 03h36
Pourquoi on n'appliqu pas cette devise "lakoum dinokon wa liya dini" laisser moi tranquil chaccun a sa version de l"islam et on va avec la majorite et le BON SENS.
il faut arreter Al-Qaida a tout prix, on a la liberte au Maroc sauvons.

Il faut jamais donner aux imams la liberte. Ils sont libres d'exprimer leur idees mais pas a un public semi-alphabetes. Ce sont ses imams qui ont tue ma mere a cause de leur mal interpretation de l'Islam, elle croyait en tous ce qu'il disaeint ils lui ont fait vivre l'enfer ici meme sur terre.
Pour prevenir leurs degats ils doivent etre encore plus controle. On a quoran qu'ils se refernt a ce Quoran, le Quoran est plus au moins clair en cas de doute en se refere aux lois civiles pas la sounna ou chari3a. ils sont falsifies et n'ont accune base de refrrence.
Contradiction
Auteur : ElChamali
Date : le 13 octobre 2011 à 02h02
Qu'as tu contre la "liberté" ? C'est justement, l'esprit de l'Islam que de libérer les hommes. La soumission à Dieu que tu cites, s'oppose à la soumission aux autres. L'objectif était bien d'émanciper des masses de l'adoration des statues, des clergés, des dominants. Tous égaux devant Allah, n'est ce pas.
Les "imams" sont tolérés dans leur rôle, limité à la transmission de la version officielle (issu des habous) comme un professeur enseigne à partir des manuels académiques officielles que çà lui plaise ou non. Et rien de plus, ils n'ont donc aucun droit particulier à obtenir.
Pour le reste effectivement le cheminement spirituel est affaire intérieure privé. L'Islam n'est pas un exhibitionnisme, ou les uns montrent aux autres qu'ils seront les premiers à aller au paradis, c'est ridicule. Avoir la plus belle barbe dans le public, n'empeche pas d'avoir la pire âme dans le privé.
LE PATRON
Auteur : aboulaades
Date : le 13 octobre 2011 à 01h46
C'est ALLAH! pas d’obéissance à la créature si désobéissance au CREATEUR ! A méditer...
"ELDORADO"
Auteur : aboulaades
Date : le 13 octobre 2011 à 01h41
Pour tous ces commentaires de laïcs:si vous ne voulez pas de l'Islam, c'est votre choix "LAKOUM DINOUKOUM WA LIYA DINE" ;PARTEZ!!!,partez dans ces pays laïcs ou tout le haram est autorisé et le halal interdit !!!comme ces européens qui disent :"la république faut la respecter sinon rentrez chez-vous"Ici au Maroc c'est l'Islam la Religion d'état et notre législation doit être basée sur le Coran et la Sounnah de notre bien-aimé Prophète Mouhammed (saw) Al Amine Al Moustafa!
Facebook