Belgique : L'entrée en vigueur, aujourd'hui, de la loi anti-burqa soulève un tollé

Après la France, l’interdiction du port de la Burqa qui entre en vigueur aujourd’hui en Belgique soulève un tollé. Voté en avril 2010, le texte de loi pénalise le port du voile intégral dans l’espace public. A l’exception des événements festifs tels que les carnavals, après une autorisation préalable accordée par décision municipale, l’interdiction est appliquée aux espaces publics comme « l'ensemble des rues, chemins, jardins publics, terrains de sports ou bâtiments destinés à l'usage du public où des services peuvent lui être rendus. »

En cas d’infraction de cette loi, les plus de 250 femmes concernées en Belgique encourent une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 7 jours ainsi qu’une amende de 137.5 euros. Deux d’entre elles envisagent d’ores et déjà de « déposer un recours en annulation et en suspension de la loi « anti-burqa » devant la Cour Constitutionnelle », selon le site myeurop.info.

Alors que la loi avait été votée à la quasi-unanimité, sans compter l’abstention des Verts, le principe du « respect de la vie privée et de l’identité personnelle » est remis en question par le Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, Thomas Hammarberg. Comme il l’explique sur son blog, ces lois répressives ne constituent pas une solution pour libérer ces femmes : « Il est au contraire plus probable que ces lois – très clairement dirigées contre les adeptes d’une religion – stigmatiseront encore davantage ces femmes et les couperont encore plus de l’ensemble de la société. À interdire l’accès d’établissements publics comme les hôpitaux ou les administrations gouvernementales aux femmes qui portent la burqa ou le niqab, le risque est qu’elles finissent par s’exclure complètement de ces lieux. Ce n’est pas ce qu’on peut appeler une libération. »

La lutte contre les « crimes de haine » et la discrimination devraient être les priorités des responsables politiques, ajoute le Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, au lieu de nourrir des discours qui vont dans le sens contraire.

Suivre Yabiladi
Fin de mon intervention ici
Auteur : trizojumper
Date : le 26 juillet 2011 à 23h16
Bon comme on va commencer à tourner en rond, je voudrais conclure que burqa n'est pas synonyme d'assistanat. Avec une campagne préventive pour les quelque récalcitrantes au loi de laïcité dans les établissements publiques, ça aurait fait l'affaire. Celles qui auraient eu la bonne idée de s'entêter tant pis pour elles. Dans les entreprises privées qui imposent la reconnaissance faciale, les femmes qui refuseraient le règlement: tant pis pour elles. On ne peut rien pour la bêtise.
En parallèle le travail des associations qui aident les femmes contraintes par leur mariset puis voilà on en reste là! Les libertés constitutionnelles seraient conservées et tout fini bien...
Mais non! au lieu de ça, l'Etat tel une brute, met tout le monde dans le mec sac, coupe l'herbe sous le pieds des femmes consentantes, prêtes à faire des concessions (je pense qu'il y en a pas mal) et leur supprime plusieurs libertés en un strike. BIM vas-y que je tte supprime la liberté de culte, BAM vas-y que je te retire la liberté d'opinion, BOUM vas-y que je t'impose un style vestimentaire dans la rue Elles ont rien demandées celles-là et c'est dégueulasse. Comme j'ai pu le lire:« Il est au contraire plus probable que ces lois – très clairement dirigées contre les adeptes d’une religion – stigmatiseront encore davantage ces femmes et les couperont encore plus de l’ensemble de la société. À interdire l’accès d’établissements publics comme les hôpitaux ou les administrations gouvernementales aux femmes qui portent la burqa ou le niqab, le risque est qu’elles finissent par s’exclure complètement de ces lieux. Ce n’est pas ce qu’on peut appeler une libération. » Qui vous dit que la femme qui vous a renouvelé votre carte d'identité à visage et chevelure découverts ne porte pas une burqa dans sa vie privée? Voilà la question que l'on devrait se poser. J'espère que cette loi sera abrogée.
Société=donnant donnant
Auteur : trizojumper
Date : le 26 juillet 2011 à 22h42
Je n'ai jamais dit le contraire, une personne qui n'en glande pas une ne mérite pas ses droits. La société ne peut en être une si il n'y a pas échange de services. Il n'empêche qu'une loi d'un pays comme la France ne devrait pas mettre tout le monde dans le même paquet (soit le paquet des assistés).
Bref cette loi reste totalement débile.

