News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Latif Lahlou demande le retrait de son film du Festival international d'Alexandrie

Le réalisateur marocain, Latif Lahlou a demandé à la direction du Festival international du cinéma d'Alexandrie de retirer son film « Les jardins de Samira » de la compétition officielle à cause « des comportements inconvenables » des organisateurs à l'encontre du cinéma marocain.
Cette demande vient en guise de protestation suite à la décision de la direction du festival de déprogrammer à la dernière minute le film de Nabil Ayouch « Whatever Lola Wants » a-t-il indiqué dans une communication téléphonique avec le bureau de la MAP au Caire.

Latif Lahlou reproche aux organisateurs de n'avoir invité aucun cinéaste marocain à la cérémonie donnée à l’occasion de la célébration du cinquantenaire du premier long métrage marocain, tout en qualifiant cette attitude « d'humiliante » pour le cinéma marocain. Latif Lahlou a également reproché aux organisateurs d'avoir annulé les billets d'avion pour lui et son épouse qui devait être présente en raison de l'état de santé du cinéaste. De plus, l’actrice principale dans son film « Sanae Mouziane » n’as pas été conviée au festival alors qu’elle habite au Caire. Dans ce cadre le cinéaste Marocain a déclaré dans les colonnes du Soir échos: « on retire le film de Nabil Ayouch, on rend hommage au cinéma marocain sans inviter les cinéastes, et finalement, on me demande de payer le déplacement. Je trouves cette attitude incorrecte et incompréhensible de la part des Egyptiens, surtout qu’ils sont accueillis comme des princes quand ils viennent au Maroc »

Cet incident vient entacher l’image d’un festival longtemps considéré comme un symbole du cinéma arabe. A noter par ailleurs que le film "Les jardins de Samira" avait déjà reçu le prix du meilleur scénario lors de la dernière édition du Festival des Films du Monde à Montréal.
Alexandrie célèbre 50 ans de cinéma marocain

Le festival d'Alexandrie rend hommage cette année aux cinquantenaire du cinéma marocain. A cet effet, deux films dans lesquels on retrouve la ministre de la Culture marocaine, Touriya Jebrane, seront projetés. D'autres films marocains seront également à l'honneur dans une section dédié intitulé « Panorama des films marocains récents ». Mais côté compétition aucun film marocain ne sera présenté après la déprogrammation de « Whatever Lola Wants » et le retrait du film de Latif Lahlou.

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook