UE-Maroc : Réadmettre les clandestins en échange de visas pour les Marocains

Manuel Barroso, président de la Commission européenne, en visite au Maroc, aujourd'hui, propose au Maroc d’accepter de réadmettre les clandestins subsahariens arrivés en Europe en passant par le royaume chérifien, en échange l'Union faciliterait l'accès aux visas pour les Marocains. Rabat serait enfin favorable à l'accord, mais des points de divergences opposent encore les deux parties.

Cecilia Malmstromn commissaire européenne en charge des Affaires intérieures et José Manuel Barroso, président de la Commission européenne sont en visite à Rabat, aujourd'hui, vendredi 1er mars. Objectif nodal de la Commission : faire en sorte que le Maroc accepte enfin de recevoir les migrants clandestins non marocains que l'Union européenne expulse, si ceux-ci sont passés par le Maroc pour arriver dans l'UE.

Si jusqu’ici l’UE n’avait fait que demander au Maroc d’accepter la réadmission des clandestins subsahariens sans lui proposer, du moins officiellement, de contrepartie, Manuel Barroso et son équipe arrivent avec une proposition concrète. « Pour la Commission, le deal porte sur des négociations de facilitation des visas », indique à l’Economiste, Stefano Manservisi, à la tête de direction générale « Mobilité et transports » de la Commission européenne (dite DG MOVE). Une information confirmée par le José Manuel Barroso dans une interview accordée au journal Le Soir, aujourd'hui : « l’objectif [est] de promouvoir la mobilité des échanges entre nos peuples et aussi de maitriser les flux migratoires dans notre intérêt commun », a-t-il souligné.

Rabat favorable

« Ce point a été bien compris par les amis marocains et c’est ce qui fait que nous allons maintenant aller de l’avant », affirme M. Manservisi. Après avoir refusé pendant des années cet accord de réadmission que l'UE veut lui imposer, le Maroc pourrait enfin y être favorable, maintenant que l’UE fait une offre intéressante. « Nous avons bien avancé sur les dispositions de cette déclaration et nous espérons qu’elle pourra être adoptée très rapidement », a indiqué à L’Economiste Menouar Alem, ambassadeur du royaume auprès de l’UE.

Selon le DG de la DG Move, le Maroc a pris son temps concernant ce dossier parce qu’il « ne voulait pas être traité de gardien de la forteresse Europe ». En juin, l'an dernier, le ministre des Affaires étrangères, Saad El Othmani avait été lui même refusé un tel accord : « sur la question migratoire, le Maroc refuse de jouer le rôle de gendarme de l’Europe, et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de ne pas signer l’accord relatif à la circulation des personnes », même si dans les faits, le plus discrètement possible, le Maroc assume souvent ce rôle. Il a été surpis plus d'une fois en train de recevoir, des mains de la garde civile espagnole, des migrants subsahariens parvenus clandestinement dans l'une ou l'autre des enclaves espagnoles.

M. Manservisi estime qu’il est, cette fois, fort probable que la rencontre de Rabat aboutisse « à un accord politique ». Si tel est le cas, le Maroc sera le premier pays en Afrique du Nord avec qui l’UE lancera des négociations de facilitation des visas.

Refuse de payer pour le laxisme algérien

Cependant, deux points importants opposent, actuellement, Rabat et Bruxelles. D’une part, l’UE souhaite l’abrogation des accords bilatéraux après la conclusion de celui sur la réadmission. Mais le Maroc estime que ces accords doivent rester valables, car ils « fonctionnent bien », relève l’Economiste, citant celui signé avec Madrid qui a permis la maitrise des infiltrations clandestines au niveau du détroit de Gibraltar.

D’autre part, le Maroc ne veut pas récupérer sur son territoire les clandestins non marocains qui sont passés par 5 ou 6 frontières africaines ou asiatiques avant d’atterrir au Maroc ». Citant une « source marocaine », le quotidien économique rapporte que le royaume chérifien « ne [veut] pas payer pour le laxisme des pays voisins quand on sait que 95% de l’immigration illégale passent par les pays voisins de l’Est ». Les négociations s’annoncent donc serrées.

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
les clandestins marocains!
Auteur : SH-Hocine
Date : le 10 mars 2013 à 16h03
Réadmettre des clandestins africains!

Comme premier devoir, le Maroc doit réadmettre tous ces enfants et jeunes de nationalité marocaine, clandestinement éparpillés en Italie, en Espagne, aux Benelux, en Grande Bretagne, en France et même en Scandinavie!

Ces enfants et ces jeunes, ne survivent qu´en volant et en distribuant du haschich, souvent battus par leurs petits barons et par des policiers ripoux, comme c´est très connu à Innsbruck.

Vaut-il la peine d´être marocain?

Houcine__
Winakh_Tinakh
Auteur : berhoc
Date : le 04 mars 2013 à 12h59
Ou tu as mal compris l'article ou tu aurais dû poster ton commentaire ailleurs, merci de vérifier

Dernière modification le 04/03/2013 12:59
Qu'on le sache....
Auteur : motao-1
Date : le 03 mars 2013 à 06h22

Pour ceux qui ne le savent pas. Grâce à son ouverture le Maroc attirent des dizaines de milliers de clandestins et non clandestins dans toutes les villes du nord au sud et d'est à l'ouest. Ils sont à la fois Africains, Européens particulièrement des Français et des Espagnols; il y a aussi des chinois et des turcs en grand nombre qui se disputent certains commerces. Contrairement à ce qu'on le croit, le Maroc est devenu donc un pays d'accueil et d'immigration. On peux aussi constater un retour massif des immigrants Marocains installés en Europe et en Amérique du Nord. L'assouplissement pour l'octroi des visas aux Marocains désirant se rendre en Europe est plutôt bénéfique pour celle-ci, c'est une rente d'économie non négligeable. Ce n'est pas pour rien que les USA ont signé un contrat de libre échange avec le Maroc, Les européens désirent de passer d'un accord de partenariat privilégié à un accord de libre échange complet. Le Canada est sur le point de conclure un accord avec le Maroc pour le libre échange ETC...

N'en déplaise à Thazyri.
Le dîner de con
Auteur : Thazyri
Date : le 02 mars 2013 à 23h33
Je ne peux que me sentir honteuse et indignée quand je lis ce genre d'article et les commentaires qui vont avec.

Entendre que le gouvernement marocain participe à ce genre de négociations est tout simplement scandaleux: en gros file moi quelques visas et je te débarrasse de ta "crasse". Seulement l'absence d'humanité dont fait preuve l'Europe et son très cher toutou le Maroc fait oublier qu'il s'agit d'êtres semblables à eux prêt à quitter leurs terres pour enrichir celles de cet inconnu ingrat.

Une fois encore dans ce genre d'article l'accent est mis sur la médiocrité et la mesquinerie: "le Maroc .... ne [veut] pas payer pour le laxisme des pays voisins...". On dirait un gamin qui se fait prendre et refusant d'assumer (ou pas) son acte, il dénoncera toujours son frère. Bref de la haine gratuite et en plus de cela de la couardise!

Sans Avenir...
La ferme, tayron!
Auteur : asia01
Date : le 02 mars 2013 à 18h48
"les marocains du bled doivent rester dans leur pays",non mais relis toi pauvre nase!
Parce que toi t'es pas un blédard peut-etre?
Moi aussi je suie née ici,j'ai fait des études ici,mais je sait d'ou je viens et je n'en ait pas honte!
Facebook