News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Maroc : Un nouvel appel d’offre pour la centrale solaire de Ouarzazate II

L'Agence marocaine pour l'énergie solaire devrait publié dans les tous prochains jours un nouvel appel d'offre. En jeu: la construction de la deuxième phase de la méga centrale solaire de Ouarzazate. L'agence veut intégrer 30% d'industriels marocains à sa construction.

« Le Masen compte lancer dans quelques jours un appel d’offres relatif à la gigantesque centrale solaire d’Ouarzazate », annonce le président du MASEN (Maroccan Agency for Solar Energy), dans le quotidien marocain l’Economiste, aujourd’hui, mercredi 23 janvier. Le premier appel d’offre ouvert par le Masen, il y a trois ans, s’est soldé, le 25 septembre 2012, par l’adjudication du marché au consortium hispano saoudien Acwa-Acciona, sur 4 consortiums internationaux encore en lice.

Lundi 19 novembre, a eu lieu la cérémonie de signature des documents relatifs au financement, à la construction et à l'exploitation de la première centrale du Complexe solaire de Ouarzazate. « Les préparatifs pour la deuxième phase « Ouarzazate 2 » sont d'ores et déjà achevés, conformément aux engagements », avait indiqué le président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury. Il annonçait alors le lancement du second appel d’offre avant la fin de l’année. Encore une fois, comme à son habitude, M. Bakkoury s’est montré trop optimiste, puisque près d’un mois après l’échéance, les sociétés soumissionnaires attendent toujours.

Acwa Power soumissionnaire

La deuxième phase du méga-projet Ouarzazate, visée par ce nouvel appel d’offre, doit assurer la construction de tours solaires pour 300 MW, soit près du double de la production assurée par la première partie du programme qui s’élève à 160 MW. Alors que la première phase des travaux n’a pas encore commencé, l'achèvement de la deuxième phase est tout de même prévue pour 2016, a précisé M. Bakkoury,

« L’agence que dirige M. Bakkoury opère par tranche pour tirer profit de la concurrence ? Nous allons postuler pour Ouarzazate II », a annoncé le PDG d’Acwa Power, Paddy Padmanathan. Alstom pourrait également décider de soumissionner à ce second appel d’offre. L’un des enjeux de cette nouvelle phase de construction sera, pour le Masen, de désigner l’industriel qui saura intégrer au mieux et en plus grand nombre les industriels marocains. Le taux d’intégration a été fixé à 30%. Aucun opérateur exclusivement marocain n’a pour l’heure la taille critique pour décrocher seul un tel marché.

Cette deuxième phase du projet formera l’essentiel du projet qui doit atteindre une production totale 500MW. A terme, toutefois, le Maroc prévoit de bâtir non pas une, mais cinq centrales sur une superficie de 10 000 hectares, pour produire 2 000 Mégawatts. Le pays devrait réaliser une économie annuelle d'1 million de tonne d’équivalent pétrole (TEP).

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
2 commentaires
moba86
Auteur : nabil922
Date : le 07 février 2013 à 17h42
moba86
c'est pas mal du tout n'est pas un commentaire.
si tu n'as rien à dire,il vaut mieux s'abstenir.
30%
Auteur : moba86
Date : le 24 janvier 2013 à 14h12
C'est pas mal du tout.
Facebook