News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Maroc / Energies éoliennes : Nareva s’adjuge le parc éolien de Tarfaya

Le projet de construction d’un parc éolien à Tarfaya, région de Laâyoune-Boujdour-Sakia el Hamra dans l’extrême sud, se dessine doucement. L’appel d’offres de ce parc, lancé en 2007 par l’Office national d’électricité (ONE), a été adjugé au groupement formé par Nareva et International Power.   

Eoliennes près de Tétouan

La filiale de l’ONA et son partenaire britannique International Power étaient en course avec 16 autres soumissionnaires, a-t-on appris du journal Le Matin. Le consortium maroco-britannique s’est retrouvé au final face au français GDF-Suez, avant d’être choisi par l’ONA. Notons que si International Power et GDF-Suez ont mené une bataille à distance pour s’adjuger le parc éolien de Tarfaya, les deux entreprises formeront désormais une seule entité. Le 10 août les deux groupes ont annoncé le rachat prochain du producteur d’électricité britannique par la multinationale française.

Le futur parc éolien de Tarfaya, qui devrait déjà être mis en service courant 2011, sera bâti à 2 kilomètres au sud de la ville. Il aura une puissance de 200 MW qui pourra être étendue à 300 MW.

La construction d’une centrale éolienne à Tarfaya s’inscrit dans le cadre du récent programme marocain intégré de l'énergie éolienne, rendu public le 28 juin dernier. Ce programme a un coût total estimé à 31,5 milliards de dirhams. Son premier parc a été inauguré le même jour. Avec ses 165 aérogénérateurs, il a une capacité de production de 140 Mégawatts (MW). De même, la mise en service de cette centrale, a fait augmenter de 136%, la production d’électricité d’origine éolienne.

Le Maroc a entrepris d’assurer son indépendance énergétique et de devenir leader en matière d'énergies renouvelables dans la région du sud de la Méditerranée. Ainsi, des plans de développement des énergies renouvelables ont été lancés. Le Projet marocain de l'énergie solaire, piloté par l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), et son homologue éolien, entrent tous les deux dans ce cadre. L’objectif recherché est de porter à 42%, la part de l’électricité produite à partir des énergies renouvelables en 2020, à raison respectivement de 14% par l’éolien, par l’hydraulique et par le solaire.

Nareva a déjà été sélectionné pour un parc éolien à Akhfenir. Dans cet autre projet, le groupe marocain spécialisé dans l’énergie et l’environnement, est associé au français Alstom.

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook