En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié Le 04/08/2016 à 12h48

A toi le raciste qui n’en peut plus, regarde ma face de singe, je te l’offre… [Tribune]

A toi le raciste qui n’en peut plus, regarde ma face de singe, je te l’offre…

Ainsi, un jeune homme nous a quittés, pendant ses vacances, mort tragiquement sur un quad. Il n’a rien fait de mal, il a juste essayé de prendre du bon temps, comme tes frères, tes potes, tes enfants, peut-être.

Au soleil, comme des millions d’entre nous, d’entre vous.

Ses parents sont en deuil, deux fois en deuil : d’abord parce qu’ils perdent un enfant de quinze ans, un bel enfant qui avait la vie devant lui…

Ensuite parce que toi, du haut de ton courage virtuel, caché derrière ton clavier, embrumé par la haine et la peur, tu as décidé que leur enfant n’était pas Belge, qu’il n’était pas Flamand, qu’il n’est même pas humain… Qu’il n’est rien d’autre qu’un singe.

La peur n’excuse pas tout, mon cher raciste éhonté, cet enfant n’avait proféré aucune menace, n’était un danger pour personne, n’était pas «radicalisé» et surtout, n’avait rien demandé à personne.

De quoi donc as-tu peur ? De lui, de moi, de nous ?

Nous, les singes, ne te voulons aucun mal. Nous, les singes, sommes nés ici de parents, singes, venus reconstruire ton pays, d’hommes.

Nous, les singes, avons cru qu’en naissant ici, nous aurions les mêmes droits que toi. Oh, je te vois venir du haut de ta bravoure en ligne, tu penses droits sociaux, allocations familiales, chômage…

Je ne parlais pas de ça. Nous, les singes nés là où nous n’aurions pas dû, nous pensions : droit à la dignité, au respect… Au deuil.

Mais qui suis-je pour penser cela, maintenant que j’y pense, je ne suis qu’un singe et un singe, ça ne pense pas.

Tout ce que je peux faire, au nom de tous les singes, c’est t’afficher mon dégoût et sache que le dégout d’un singe peut être parfois bien plus profond que celui d’un homme.

Salutations simiesques…

Par Ismaël Saidi

Article modifié le : 04 .08.2016 à 14h28

Tribune

Ismaël Saïdi
Réalisateur
 Réalisateur belgo-marocain. 
1 commentaire
Article
Auteur : Summy 2
Date : le 05 août 2016 à 00h05
Magnifique article qui reflète (malheureusement) bien la réalité.