News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Royal Air Maroc: Nouvelle grève des pilotes

Les vols de la Royal Air Maroc (RAM) connaîtront de nouvelles perturbations à partir de ce mercredi 22 juillet à 17h00 (GMT+1), et ce jusqu’au samedi 25 juillet à 08h00(GMT+1) selon un communiqué de la compagnie parvenu à la MAP. En effet les pilotes de la RAM ont annoncé à travers l'Association Marocaine des Pilotes de ligne (AMPL) un nouvel arrêt de travail.
A la suite d’un premier arrêt de travail entre le 17 et 20 juillet, l’AMPL selon son communiqué, a tenu une réunion le mardi 21 juillet avec le PDG du groupe RAM. Auparavant, intervenant à l’antenne de la radio Atlantic, Bouchra Bernoussi, porte parole de l'AMPL a annoncé que plusieurs arrêts de travail avaient été votés par référendum, et que leur mise en exécution dépendrait de l'avancement des négociations avec la direction. Cette nouvelle grève est motivée en partie par le blocage des pourparlers. Cependant d’autres raisons existent.
 
Les pilotes affirment dans leur communiqué que la direction de la RAM « a opté pour la provocation, la diversion et l’escalade dans ce conflit ». A en croire Bouchra Bernoussi sur Atlantic, un nouveau pilote étranger a été embauché dans Atlas Blue, filiale de la RAM, alors que les négociations sont toujours en cours entre les deux parties.  Cette filiale compte a ce jour, une trentaine de commandants de bord étrangers (17 sur Boeing et 13 sur Airbus). La nouvelle compagnie domestique, RAM Express en comptera 17, 100% étrangers, a-t-elle ajouté.  Pire encore ! «Les déclarations du PDG de la RAM sur l’augmentation des salaires sont infondées. Cette question ne figure pas dans notre cahier de revendications », a affirmé à L’Economiste Najib Ibrahimi, membre de l’AMPL. Pour rappel, la principale raison de la grève des pilotes est la « marocanisation » de la fonction de commandant de bord et l’arrêt du recrutement des pilotes étrangers.
 
La RAM a mis à la disposition des clients un numéro 08 9000 0800 pour toutes informations concernant les vols. Elle les informe en outre qu'elle prendra les dispositions nécessaires pour acheminer le maximum de ses passagers vers leurs destinations dans les meilleures conditions. A l’issue du premier mouvement de grève,  la compagnie avait affirmé qu’elle avait procédé à des affrètements d’avions de compagnies étrangères et que 86% des vols programmés ont été assurés. Comme on pouvait s’y attendre, l’AMPL a démenti ces informations. « Jusqu’à dimanche soir, 23 avions, soit 70% de la flotte de la RAM, sont restés au sol. Les chiffres de RAM ne reflètent pas la réalité », a dénoncé Najib Ibrahimi, cité par L’Economiste.
 
La grève du week-end dernier a causé beaucoup de désagréments aux passagers, nombreux en cette période de vacances. Celle qui débute aujourd’hui n’arrangera guère la situation de la compagnie. Parallèlement à ce mouvement, Atlas Blue, partiellement en cause pour ses pilotes étrangers, ne cesse d’alimenter l’actualité. Un airbus A321 de la low-cost ayant décollé vers 20h00 de Marrakech-Menara à destination de l'aéroport international de Bordeaux-Mérignac, a été contraint de faire demi-tour pour des problèmes techniques dont la nature exacte n'a pas été indiquée.
 
Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook