En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

France: Un imam Marocain en attente d'expulsion ?

La Commission départementale d'expulsion (Comex) du Var (Sud français) a émis mercredi un avis défavorable à un arrêté ministériel d'expulsion pris à l'encontre d'un imam marocain officiant à Toulon qui est soupçonné de prêches intégristes, selon le quotidien français « La Croix » qui cite l'avocat du religieux.
Mohammed El Idrissi, un Marocain de 72 ans, est l'imam de la mosquée du quartier Pont-du-Las de Toulon depuis 7ans. Une note blanche du ministère de l'Intérieur lui reproche d'avoir prononcé des prêches haineux et intégristes entre novembre 2007 et janvier 2009. A la suite du rapport des services secrets lui attribuant des propos agressifs, l'homme s'était expliqué devant la Comex. L'institution départementale composée de trois magistrats (deux du tribunal correctionnel et un administratif), a délibéré hier. Elle est défavorable à l'expulsion de l'imam. Toutefois, la décision finale appartient à l'Intérieur, l'avis de la Comex n'étant que consultatif.

« Ces notes blanches n'ont pas permis à la commission de s'assurer de la teneur exacte des propos éventuellement tenus », a déclaré Marc Oreggia à l'AFP, avocat de l'imam. Lesdits propos ajoute-il, sur « Var Matin », auraient dû « relevés de prétendus extraits de prêches, dits en arabe, et à caractère anti-américain, antisémite et anti-Occident. En réalité, il n'en est rien, et la commission de Toulon a reconnu qu'aucun élément de preuve n'était apporté par l'administration ». « C'est une première victoire. Nous espérons maintenant que le ministère de l'Intérieur suivra cet avis, et que le bon sens l'emportera », a poursuivi l'avocat, avant d'ajouter que le ministère a un mois pour se prononcer. La présidente de la Commission a transmis le dossier à la préfecture du Var. De là, il sera redirigé vers la capitale où Michèle Alliot-Marie devra trancher.
À la mosquée de Pont-du-Las, l'incompréhension est totale. Tous les vendredi Mohammed El Idrissi dispense des conseils aux croyants. Environ 70 personnes se sont exprimées en sa faveur d'après son avocat cité par le journal « Var Matin ». Les témoignages rapportés par ce quotidien montrent qu'on veut faire d'un « pacificateur » un « intégriste ».

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook