News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Italie : Une députée marocaine derrière la proposition de loi contre le port de la burqa

Après la France et la Belgique, l’Italie s’apprête à son tour à interdire le port du voile intégral dans les lieux publics. Une commission parlementaire a fait un premier pas dans ce sens, en attendant que le parlement se prononce en septembre. A l’origine de ce texte, Souad Sbaï, une députée italienne de droite d’origine marocaine.

Souad Sbaï, députée du PDL de Berlusconi

Après Ruby, une autre Marocaine fait parler d’elle en Italie, mais sur le plan purement politique cette fois. Souad Sbaï, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est l’auteure d’un texte de loi qui risque de faire pas mal de bruit en Italie, notamment au sein de la Communauté musulmane. Cette députée du parti du Peuple de la liberté, la formation conservatrice du président du Conseil Silvio Berlusconi, a initié une proposition de loi qui vise à interdire le port de la burqa ou tout autre vêtement  « d’origine ethnique » qui masque le visage. Ce texte est inspiré des exemples français et belge.

Ce mardi 2 août, grâce aux voix de sa formation et de celles de leurs alliés populistes de la Ligue du Nord, cette proposition a été adoptée par la Commission des affaires constitutionnelles de la Chambre des députés. Les autres groupes parlementaires se sont pour la plupart abstenus alors que le Parti démocrate, principale force d'opposition, a voté contre. Toutefois, le parlement devra se prononcer en plénière pour l’adoption de la loi au mois de septembre prochain.

« Dramatisation »

Une fois adoptée, cette loi punira de 100 à 300 euros d’amende toute femme qui portera la burqa dans les lieux publics. Quant aux personnes qui obligeront leurs proches à se voiler intégralement, des peines allant jusqu’à 30 000 euros d’amende et 12 mois de prison sont prévues.

« Je veux parler au nom de celles qui n’ont pas de voix, qui n’ont pas la force de crier et de dire ce que je fais, ce n’est pas bien », a déclaré la députée d’origine marocaine Souad Sbaï, qui ajoute qu’« Il y a cinq ans, personne ne portait la burqa (en Italie). Aujourd'hui, on en voit toujours plus. Nous devons aider les femmes à sortir de cette ségrégation... et de cette soumission ». Un point de vue qui irrite les associations musulmanes.

L’interdiction « du port du voile est injuste et constitue une atteinte aux libertés individuelles », proteste Roberto Hamza Piccard, porte parole de l’Union des communautés islamiques d’Italie. « Il n’y a même pas 100 femmes qui portent le niqab en Italie et personne ne porte la burqa », fait-il savoir, tout en se désolant que ce sujet puisse faire l’objet d’une telle « dramatisation ».

Souad Sbaï, une marocaine de la droite italienne

Souad Sbaï est connue pour ses positions laïcistes et très proches des milieux conservateurs italiens dont elle est une députée. Cette Marocaine née à Settat en 1961 est diplômée de philosophie et… études islamiques. Elle rejoint l’Italie en 1981 suite à son mariage avec un Italien d’origine libanaise et obtient la nationalité de ce pays.

Très active dans le milieu associatif féminin, Souad Sbaï, ne l’est pas moins dans le domaine médiatique. Elle a notamment été rédactrice en chef du mensuel arabophone « Al Maghrebiya ». Figure politique, elle prône un islam « pluraliste et modéré » et coopère avec le ministère italien de l’Intérieur sur les questions religieuses. Son entrée au Parlement, sous l’étendard de la droite conservatrice, date de 2008.

Suivre Yabiladi
a part ca tout va bien
Auteur : tachilhite78
Date : le 05 août 2011 à 10h56
opportuniste est le mot...encore une loi qui ne sert a rien si ce n'est rendre populaire sa malheureuse auteure...tout ca pour une poignee de musulmanes en niqab
ou etait cette feministe lorsque son president abusait de mineures...
Intelligente facon d' indoctriner les gens!!!!
Auteur : Agor
Date : le 05 août 2011 à 06h38
Je suis tout a fait d'accord avec cette brave femme, Italienne ( Polititienne )d'origine marocaine, en ce qui concerne le NIGAB ou la BOURKA dans les pays CHRETIENS. Si on veut s'habiller comme ca, on doit rentrer chez sois, on a rien a faire ici!!!!
Tres malheureux d'etre indoctrine comme ca!!!
Dernière modification le 05/08/2011 07:50
d'accord aec Abdo47
Auteur : MCASAOUI
Date : le 05 août 2011 à 00h06
Vous avez raison. Cette femme est courageuse. Celles qui veulent la Burqua il y a d'autres pays ouverts à ce type d'habillement.
encor une beurette
Auteur : moi69
Date : le 04 août 2011 à 20h13
encore une beurette oportuniste qui se dit feministe alors que beaucoup de femmes et filles palestinienne se fond massacré et personne ne dit rien meme cet beurette.mdr elle son trops forte c'est marocaine pas de fierte rien elle son grave soumise grave .
hafidsoft et khayru al-mâkirin
Auteur : MPHilout
Date : le 04 août 2011 à 15h04

و يمكرون و لا يمكر الله و الله خير من الماكرين

أشهد الله على أن هاته الآية خيرمما تردده المصاحف منذ قرون لأن المكر لا يليق بالله

بل يليق بالمنافقين والذين لا يعقلون

أفلا تعقل يا حفيض ؟؟؟

Facebook