Maroc : Benkirane annonce le boycott des produits de Danone

Avant Benkirane, l’ancien premier ministre Abbas El Fassi avait décidé de boycotter la chaîne qatarie Al Jazeera parce qu’elle lui rappelait son implication dans le scandale Annajat. Sur les traces de l’ancien secrétaire général de l’Istiqlal, le chef du gouvernement s’attaque, également, à un géant mondial : Danone. Il a annoncé le boycott des produits de la marque.

Après un silence de plus d’une semaine, le chef du gouvernement  a évoqué la dernière augmentation de certains produits de la société Danone. Samedi 24 mai, lors d’un meeting politique à Agourai, une région relevant de la province d’El Hajeb, Benkirane s’est dit très favorable aux initiatives lancées sur les réseaux sociaux, appelant les consommateurs marocains à boycotter la société française qui détient 67% dans le tour de table de Centrale laitière, et ce, après avoir acquis, à deux reprises en 2012 et 2013, des parts du holding royal SNI. Benkirane a donc annoncé devant ses fidèles qu’il a l’intention d’adhérer à ces campagnes.

Face à Danone, le gouvernement a cédé

Les propos du chef de l’exécutif interviennent quatre jours après les déclarations de son ministre aux Affaires générales et de la Gouvernance, Mohamed El Ouafa. Lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, il avait martelé que le cabinet Benkirane ne peut en aucun cas interdire Danone d’augmenter ses produits, arguant qu’il s’agit là d’un secteur libéralisé depuis de nombreuses années.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le gouvernement Benkirane cède devant la puissance de Danone. En août dernier, l'entreprise avait opéré une hausse de 20 centimes de dirham le prix du demi-litre de lait, soit 6%, sans que le gouvernement Benkirane n’ait entrepris la moindre mesure pour l'empêcher.

Aux moments des faits, l’ancien ministre des Affaires générales du gouvernement, Mohamed Najib Boulif, issu des rangs du PJD, avait saisi le Conseil de la concurrence pour donner son avis sur l’affaire. Une saisine qui n’était, d'ailleurs, pas partagé par le ministre de l’Agriculture. Celui-ci avait validé l’augmentation décrétée par Danone.

En brandissant la menace du boycott des produits de Danone, le chef du gouvernement tente une parade lui permettant d’exprimer, à moindre frais, son opposition à la hausse de certains produits de Danone sans entrer dans une confrontation directe avec la multinationale. Mais un appel hostile de ce genre est-il conforme au rôle que doit jouer le chef du gouvernement ? A moins qu'il ne parlait qu'en tant que secrétaire général du PJD ? 

Suivre Yabiladi
Boycott de Phillips aussi
Auteur : Hamza
Date : le 31 mai 2014 à 18h18
Boycottons aussi les produits Phillips , le pays de l'autre pays du racisme anti musulmans et anti marocains
maroc
Auteur : ibaa
Date : le 28 mai 2014 à 13h10
sni a commencé à vendre juste après le printemps arabe ( corriger moi si je me trompe) et ce pour que le roi n'aie plus le monopole sur l'économie marocaine.
Ghostwar or lost war?
Auteur : Btof
Date : le 27 mai 2014 à 09h18
il faut apprendre a lire mon cher Yabiladi rapporte se que Ben KIKI dit.
Priorité
Auteur : Ssandrine
Date : le 27 mai 2014 à 01h31
Dans le journal AlMassa du 29 janvier il me semble, il était question de sous nutrition.
C'est pas la peine de nourrir exclusivement la population de yaourts et de se disputer sur les marques.
guignoles
Auteur : EL MOROCCO
Date : le 27 mai 2014 à 01h27
Heureusement que nous avons une monarchie executive constitutionellement etablie,le roi fait boujer les choses. Avec ces guignoles du gouvernement,du parlement des partis politiques qui se chamaillent pour des broutilles,le maroc ne peut qu'aller à la dérive. Le comportement de ces guignoles arriérés incompetents retarde la mise en place d'une monarchie parlementaire à l'espagnole,c'est dommage pour les vrais démocrates,ces guignoles n'ont pas encore atteind la maturité politique suffisante pour prendre les commandes du pays
Facebook