News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Tarfaya : 50 milliards de barils de pétrole à partir des schistes bitumineux ?

Le projet de construction d’une usine pilote pour tester l’extraction de schistes bitumineux à Tarfaya dans le sud marocain connait une nouvelle étape. La compagnie pétrolière et gazière San Leon Energy, qui avait fait la découverte du gisement de schistes, a annoncé mercredi, le début de la construction de son usine pilote d’extraction de schistes.

Pour rappel, San Leon Energy avait signé un mémorandum d’entente d’une durée de 3 ans avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) en 2009. Ce mémorandum devait permettre d’abord à San Leon de tester d’abord une nouvelle technique appelé « extraction in situ à la vapeur (IVE) ». C’est l’utilisation de la vapeur d’eau chaude (près 300 °C) à haute pression (plus de 10 000 kilopascals). Cette injection de vapeur d’eau compressée permet d’augmenter la température du bitume et ainsi diminuer sa compacité afin qu’il soit pompé facilement à la surface. D’autre part, le protocole d'entente garanti un droit d’exclusivité à San Leon pour convertir l’exploitation en une licence.

Pour revenir à San Leon, l’entreprise a annoncé que tout est prêt pour commencer les travaux. L’évaluation des incidences environnementales de l’extraction du schiste a été acceptée et approuvée par le ministère de l’Environnement, a expliqué San Leon dans un communiqué. Cette acceptation et approbation permettra à la compagnie de commencer les travaux de construction.

Dans le même sens, la voie reliant le site d’extraction à la route principale a été achevée le mois dernier. Cette bretelle facilitera le déplacement des véhicules utilitaires de grande taille nécessaires au transport des engins de construction et d’équipement de et vers le site dans les prochains mois. D’ailleurs le premier convoi de matériels serait déjà au Maroc et attend d’être expédié à Tarfaya. Enfin pour bien gérer facilement ses activités, San Leon a également ouvert un bureau et un centre d'hébergement pour son personnel à Tarfaya.

Le président de San Leon s’est montré confiant quant à l’avancement et à la bonne marche du projet. « Nous sommes ravis de la progression de notre projet à Tarfaya, tant sur le plan du calendrier que du budget. L'équipe a réalisé un énorme travail pour faire avancer le projet. Le début de la construction de l'usine pilote marque la prochaine étape dans le développement de ce projet dans lequel nous cherchons à atteindre notre objectif de valorisation des schistes bitumineux ».

Le Maroc dispose d’autres gisements de schistes notamment près de Tanger et Timahdit, non loin d’Azrou (province d'Ifrane), qu’il pourrait exploiter et le convertir en pétrole non conventionnel. Les seules reserves de Tarfaya dans une zone de 6000 km2, d’après l’étude réalisée par San Leon en collaboration avec l’ONHYM sont estimées à 50 milliards de barils. Toutefois, le rapport coûts d’exploitation/rentabilité étant faible, le Maroc n'a pas placé le schiste comme source d'énergie prioritaire. Un choix plus que raisonnable sachant que l’IVE utilisée pour exploiter le gisement, nécessite une grande quantité d’eau, denrée non abondante au Maroc.

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook