Tourisme: le Maroc se prépare à affronter la crise avec le plan Cap 2009

Le gouvernement marocain se mobilise pour faire face aux effets négatifs de la crise financière internationale sur le tourisme, secteur important dans l'economie du pays. A cet effet, un nouveau plan appelé « Cap 2009 » a été mis en place.
L'année touristique 2008 s'est achevée avec une hausse de 7% des visiteurs. Pour garder la même tendance et se prémunir contre la crise, le plan d'anticipation « Cap 2009 » comporte six axes majeurs: attirer davantage de touristes étrangers, renforcer le positionnement du Maroc à l'étranger, renforcer le développement du tourisme interne, entretenir et encourager la dynamique d'investissement dans le domaine, améliorer l'expérience touristique et fidéliser les clients, et enfin mettre en place une cellule de veille et de suivi au niveau de l'Observatoire du tourisme. Selon le ministre du Tourisme, Mohamed Bousaïd qui s'exprimait lors de la conférence de presse du 23 décembre dernier, cité par « Aujourd'hui Le Maroc », le pays ira « à la conquête de nouveaux marchés qui sont moins affectés par la crise comme l’Europe de l’Est et les pays arabes». Mohamed Boussaïd ajoute dans le quotidien ALM que, « le Maroc renforcera sa capacité d’accueil des touristes avec l’ouverture de deux stations Saïdia et Mazagan. On est très confiant dans nos produits pour préserver nos parts de marché dans une conjoncture internationale difficile ».

Avec ce plan, le Maroc est décidé à sauver le secteur et atteindre l'objectif de la Vision 2010 à savoir 10 millions de touristes l'année prochaine. Pour ce faire, un budget additionnel de plus d'1 milliards de dirhams (10 millions d'euros) a été alloué au « Cap 2009 ». Cependant aucune baisse des tarifs qui pourrait éventuellement attirer plus de personnes n'est prévue dans le plan. Hamid Addou, directeur général de l’Office nationale marocain du tourisme (ONMT), déclarait dans ALM, « nous devons établir des tarifs plus agressifs pour offrir à nos clients un package plus attractif avec des produis innovants ».

Les atouts de réussite de « Cap 2009 » ne manquent pas selon le Ministre du Tourisme car le Maroc offre « un tourisme de proximité particulièrement avec l'Europe, un produit de qualité, des prix attractifs ainsi que la programmation de séjours touristiques courts ».

« Cap 2009 »est un plan bien conçu mais on ne peut évaluer son impact avant fin 2009. D'ici là, wait and see!
 
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook