Du gaz algérien bientôt vendu au Maroc

Mieux vaut tard que jamais. Le Maroc et l’Algérie donnent enfin l’impression de vouloir saisir les opportunités de développement que leur offre leur proximité. Notamment dans les domaines énergétiques et miniers. La construction envisagée d’un futur gazoduc entre les deux pays en est peut-être le premier acte.

Les études pour la construction d'un gazoduc seront lancées prochainement.

Une nouvelle qui fera sourire plus d’un. L’Algérie et le Maroc envisagent de construire un gazoduc pour l’acheminement de gaz algérien vers le Royaume. L’annonce a été faite ce mardi (1er mars) lors de la visite de la ministre marocaine de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Amina Benkhadra chez le voisin algérien.

Ce gazoduc partira de Hassi R'mel (635 km au sud d'Alger), le plus grand champ gazier de l’Algérie. Youcef Yousfi, ministre algérien de l’Energie et des mines a indiqué que « des études techniques (…) seront élaborées dans le futur » pour la concrétisation de cette idée. Il a également été question lors de cette visite de développer le partenariat qui lie les deux pays dans le domaine de l’électricité et des mines et de l’étendre à la recherche scientifique.

Amina Benkhadra a annoncé, de son côté, la conclusion prochaine d’un partenariat entre la Sonelgaz (Société algérienne de l’électricité et du gaz) et l’Office marocain de l’électricité (ONE, ndlr). Elle a également fait savoir que sa visite de travail de deux jours avait pour objectif de renforcer la coopération économique entre les deux pays, notamment dans les domaines de l’énergie et des mines.  Car les deux voisins avaient même avoué être d’accord sur la création d’un marché maghrébin de l’électricité en vue de son arrimage au marché européen.

Des opportunités de développement à saisir

La concrétisation de tous ces projets n’est certes pas pour demain, mais leur annonce suffit à redonner de l’espoir quant à un éventuel réchauffement des relations entre les deux « frères ennemis ». Une mésentente qui continue de coûter cher aux économies des deux pays à l’heure de la globalisation et de formation d’ensembles économiques.

Une chose reste sûre en tout cas, il y a beaucoup de domaines dans lesquels le Maroc et l’Algérie gagneraient à coopérer. Le Royaume, (qui détient près de la moitié des réserves mondiales de phosphate) pourrait par exemple profiter des intrants algériens (souffre, ammoniac…)  pour faciliter la transformation en engrais de son phosphate.

D’ailleurs, un partenariat entre l’OCP et la Sonatrach algérienne est vivement conseillé dans ce sens pour faire du Maghreb la base de production d’engrais la plus compétitive du monde. Ce qui va surement attirer des investisseurs mais aussi créer des emplois. En ces temps de révoltes populaires, les décideurs politiques des deux pays semblent avoir compris l’urgence de profiter des opportunités de développement qu’offre le rapprochement entre le Maroc et l’Algérie.

Suivre Yabiladi
gaz algérien
Auteur : zsahara
Date : le 03 mars 2011 à 22h19
Je souhaite qu'il n'aura pas de fumée.
Les paroles des responsables algériens depuis plus de 30ans perturbent notre paix et calme.
Faire la différence entre ces responsables et le peuple algérien frère nous a coûté cher.
Le Maroc n'a pas aussi oublié le feu Boudiaf;
ce geste aurai un effet positif mais tout sentiment est freiné par la méfiance ====les traces des critiques et insultes
mercenariat
Auteur : othmans
Date : le 03 mars 2011 à 20h44
Cela fait des années que j evoque le sujet de l esclavage et le mercenariat. C'est donc pour moi glorifiant de voir que tout le monde comprend maintenant combien l utilisation de mercenaires est immonde, ce sont de simples tueurs à gages pas des combattants pour des ideaux.
Voici ce que je dit aujourd hui et particulierement à nos amis Algeriens:
à tous les amis du Maroc que grace à wilkiix la politique internationnale va un peu rompre avec les doubles les triples les quadruples jeux. Les amis et les ennemis seront mieux situés. Et tout le monde sait maintenant que le Polisario tout entier ce n etait finalement que des mercenaires du front junte-algerienne/Lybio/Franquiste colonialiste.... tout est devenu clair et limpide et le peuple Algerien ne sera deshonnore que s il poursuit un soutien honteux à ces mercenaires. Le Maroc en resistant aux agressions repetees de la junte militaire algerienne, a montré toute l affection qu il a pour le peuple Algerien avec lequel il etait hors de question de rentrer en guerre. Salut l ami.
pas de confiance
Auteur : ben74000
Date : le 03 mars 2011 à 18h15
l'algérie se trouve isolé c'est pour ca qu'elle veut ouvrir la frontiére avec le maroc. dans le gouvernement algèrien ya que des dioubas il faut jamais donner confiance a ses gens l'algérie libre le jour que ce régime actuel quitte le pouvoir la le maroc peu faire confiance au nouveau régime car il y aura que des jeunes comme le gouvernement marocain actuel ya que des jeunes méme le roi et jeunes il a bcps changer le maroc en dix ans je l'espére un jour pour l'algérie an challah
C'est une bonne chose
Auteur : Tangerois34
Date : le 03 mars 2011 à 17h07
Mieux vaut tard que jamais, il est vrai que la situation actuelle crée un énorme manque à gagner pour les 2 pays. A noter qu'à ce jour, c'est l'Algérie qui s'oppose à la réouverture des frontières....
vive le roi
Auteur : ben74000
Date : le 03 mars 2011 à 10h30
LE MAROC A TOUJOURS RéCLAMé les enclaves de cebta et mélila et iles jaafarines mais le régime algrien qui veux pas aider le maroc au contraire il a creer le polisario comment veux tu faire avec se régime pourie qui veut rien savoir de toute facon tout les dictatures commence a se dégager la prochaine fois c'est boutef et ses copains anchallah le roi du maroc a fait des miracles pour son peuple pendant dix ans s'est un vrai démocrate que dieu le protége
Facebook