News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Maroc : Le budget publicitaire est 26 fois inférieur à celui de l'Amérique du Nord

Beaucoup en vivent, mais pour le moment, ce n'est pas dans le monde arabe qu'on y arrive le mieux: les budgets publicitaires sont en moyenne 20 fois inférieurs dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) qu'en Amérique du nord. L'année de crise n'a pas arrangé les choses, mais globalement, les grands groupes de médias et la pub en ligne semblent en sortir renforcés..

2,2 milliard de dollars, c'est la taille du marché publicitaire dans les pays arabes, mais selon Gulf News, cela représente moins d'un pour cent de ce qui est dépensé mondialement pour la publicité. Les dépenses mondiales sont estimées à 453 milliards de dollars pour 2010, ce qui représente une baisse de 7 milliards de dollars par rapport à l'année dernière.

Mais ce sont surtout les dépenses par habitant qui fournissent une comparaison adéquate. Ici aussi, la région MENA se place loin derrière les pays industrialisés. D'après le Dubai Press Club report, en Europe, 273 dollars ont été dépensés par habitant en 2009 sur la publicité. En Amérique du nord, se chiffre atteignait 462 dollars, tandis que dans le monde arabe, 22 dollars seulement ont été dépensés par tête sur la publicité (retrouver l'info). Le Maroc se trouve un peu en-dessous de la moyenne si l'on considère les chiffres de 2008, où, selon le Oxfordbusinessgroup, 17,70 dollars ont été dépensés par habitant, ce qui représente 26 fois moins de budget par habitant qu'en Amérique du nord, et 15 fois moins qu'en Europe.

Mazen Hayek, directeur marketing et commercial du groupe MBC (middle east broadcasting corporation) qui détient l'un des plus grands réseau de télévision dans le monde arabe, considère pourtant ces petites sommes comme un atout. « Le potentiel de croissance du marché publicitaire dans le monde arabe est énorme », déclarait-il dans une interview accordé à Gulf News. Selon lui, ce n'est pas seulement l'augmentation du nombre de grandes fortunes, mais surtout le marché de la jeunesse qui est prometteur. Ce marché est « un domaine clé de croissance pour nous », ajoutait-il.

Cette croissance, son groupe l'a pu enregistrer malgré la baisse de dépenses publicitaires qui a touché le monde arabe comme le reste du monde en 2009. Ceci s'explique par le fait qu'en période de crise, les clients s'orientent vers les grands médias traditionnels. Les petits médias en souffrent, mais selon Hayek, cela reste une « bonne nouvelle pour le secteur des médias car cela lui enlève le surplus de gras ».

Il est vrai que les grands médias se partagent les budgets publicitaires. Télévision, presse écrite, panneaux publicitaires et radio sont les supports les plus utilisés. Mais l'internet gagne du terrain. Mondialement, la pub sur internet prend de l'élan. Selon le dernier rapport de Magna Global, en cinq ans, les dépenses publicitaires sur internet atteindront 100 milliards de dollars. En 2009, la part d'internet dans les dépenses publicitaires est montée à 12,9% comparée à 10,8% en 2008.

Mais encore une fois, le Maroc traîne le pas. En 2008, moins d'un pour cent des recettes publicitaires ont été faites sur internet dans le Royaume (3,15 millions d'euros sur 378 millions au total), et sans avoir les chiffres pour 2009.

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook