News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Armement : Le Maroc et l'Afrique du Sud, leader africains en dépenses militaires

Les dépenses militaires en Afrique ont sensiblement augmenté au cours des cinq dernières années atteignant une croissance annuelle de l’ordre de 13% de 2005 à 2009, et le Maroc fait parti des grands acheteurs de l’Afrique. Le royaume est d’ailleurs à en croire Forecast International (FI), un bureau d'études américain de consulting et de marketing de défense et d’armement, avec l'Afrique du Sud, les plus gros dépensiers du continent, exception faite des pays africains exportateurs de pétrole.  

Dans un rapport du mois de décembre, FI a indiqué que le budget de la défense du Maroc a doublé entre 2005 et 2009. Selon cette institution privée basée à Newton dans le Connecticut (États-Unis), le doublement du budget réservé à la défense au Maroc « intervient alors que le gouvernement appuie une série d'acquisitions de nouvelles armes qui permettront au pays de maintenir un équilibre des pouvoirs avec l'Algérie voisine ».

Comme l’a souligné FI, durant les trois dernières années, le Maroc a passé plusieurs commandes militaires. Il y a quelques mois, le pays a passé une commande auprès de Hawker Beechcraft Corporation (HBC) pour l’acquisition de 24 avions d’entraînement T-6C. Le montant de ce marché est estimé à 185,3 millions de dollars. En 2008, une entreprise néerlandaise, Imtech Marine & Offshore a décroché le contrat pour livrer à la Marine royale, trois frégates multi-mission Sigma. La même année en juin, Rabat a officialisé une commande de 24 appareils F-16 auprès des Américains pour 2,4 milliards de dollars.

Le Congrès US avait donné son aval pour l’acquisition par le Maroc de ces 24 avions de combat. Pour rappel, avant de se tourner finalement vers les F-16 de Lockheed Martin, le Maroc envisageait au départ d’acheter une vingtaine d’avions Rafale du constructeur français Dassault. Selon Forecast, Rabat a également indiqué avoir obtenu des systèmes de communication et de sécurité pointus des états majors des pays occidentaux.

A l’instar de FI, d’autres analystes des questions militaires estiment que le Maroc et l’Algérie se livrent une course en matière d’armement. En 2008, l’Institut international de recherche pour la paix (SIPRI) classait l’Algérie et le Maroc respectivement troisième et cinquième pays arabe qui dépensent le plus en termes d'armement.

Grand producteur de pétrole, l’Algérie a lancé en 2006 un projet de modernisation de son arsenal militaire d’un montant de 8 milliards de dollars. La Russie qui est partenaire de l’Algérie dans le cadre de ce marché, livrera des avions de combat Su-30, des avions d'entraînement Yak-130 et des chars T-90.

Le rapport de ce mois de FI a précisé que les dépenses militaires des pays africains continueront à augmenter d’environ 3% par an jusqu’en 2014. Les deux voisins, Maroc et Algérie, de même que les autres producteurs africains de pétrole (Nigéria, Soudan, Libye, Angola,...) et même l’Afrique du Sud, devraient contribuer à la croissance de ces dépenses.

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
maroc
Auteur : rachidbmo
Date : le 21 janvier 2011 à 23h13
le maroc s arme car ca principale menace est algerie.cela ne sert a rien car le maroc est sous protection israelo-americaine, ce qui veut dire qu il est quasiment intouchable. il ferai mieux d aider la minorité des pauvres qui n ont pas 1 euro par jour. 2.4 milliard pour des f 16 ca fait beaucoup non. le maroc est assez armé et c peut etre le pays arabes le mieux armée.
Juste comprendre
Auteur : ichiadmia
Date : le 15 janvier 2011 à 05h07
Le Maroc s'armen ppour defendre son Sahara, pourquoi l'Algerie s'arme t-elle? apparement ils n'ont pas de guerre ou territoire a liberer!!! sauf s'ils npous en a l'oeil, alors la bon reglons nos relations avec Israel, au moins eux ils sont efficace et en plus ya proximite aussi
la course à l'armement
Auteur : lass77
Date : le 06 janvier 2011 à 12h28
C'est devenu une realité depuis le debut du siecle . cette strategie sans doute s'intensifie actuellement. la crise financiere ayant frappé les industries occidentales , le secteur de l'armement s'en sort trés bien. je commence par le moyen orient où la course est devenue frenetique pour parer à toute éventualité avait conseillé l'administration bush aux dirigeants arabes inquiets de la puissance iranienne. vous comprendrez où je veux en venir ? il y'a quelques années les USA vendaient leurs avions notamment les F-15 et 16 qu'à leurs alliés indefectible : israel . ce dernier pays avait mis des reserves quand à la possession des tels avions par ces voisins du proche et moyen orient . Alors pourquoi maintenant le magreb ? toujours pour des raisons strategiques et de dissuation les deux pays ( algerie et maroc ) se livrent des gueguerres inutiles qui à mon avis n'iront pas à la confrontation directe meme si le risque est réel. Notre president de la republique l'a compris il faut imperativement vendre nos rafales couteux mais hautement sophistiqués . attention quand meme de penser aux problemes socio-économiques du magreb où aucune perspective ne se dessine : chomage de masse , pauvreté accrue alors pourquoi autant des depenses non nécessaires
dissuation ou tromperie
Auteur : youssefssin
Date : le 29 décembre 2010 à 14h34
en effet une fourmie ou un cafard terriens resteront toujours des minus même s'ils se dotent de rampes de missiles ou fussées nucléaire.

autrement une guerre requiert de l'inteligence et une technicité de taille:
sinon seuls les états majeurs comme les usa où izrael font la vraie guerre les autres font la dissuation et les états minus font l'autruche et du gribouillage guerrier ici maintenant et à jamais.
Plutôt idealiste !
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 28 décembre 2010 à 22h07
Il ne faut pas idéaliser le concept "Démocratie".
C'est une formule à large spectre et à géométrie variable, qui englobe une multitude de cas de figures politiques, économiques et sociales. Ce sont des variantes opérationnelles diversifiées qui doivent prendre en considération les particularités culturelles de chaque nation, ainsi que ses contraintes politiques et économiques. La démocratie peut-être élargie ou restreinte selon les circonstances, mais elle est toujours une construction évolutive.
Mal entreprise, et poussée à l'extreme dans ses dérives elle peut se révéler terriblement dangereuse. Le Liban est un pays mieux positionné que le Maroc dans le classement des pays démocratiques, mais je ne pense pas que la pagaille libanaise "démocratique" avec des états dans l'état et des milices plus fortes que l'armée nationale et des bocages permanents à l'égard des décisions vitales pour le peuple et la nation, puisse nous convenir ou contribuer à notre bien-être et notre développement.
Pour des pays confrontés à des dangers réels comme le Maroc, menacé de l'intérieur et de l'extérieur dans sa stabilité et son intégrité territoriale,et qui doit relever des défis de développement contraignants, ce qui est primordial c'est une paix sociale interne et une sécurité externe pour se développer et consolider l'état de droit. Demandez aux Irakiens ce qu'ils regrettent amèrement le plus: C'est la sécurité ! La pseudo démocratie instaurée par les Américains est complétement décalée par rapport aux réalités de ce pays et par rapport à ses besoins véritables ainsi qu'aux besoins de ses citoyens, elle est vécue comme un désastre apocalyptique par le peuple Irakien et comme une véritable malédiction par ses citoyens.
Il faut impérativement construire des états de droit, mais pas de n'importe qu'elle façon et pas à n'importe quel prix.
Facebook