News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Maroc-Algérie : Des associations algériennes réclament l'ouverture de la frontière

La question de la réouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie a récemment été remise au goût du jour. Cette fois, c’est la société civile algérienne qui est montée au créneau et a appelé à la « concrétisation de l’union du Maghreb ».

La frontière de Zouj Bghal, fermée combien de temps encore?

Dans un communiqué conjoint, plusieurs associations, syndicats, et responsables de mouvements sociaux algériens, ont souligné l’ « urgence de prendre des mesures effectives pour garantir la libre circulation des personnes, des idées et des biens à l’intérieur de la région du Maghreb ». Ils ont dans ce sens, appelé à « l’ouverture immédiate des frontières entre l’Algérie et le Maroc, conformément à la volonté des peuples, en tant que concrétisation de l’unité maghrébine », rapporte le quotidien algérien El Watan.

Les signataires du communiqué se sont également engagés à « mener des initiatives militantes » pour atteindre cet objectif. Ils s’exprimaient ainsi en marge d’un séminaire organisé dans le cadre de la commémoration des évènements du 5 octobre 1988 en Algérie.

Les appels se multiplient

Ce n’est pas la première fois qu’un appel est lancé de l’Algérie, pour l’ouverture des frontières fermées depuis 1994. Fin septembre, Lakhdar Brahimi , diplomate algérien, ex-ministre des affaires étrangères, déclarait : « Au Maroc, les gens m'arrêtent pour me solliciter pour ouvrir les frontières. A Tlemcen (Ouest algérien), les gens veulent aussi que cette frontière soit libérée. Alors pourquoi la maintenir fermée ? »

Dans le même esprit que les représentants de la société civile algérienne qui se sont récemment exprimés sur la question, Lakhdar Brahimi avait estimé qu’ « on ne peut pas parler d’un Maghreb arabe uni sans l’ouverture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc », lors d’un colloque international sur les révoltes arabes tenu en Algérie.

Avant lui, ce sont des écrivains des deux pays, qui avaient plaidé pour un retour à la normalisation des relations entre le Maroc et l’Algérie. Abderrahim El Khassar (Maroc) et Bouzid Harzallah (Algérie) dans une déclaration commune, avaient assimilé la fermeture de ces frontières à une « agression sur la géographie ». Pour ces auteurs, cette situation « déchire » les liens d’amitié et l’histoire commune des deux voisins.

Face à des appels de plus en plus nombreux, émanant des deux côtés de Zouj Bghal le discours politique se veut conciliant. Le discours du roi Mohammed VI lors de la derinère fête du trône avait appelé à « une normalisation totale des relations bilatérales » maroco-algériennes. Son message avait été chaleureusement accueilli par le président Algérien. Abdelaziz Bouteflika s’était en effet dit disposé à « jeter les ponts de fraternité, de coopération et de bon voisinage ». Il se trouve cependant qu’à ce jour, aucun agenda n’a été annoncé d’un côté comme de l’autre pour avancer vers ladite normalisation. Les effets d’annonce se succèdent, les contradictions se multiplient, et les deux peuples continuent de s’impatienter. 

Suivre Yabiladi
Les commentaires sur cet article ont été fermés
HFSKLFJZJOPD
Auteur : bzou
Date : le 15 octobre 2011 à 15h40
C'est de relation de sang et de lien de famille dont s'agit , et c'est cela qui prime , la politique n'a aucune place en matière de droits humains . Il n'existe aucun argument -passé,présent ou avenir quelque soit le lieu sur le globe terrestre -- qui justifie la séparation des familles et le droit à la visite et à la communication de part et d'autre.Sachez que les liens familiaux devraient passer avant l'économie et avant la politique.Cette normalisation est une urgence pour les RESSORTISSANTS DES DEUX PAYS :Marocains en Algérie et Algériens au Maroc .
la frontiere
Auteur : HFSKLFJZJOPD
Date : le 15 octobre 2011 à 12h35
vous pleurez tant que vous pouvez pour que nous les ALGÉRIEN on ouvre la frontière!!!
et vous voudriez faire croire que vous avez le pouvoir ,de l ouvrir ou de la fermer ,votre roi pleure à qui veut l entendre ,
d’ouvrir la frontière , pour vous c'est une question économique , et pour pimenté vous parler des 300 000 marocain expulsé!( d’abord revoyez vos source c'est facile de gonfler les chiffres sa rappelle un peut les juifs et leur victimisation éternel)
il fraudai savoir d’abord ce que vous voulez !!! vous avez toujours été ambigu sur les question de frontière , le Maroc a voulu profité de l l'indépendance ALGÉRIENNE pour semer le trouble 1962 la guerre des sables.

l' armée algérienne, commandée par Houari Boumédiène, expérimentée pour la guérilla mais mal équipée, souffre de problèmes logistiques. Ahmed Ben Bella a ultérieurement expliqué son choix d'axer la politique de développement algérienne sur d'autres domaines que le militaire car il ne s'attendait pas à être attaqué par un « peuple frère »
pour mas part vous avez trop fréquentez les juifs ,et vous voudriez nous faire croire que vous êtes des victimes !!!
vive Bouteflica qui lui seul a le pouvoir d’ouvrir ou non la frontière
Maroc mon amour
Auteur : BibouchaDialCasa
Date : le 15 octobre 2011 à 01h48
Algérie forte je suis d'accord avec toi
je suis contre l'ouverture de la frontière, on a pas besoin de sauvages qui viendraient envahir notre Maroc .
Votre maison tu dis? Mais attend, les réclamations viennent d'où là? d'association algériennes, on est bien d'accord
hamdoulilah on vit très bien entre nous on a pas besoin d'intrus, si tu savais tout ce qu'on pense de vous chez moi
Mais bien sur..
Auteur : BibouchaDialCasa
Date : le 15 octobre 2011 à 01h32
Ils s'en sont tellement bien souvenus qu'ils ont expulsé en 1975 plus de 300 000 marocains hors du territoire algérien par la force
Pourquoi la haine?
Auteur : zsahara
Date : le 11 octobre 2011 à 23h42
La majorité des algériens n'ont pas oublier le rôle du Maroc pour l'indépendance de l'Algérie et comment il a ouvert ses portes à tous les algériens ====frères pendant la guerre et la paix.
Facebook