En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié Le 04/01/2017 à 20h08

Mostafa El Herda, success-story d’un animateur, marocain, non voyant

Chaque 4 janvier, la journée mondiale du Braille est célébrée avec l’anniversaire du français Louis Braille, l’homme qui a illuminé le monde obscur de millions d’aveugles. Les difficultés de la cécité sont dépassées par nombres de personnes atteintes par ce handicap, quelques-uns deviennent même une idole pour les voyants et les non-voyants. Portrait de Mostafa El Herda qui a pu se tailler une place sur les ondes marocaines. C'est l'animateur du talkshow radiophonique «Samir Layl», (discussions nocturnes), sur la radio MFM. 

Mostafa El Herda est aveugle de naissance. La souffrance causée par son handicap a été un moteur d’espoir pour le projeter vers l’avant. Sa volonté a réussi à lui ouvrir les portes de la vie. Contacté par Yabiladi, il décrit son parcours par ces vers :

«La clarté de l’horizon subsiste malgré les ténèbres qui m’entourent.
Et le brouillard n’arrive pas à voiler la lumière me souriant le jour.»

Mars 1975, l'animateur voyait le jour pour intégrer, quelques années plus tard, un établissement pour les non-voyants où il reçoit sa première éducation. C’est à l’Université Mohammed V de Rabat ensuite qu’il obtiendra une licence en psychologie sociale. Cependant, Mostafa avait un penchant pour les médias. Un intérêt qui a commencé beaucoup plus tôt, à l’âge de dix ans, nous raconte-t-il. Et c’est la raison pour laquelle il décide ensuite de collaborer, pendant quelques années, avec la radio régionale de Marrakech de la Société national de radiodiffusion et de télévision (SNRT). Une aventure qui n’a pas duré longtemps puisque la collaboration n’a jamais franchi le stade de régularisation.

Ecouter pour voir

Notre interlocuteur poursuit son récit, en nous confiant que le directeur de MFM radio «avait confiance» en ses compétences. Il présente d’abord la matinale de la radio et rencontre beaucoup de succès, avant de proposer de se charger des émissions dites «nocturnes». Un vœu exaucé depuis. C’est en 2007 que la renommée de l’animateur arrive avec l’émission «Cœurs Ouverts», rebaptisée «Discussions Nocturnes». L’émission interactive, programmée cinq soirées par semaine et qui s’étale sur quatre heures, est devenue un espace de confession où auditeurs et appelants laissent libre cours à leur parole et livrent leurs témoignages. Mostafa El Herda a pu se tailler une place particulière en termes d’audimat. Il est, en effet, écouté et apprécié par des dizaines de milliers d’auditeurs.

La source de cette capacité émane, selon lui, de son «intuition qui permet d’interagir avec les auditeurs comme s’ils étaient à côté». «Un pressentiment que j’ai développé à force de les écouter et qui me permet, rien qu’en leur parlant, de connaître beaucoup de choses sur eux», nous explique-t-il.

Sur la situation des aveugles, souvent dure quand il s’agit de l’éducation, l’emploi ainsi que le regard de la société, l’animateur confirme de son côté que «la situation du handicapé n’est pas honorable» dans notre pays.

«L’Etat et le chef d’Etat, qui est le roi, doivent comprendre que les handicapés ont une dignité et doivent donc promulguer des lois pour nous, conformément aux traités et conventions internationaux. Le handicapé dans notre pays n’a pas les moyens pour accéder à la vie dans sa totalité. Je pense qu’il est temps pour nous d’accéder à la vie comme tout le monde.»

Mais selon la vision du célèbre animateur, le handicap ne doit être ni un obstacle, ni un catalyseur. Notre interlocuteur nous déclare que «certains aveugles ont de grandes compétences. L’Etat doit en être conscient, ne pas les sous-estimer et ne pas promulguer des lois s’inspirant de la charité vis-à-vis de ces personnes». «Nous avons besoin d’une véritable équité car les personnes en situation de handicap souffrent déjà de toutes les formes de discrimination», conclut-il. 

3 commentaires
Re: Mostafa El Herda, success-story d’un animateur, marocain, non voyant
Auteur : Hamid
Date : le 05 janvier 2017 à 10h20
. Ça ressemble beaucoup (trop ?) à une émission qui passait la nuit sur France inter. Et puis qu'est-ce que c'est que cette manière de parler ? Ni Drija ni Fosha. Darija nichan ou bien Fosha nichan...
Re: Mostafa El Herda, success-story d’un animateur, marocain, non voyant
Auteur : asma737
Date : le 05 janvier 2017 à 08h20
c'est une emmission quis sème le doute la méfiance et la haine ... et énormément d'ondes négatives .. les marocains ne se rendents pas compte de ce poison .....
Un talkshow intéressant, mais ...
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 05 janvier 2017 à 00h41
Samir Layl est une émission que j'appréciais beaucoup quand j'avais le temps de l'écouter. C'est une émission intéressante, mais, ce que je reproche à ce talkshow, parfois, les auditeurs racontent leurs vies intimes, des confessions qui parlent de leur sexualité et d'autres expériences qu'on n'est pas censé raconter sur les ondes d'une radio.