News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Un membre du mouvement du 20 février empêché de quitter le Maroc ?

Fille de militants des droits de l’homme et activiste au sein du mouvement du 20 février, Farah Abdelmoumini, étudie depuis 2 années à Lille. Le 3 mai dernier, alors qu’elle devait quitter le Maroc, après y avoir passé ses vacances scolaires, elle se retrouve sans carte de séjour ni passeport.

Farah Abdelmoumni

Farah Abdelmoumni est une jeune marocaine qui étudie à l’université Lille III. Faisant partie du mouvement du 20 février ainsi que du Comité de suivi du mouvement 20 février Nord-France, Farah se trouve être aussi la fille de Fouad Abdelmoumni et Mina Tafnout, tous deux militants au sein de l’Association Marocaine des droit de l’homme (AMDH).

Après avoir passée ses vacances scolaires au Maroc, Farah qui avait notamment participé aux manifestations du 24 avril à Rabat et à Casablanca, était censée embarquer, mardi 3 mai, à bord d’un avion au départ de Casablanca et en direction de Paris. Elle devait ensuite regagner la ville de Lille, pour reprendre ses études. Cependant, une fois à l’aéroport Mohamed V, l’étudiante s’est vue empêchée « indirectement » de quitter le territoire marocain, nous raconte la mère de Farah, contactée par téléphone. Alors qu’elle avait déjà procédé à l’enregistrement des bagages et au contrôle douanier, c’est au niveau de la Police des frontières marocaines qu’elle a été bloquée.

Attitude « inconcevable » ?

« Un policier lui a pris son sac à main. Elle est passée ensuite à l’isoloir avec une dame qui l’a d’abord fouillée, puis soumise à un interrogatoire », précise Mina Tafnout. Plusieurs questions lui ont ainsi été posées, dont « Comment connaissez-vous le mouvement du 20 février ? Qu’est ce que vous faites avec eux ? Qui sont vos parents ? ». Ce n’est qu’en récupérant son sac à main que Farah, s’est rendue compte qu’il lui manquait deux pièces indispensables au voyage, sa carte de séjour française et son passeport. Farah a alors réclamé qu’on lui rende ces documents. Mais, le policier lui assuré qu’il n’avait rien pris du sac. « Vous me traitez de voleur ? », lui a-t-il demandé. « Son sac a été fouillé en son absence », ce qui est « inconcevable », considère la mère.

Ce n’est pas la première fois que Farah Abdelmoumni se voit interpellée à l’aéroport de Casablanca. Selon sa mère, « lorsqu’elle est arrivée au Maroc le 19 avril, Farah portait un badge du mouvement du 20 février », elle avait alors subie un « interrogatoire informel » dans lequel elle avait été vivement critiquée par la police.

Mobilisation des associations

Selon la présidente de l’AMDH, Farah a subi une fouille « pas tout à fait légale. « C’est une manœuvre pour intimider Farah et ses parents qui sont également militants à l’AMDH », estime-elle. Pour Khadija Ryadi, il faut lui « restituer ses papiers pour qu’elle puisse regagner son école et passer ses examens ». L’AMDH compte rédiger une lettre dans ce sens, qui sera envoyée au ministère de l’Intérieur, afin de dénoncer cette pratique et réclamer l’ouverture d’une enquête.

« Consternée », l’Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) soutient également la jeune étudiante. « Voulait-on la punir pour son engagement citoyen ou faire taire son père Fouad Abdelmoumni connu pour sa liberté d'esprit ? », s’interroge l’ATMF par le biais d’un communiqué.

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
hhh
Auteur : MOHAMMED
Date : le 09 mai 2011 à 09h55
Ce que vivent les marocains depuis qu'Hassan II est monté sur le trône, ce n'est pas la fitna?
Il faut du changement parce que depuis l'indépendance, on est nulle part. Donc soit, le makhzen le comprend et commence à travailler dans cette direction, soit on est parti dans un scénario très noir. C'est maintenant que le Roi doit montrer sa stature de chef d'Etat , engager les réformes qui 'imposent et en faire le suivi et liquider toutes ces marionnettes qui ternisse ses discours par des actes contraires.
le peuple ???
Auteur : MOHAMMED
Date : le 09 mai 2011 à 09h49
Le peuple s'exprime depuis longtemps, il a arrêter de collaborer à cette mascarade qu'ils appellent les élections.
L'abstention est une position politique et au Maroc, elle est majoritaire et enlève définitivement toute légitimité à n'importe quel gouvernement constitué et ce, depuis belle lurette.
behhhh
Auteur : MOHAMMED
Date : le 09 mai 2011 à 09h32
Avec des moutons comme ça, le makhzen, l'arbitraire et l'injustice ont de beaux jours devant eux.
la blague
Auteur : ouldabbas
Date : le 08 mai 2011 à 11h52
Une autre qui veut se faire connaitre.
De la propagande et rien de plus
Auteur : Deltagare
Date : le 08 mai 2011 à 11h47
De la propagande et rien de plus. Les gauchistes réalisent que les gens en ont marre de leurs manifs, les barbus on en a plus que ras le bol avec leur idées qui datent de l'âge de pierre. C'est au fait les 2 groupes sous leur multiples facettes (car ils ne sont même pas d'accord entre eux) qui seraient les perdants j'en suis sure au cours des prochaines elections. Les elections anticipées leur font même peur alors ils se sentent desesperés, frustrés et appellent au chaos.
Facebook