Choumourrouna el 3aziz…

Nour nous gratifie d'une hikayate sur un thème de société d'actualités. Choumourrouna el 3aziz, un cri d'une marocaine qui ne veut pas qu'on oublie ces marocaines et marocains...
Mat khafouch al khout
Koulna ghadi yakoulna el 7out
Safi! Le3yalate ou rjal tqadou
Bjouj houm fe zenqa weqfou
Kay qelbou 3la errzeq finou
hiya bach takoul ou howa bach icherrbou

Safi al khout, tkhessessna fe 3ilm el mou7al
La madi la 7adirr la mousteqbal
Koulna chedina chahada fe qelt el mel
Oul mouhendiss wella kay tmeskene b7al zebal

Hada khwaw lih ga3 errkabi
Ma bqa la yewqouf la ejerri
3endou maou3id m3a el wadif, khrrej bekrri
Elbess el vista ou taguiya
Khaf ila chafouh bel fouqiya
Igoulou hada ghir choumourr
Be qrraqbou mwelef tay dourr
Khrej men el berraka bach iqiyel fel kerroussa

Hiya kherrgate jellabtha
Ou kat 3ayene, mwegda ou moujouda
Ach ghadi ijib liha had enharr
Ouach drrihmate oula mounkar
El menage fe charrika oula fe chi darr
3elem ellah ch7al dial loulad
Khelat le jirrane oula fe leblad

Hiya ou howa, mousselssel el fouqarra
Kay metloufih noujoum tafyine: choumourrouna,
Batal ou batala fe film el bitala !
Fiqrra ou sinarrio, el katib el kibirr « etakhalouf »
Tesjil fe studio “el 7agrra oul 3ounf”
Min el moukhrrij el 3abqarri “Ma khedam ma qarri »
El jemhourr ma bqa 3rref wach id7ek oula yebki
Lefrraja fabor fe sef, fel mdina ou fel badia
Sirr 3awetani fe syarra ola fe tiyarra
dirr 3ine chaft ou 3ine tssedat
El blassa moujouda, el oumourr mazala ma tqadat…

Suivre Yabiladi
1 commentaire
Quitter son pays
Auteur : Moujahid
Date : le 04 avril 2010 à 11h17
Aprés mes années scolaire au Centre de formation professionnel en 1960-61, j´ai eux un diplome
j´ai eux des petits emplois, mais je me suis trouvé dans des problèmes discriminatoires dans
la société Marocaine ( Ca c´est bien connu au Maroc lorsque on n´ai qu´un fils d´un petit bourgeois etc..).

J´on avais marre de ce systémeet de discrimination, alors je me suis jeter au show-biz, avec un groupe musicien.Nous étions trois bien connu le Ministère de Culture et de Tourisme nous a choisi candidats pour assister le Grand Féstival des Arts des Négres au Sénégal(Dakar) en 1064(Alors aprés ça je suis devenu un animateur pour touristes dans un Cabaret , Oui j´ai rencontré bcp. d´étrangers, mais un jour ( un vrai jour)une guide m´a proposer si je veux y aller a vec elle dans son pays, naturelement sans hesiter j´ai accepte .J´ai quitter mon pays en 1967.

C´été précisément le 10.10.67 , un jeune Marocain de 26 ans mit ses pieds sur un pays qui n´a jamais connu, oui c´été un extraordinaire changement de vie et de culture, je me suis vite intégrer dans la société Européenne la première chose est d´apprendre la langue, que eux même la trouve vraiment difficile, mais c´ete très nécessaire d´aprendre cette langue pour qu´on puisse s´intégrer dans une société, et pour survivre je devais avoir un travail, et comme un jeune marocain avait seulement un passable niveau d´étude , je parlé un peu l´anglais , le français et l´Espagnol, j´ai travailler dans des hôtels comme receptioniste/standariste pendant 10 ans etc..)

A vrai dire c´ete pas facile ( mais quand on ai jeune on ne pense jamais a demain, c´est le present qui nous tourne dans la tête, c´ete un tres long trajet de stabiliser ma vie, je crois ce phénomène a exister et connu chez la pluparts des nouveaux MRE.. Mais aujourd´hui est plus dificille, car les autoritées Europennes ont bien appris bcp de choses ( parce que nous avons eu pas de propre farine dans la bouche) j´espere que vous me piger ce que je veux dire.. et maintenant l´immigration est devenu tres compliquer etc..

Mes chaleuseuses et fraternelles salutations
AM
Facebook