News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

« Tamazight », le nouveau-né de la télévision marocaine

Son lancement avait été plusieurs fois annoncé, puis reporté. Cette fois c’est officiel, « Tamazight », la chaîne en langue amazighe, a vu le jour hier. Sa vocation, la promotion de la culture amazighe.
Il s’agira en gros d’une chaîne généraliste, qui proposera à son public une programmation variée, comprenant des débats politiques, économiques et religieux, des soirées de divertissement, des émissions pour jeunes, ainsi que des programmes sportifs, rapporte la MAP qui précise que la chaîne « diffusera ses propres productions, sans se replier sur elle-même ».

Spécificité de la chaîne, l’essentiel des programmes (70%) sera diffusé en langue berbère, dans ses trois variantes (Tachelhit, Tarifit et Tamazight) et la quasi-totalité de ces programmes sera sous-titré en langue arabe. Cette chaîne, qui se définit comme « ouverte, tolérante et moderne », aura pour mission première, la promotion et la conservation de la culture Amazighe, conformément aux directives royales. C’est pourquoi, elle sera encadrée dans sa tâche par l’Institut royal de la culture Amazighe (IRCAM) qui est disposée à lui faire profiter de toute son expérience.

La chaîne, qui en est pour le moment à une phase expérimentale, diffusera ses programmes quotidiennement, du lundi au vendredi de 18h à minuit, et de 14h à minuit les week-ends. Le lancement officiel est prévu pour mars 2010.

Lors du lancement de « Tamazight », Mohamed Mamad, son directeur, a déclaré que la chaîne serait captée par voie numérique terrestre (TNT) sur tout le territoire national, ainsi que sur les satellites Nilesat (position 7° Ouest 11765 Mhz Horizontale) et Hotbird (position 13° Est 10872 Mhz Verticale).

Le projet avait été initié depuis 2002, selon la MAP. Son démarrage avait été plusieurs fois annoncé, puis reporté. « Tamazight » portera à 8 le nombre total de chaînes de télévision publique. Une évolution dont s’est d’ailleurs réjouit Khalid Naciri, ministre de la Communication, également présent lors du lancement.

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook