En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Tanger : Renault et l’effet d’entrainement sur l’économie de la région

Leader du marché automobile marocain, le constructeur français Renault se présente aussi comme l’une des principales locomotives du développement économique de la région du Nord. Son projet d’usine de Tanger a en effet boosté l’activité dans la cité du Détroit, et les villes aux alentours.

Alors que sa livraison est prévue pour 2013, le complexe industriel de Renault dans la zone franche industrielle de Melloussa, aux environs de Tanger, est déjà présenté comme l’un des plus importants projets de la région. Son importance va bien au-delà de sa taille et de sa capacité de production, car ce dernier est aussi « un réel catalyseur de l’économie locale », pour repréendre les termes du quotidien L’Economiste.

Le constructeur français envisage à terme, de monter 400 000 véhicules par an au Maroc, et entend également fabriquer 50% des pièces de ces véhicules, sur place. Ce projet va dans un premier temps, booster l’emploi dans la région vu qu’il va générer selon l’Economiste, « 6000 emplois directs et plus de 30 000 supplémentaires indirects ».

De plus, le marché de la location meublée a été l’un des grands bénéficiaires de l’installation au Maroc, des cadres expatriés de Renault. Le mégaprojet de Renault inclus d’ailleurs la construction d’une « ville verte » de 770 hectares, qui accueillera les résidences de l’essentiel des salariés.

Des emplois directs mais aussi et surtout indirects

Alors que Renault, installé au Royaume depuis plusieurs décennies va voir son activité croitre de façon exponentielle, plusieurs de  ses fournisseurs se sont installés dans le nord, pour être plus proche du client français. La société française SNOP, un des leaders européen de la fabrication de composants métalliques pour l’industrie automobile, s’est ainsi implantée dans la zone franche de Tanger. De leur côté, les Américains de Visteon, spécialisés dans les équipements automobiles (éclairage, électronique, intérieur…) installent actuellement à Tétouan, leur première usine en Afrique du Nord. Notons également la présente de Twinplan, filiale de la firme anglaise Twintech, leader mondiale du dallage industriel. Toutes ses sociétés étrangères, attirées par l’intense activité de Renault, représentent autant d’investissements dans les villes où elles s’implantent, et des emplois créés pour les populations locales.

Par ce projet aux multiples effets d'entrainements pour Tanger, la région du Détroit, entrera directement en concurrence avec Casablanca. Si le port a jouer le rôle de catalyseur pour l'économie du Royaume, Renault devrait être aussi impactant sur l'industrie automobile au Maroc. 

Suivre Yabiladi
2 commentaires
emplois
Auteur : rikogossnod
Date : le 18 février 2012 à 21h30
comment je m'inscrir a renault med svp ...et merci bcq
Délocalisation industrielle
Auteur : HMIMID69
Date : le 14 septembre 2011 à 20h43
Une nouvelle toute fraîche ; bientôt psa peugeot au Maroc ?
Facebook