PS: Les droits de l'Homme passe toujours avant les autres et reste en vigueur même si vous êtes un assisté. Cette loi y porte directement atteinte.
Dernière modification le 26/07/2011 22:45
interpretation et droit de la constitution
Auteur : factor
Date : le 26 juillet 2011 à 19h55
Il me semble que trizojumper omet une des bases fondamentale des nombreuses LOIS que comporte la France. Avant de parler de Droit, il faut dabord parler des DEVOIRS, qui sont dans la constitution et que tous citoyens a envers son pays,
certaines personnes ont tendance a vouloir profiter des avantages et en abuser sans apporter leur contribution, en venant plaider qu' ils sont dans un pays de Droit quand cela les arrange, pour moi ces gens sont des Parasites... moi meme en tant que Musulman je fais attention a mon langage et mon comportement.
en droit français Nul n'est censé ignorer la Loi, ces Femmes qui se disent Français meme a une ou deux generation, n'ont qu'a aller au TGI demander un certificat de nationalité Français et comprendront que ce n'est pas aussi facile d'avoir ce papier que tout citoyens Français doit l'avoir en possession, avoir un passeport ou CNI français ne veut pas dire que vous l'etes, essayer et vous comprendrez, et si vous l'obtenez lisez ce qui est ecrit, d'ailleur lors de la remise de ce document l'agent vous informe de le mettre a l'abri et de le garder precieusement.
concernant l'interpretation de l'Islam beaucoup d'avis sont different, mais une chose qui reste vrai c'est de ne pas prendre les mots pour des idées, mais de decouvrir les symboles qui sont cachés derriere les mots....
d'ailleur il suffit de regarder tous les monuments en france et vous comprendrez que nous sommes dans un pays remplis de symboles.
quand vous regardez la France de l'exterieur vous lisez LIBERTE EGALITE ET FRATERNITE mais des que vous etes a l'interieur du pays il faut lire dans l'autre sens cad Fraternité, Egalité,Liberté
la France est un pays souverain et independant, si demain le gouvernement decide de faire appliquer toutes les LOIS et meme celles du temps de napoleon qui sont toujours en vigueur deja voté pas le legislateur, aucune des ces femme meme française voilé ou mini jupe ne pourraient sortir de chez elle, le laxisme de certains politique nous ont memé vers une forme de tolerance qui maintenant se retourne contre eux,

le comportement de certaines personnes font que maintenant cela devient difficile de faire venir un membre de sa famille ( refus de Visa ect...) meme pour les etudiants maintenant cela devient compliquer
pour conclure et repondre a trizojumper, les propos n'etaient pas haineux et non irrespect, si tu l'interprete dans ce sens cela demontre bien que tu n'as rien compris, si tu connais d'ou viens et comment ont ete mis en place sur tous les frontons de mairie les mots Liberté Egalité et Fraternité alors tu auras compris pourquoi j'ai parlé d'edifice et de construction...
Mais ne pas oublier en plus...
Auteur : trizojumper
Date : le 26 juillet 2011 à 16h02
qu'un Etat laïque n'a pas à juger la validité d'une interprétation religieuse. Donc...
Interprétation
Auteur : trizojumper
Date : le 26 juillet 2011 à 15h38
Je le redis, tout est question d'interprétation. Il y a le musulman qui prendra le texte au mot, l'autre qui y vera des métaphore etc...
Facebook