News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

La Voz Libre : Encore un « fake » qui vise le Maroc

Le ridicule ne tue pas. Si ce dicton français n'a pas son équivalent en espagnol, il serait à inventer. Car ces jours-ci, de nombreux médias ibériques tombent au mieux dans la faute professionnelle, au pire dans la manipulation. Il y a eu les affaires des enfants palestiniens « victimes » des forces de l’ordre à Laâyoune (sic), puis les victimes d’un meurtre à Casablanca qui deviennent sahraouis liquidés à Laâyoune. Je vous passe les approximations concernant la mort du prénommé Babi. Ce dimanche matin, une autre manipulation a vu le jour qui cette fois ne concerne pas les évènements de Laâyoune directement. Explications.

Capture d'écran de l'article avant modification

La presse espagnole se déchaine contre le Maroc. Ce n’est pas nouveau mais il faut avouer que ces derniers jours ça en devient ridicule. Même la MAP se délecte de pouvoir enfin taper sur son homologue espagnol (EFE). Difficile de comprendre cet acharnement, ce parti pris, si on ne tient pas compte de l’opinion espagnole qui garde un mélange de peur et de rancœur atavique des « moros ». Le Maroc est devenu un enjeu de politique intérieure au même titre que la situation économique, l’ETA, ou le mariage homosexuel.

 Tarik Ibnou Zyad n'est pas mort !

Les médias sont ainsi à l’affut de tout ce qui pourrait permettre d’alimenter la haine du maure, ou pour taper sur le « faible et couard » gouvernement Zapatero. Le quotidien madrilène, La Voz Libre, a réussi à trouver l’occasion de faire d'une pierre deux coups. Vous imaginez bien qu’il n’allait pas laisser passer l’occasion. Ainsi dimanche matin, le site web du journal publiait un article (Persil, Zapatero aurait officialisé l’expansion du Maroc) présentant une photo de Zapatero alors opposant à Aznar et le roi Mohamed VI. Lors d’une inauguration, les deux posaient devant une plaque de marbre recouverte d’une carte du Maroc qui englobait évidemment le Sahara Occidental, Ceuta, Melilla, les Iles Canaries, et même l’Andalousie. (sic)

Bizaremment, la rédaction du journal n’a pas trouvé ça ridicule, non. Le journaliste a même enfoncé le clou, sûr de lui et de ses sources infaillibles. « Non ceci n’est pas un photo-montage » assène-t-il avec certitude dans le sous-titre, content d’avoir levé un lièvre, le Watergate espagnol. Imaginez le retentissement de cette bourde politique si les faits sont avérés ? Le chef de l’opposition espagnole qui pose avec le souverain marocain devant une carte qui amputerait l’Espagne de plus du tiers de son territoire, c’est énorme ! Tellement énorme, tellement grossier, qu’on a du mal à croire une once de ce scoop. Et pourtant le journaliste de la Voz Libre a sauté les deux pieds dedans.

D’ailleurs le premier commentaire d’un certain « naroh » n’a pas tardé à remettre en place le journal et son fake ridicule. Une rapide recherche vous permet de retrouver la photo d’origine qui n’a rien de scandaleuse puisque c’est bien une plaque de marbre pour les classiques inaugurations.

Paf ! Dans les dents. Qu’à cela ne tienne, le site web du journal prend un virage à 120° et reformule une grande partie de son article quelques heures après. Le titre ne change pas, toujours aussi accusateur, mais le sous-titre se veut plus humble : « C’est un montage photo largement diffusé sur internet ». Il doit également édulcorer la fin dans une pirouette tout aussi ridicule. « C’est sans doute une exagération. Ou peut être pas ? ». Quelle outrecuidance !

Vous ne trouverez pas d’erratum, aucune excuse auprès des lecteurs ni auprès de Zapatero ou du Maroc. Dans cette guerre médiatique on peut tout se permettre, d’autant plus que le ridicule – comme je l’indiquais en préambule – ne tue pas ! Pourtant, depuis ma petite fenêtre, j'observe les corbillards de la crédibilité et du professionnalisme passer, roulant au pas comme pour mieux appuyer ce moment solennel. Derrière, une longue foule de lecteurs impuissants, en larmes, enterre ses derniers espoirs d’avoir une information fiable et crédible.

Les imprécisions qui persistent

Il faut aussi noter la grande imprécision de la date à laquelle a été prise la photo. Le journal précise l’année : 2003, car à l’époque Zapatero était « seulement » chef de l’opposition. Ce point est important car sans cela tout le fil directeur de l’article ne vaut plus rien.
Or, même après avoir été informé de la source de la photo, le journaliste n’a pas mis à jour son argumentaire pour préciser que la photo a été prise le 24 avril 2004 (selon Cadena Ser), soit juste après la nomination de Zapatero en tant que chef du gouvernement le 17 avril 2004.
Vous imaginez bien qu’il n’y avait aucune raison pour que le Roi du Maroc fasse une inauguration officielle avec le chef de l’opposition espagnole.

Suivre Yabiladi
GUERRE JUDICIAIRE CONTRE L'ESPAGNE
Auteur : axis7
Date : le 17 novembre 2010 à 11h17
Tant que le Maroc n'attaquera pas en justice systematiquement tout ceux qui le diffament en frappant aux finances des journaux concernés, ce genre de haine meutrière continuera à le viser.
Et le plus grave c'est d'abord les marocains qui sont fragilisés par ce genre de pseudo erreur très calculée.

Dommage que le Makhzen ne sache qu' harceler financièrement les journaux marocains en oubliant ceux qui lui causent reellement tort en Espagne ou chez le pouvoir algérien.
La Presse Espagnole
Auteur : Chibani2
Date : le 16 novembre 2010 à 16h01
Que notre gouvernemnt ne tombe pas dans le piège d Antena 3, car c'est de provoc et les photos publiés de la famille Casablancaise n'auraient pas dûes être publiées tout d'abord par la presse Marocaine dans les quotidiens Nationaux et je trouve que notre presse a manqué de respect à la famille décimés par ce carnage et atrocité.Pourquoi le élus du peuple ne s'attaquent pas à ce photographe qui a osé publier ces photos sans tenir compte du respect et la dignité de la famille des defunts.Inna lilahi o inna ilayhi raje3oun
Felicitations !
Auteur : Machakh
Date : le 16 novembre 2010 à 12h31
Moi même rédacteur au sein du site marocfootball.info je tiens à vous féliciter sur la qualité de vos articles, merci de tenir la diaspora marocaine informée des infos les plus pointues concernant notre royaume ! En ce qui concerne l'article, je pense qu'il ne faut pas généraliser tout de même car je pense qu'il y a la partie Castillane de l'Espagne qui est très hostile au maroc, je ne pense pas que ce soit pareil pour l'Andalousie ou la Catalogne car ces deux régions prennent à chaque fois le contre-pied de la région Castillane... A vérifier !
Facebook