News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Un membre du Comité pour la libération de Ceuta et Melilla détenu 48H par la police espagnole

La tension monte à Ceuta et Melilla à l’approche des élections régionales du 22 mai prochain. En début de semaine, un Marocain, membre du Comité pour la libération des deux villes sous autorité espagnole a été arrêté par la Guardia Civil. Il distribuait des tracts appelant à boycotter les élections.

Le Comité pour la libération de Ceuta et Melilia maintient la pression sur les autorités des deux villes du nord marocain, sous autorités espagnole. Ce lundi 9 mai, dans l’après midi, certains de ses membres sont descendus dans les artères de Melilia pour appeler au boycott des élections régionales du 22 mai prochain. Mais cette fois, les policiers espagnols s’étaient invités dans la partie, en procédant à l’arrestation d’un des jeunes qui distribuait des tracts. Ses autres camarades ont, quant à eux, pu échapper aux éléments de la Guardia civil, rapporte Europa Press.

Par contre, le jeune interpellé a lui été conduit dans les locaux de la Guardia civil, où son passeport a été confisqué, avant qu’il ne soit  reconduit vers la frontière 48 heures plus tard. Il aurait subi, le temps de son interpellation, un interrogatoire assez musclé à en croire les membres du Comité de libération. Le jeune militant a été transporté, dès sa remise en liberté, à l’hôpital El Hassani de Nador pour consultation.

Cette interpellation est la première du genre depuis le début des actions du Comité pour dissuader la population locale de participer  aux élections régionales. Une fois, ses activistes avaient même envahi la grande place d’Espagne de Melilia, en y déployant un grand drapeau du Maroc. En mars dernier, ils avaient appelé les musulmans, qui constituent la moitié  de la population locale, à boycotter les élections dans ces présides contrôlés par le Parti populaire espagnole.

Suivre Yabiladi
1 commentaire
ABAT LES MASQUES
Auteur : jeremiah
Date : le 13 mai 2011 à 18h16
Ceci prouve que ce pays manipule sa propre démocratie et démontre qu'il est bien loin de ce qu'il peut montrer.

Personnellement, ce pays est tordu avec ces manipulations jusqu'au cou.

Abominable.
Facebook