News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Réforme de la caisse de compensation au Maroc : Benkirane a le soutien du roi Mohammed VI

Le projet de loi de finance 2013 a consacré 50 milliards de dh à la caisse de compensation. C’est énorme. La réforme est une urgence. C’est l’objectif de la réunion entre le roi Mohammed VI et le chef du gouvernement en présence de deux autres ministres du PJD. Une réunion à laquelle n'a pas participé l’argentier du royaume, Nizar Baraka.

2013 sera-t-elle l’année de l’ébauche de la réforme de la caisse de compensation ? Le quotidien Akhbar Al Yaoum, dans son édition d’aujourd’hui, annonce que, désormais, Abdelilah Benkirane, a le feu vert royal pour commencer ce grand chantier. Lequel fait suite à la réunion, vendredi à Marrakech, entre le roi Mohammed VI et le chef du gouvernement en présence de Abdellah Baha et Driss Azami, respectivement ministre d’Etat sans portefeuille et ministre délégué chargé du Budget. Une rencontre que nous a confirmé, d’ailleurs, Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat général du PJD, ajoutant qu’elle intervient suite à une demande de Benkirane. Les trois responsables sont tous du PJD.

Parapluie royal

Le redressement de la caisse se fera progressivement en retirant les aides dont bénéficient les grandes sociétés publiques et privées en les accordant directement aux démunies. Une première au Maroc. La réussite d’une telle entreprise au Maroc ne peut se faire sans l’aval royal. La démarche de Abdelilah Benkirane est judicieuse. Elle lui fournira une protection contre royale contre l’hostilité des milieux d’affaires qui profitent largement, et depuis des années, des ressources de la caisse de compensation.

Un constat que, d'ailleurs, a corroboré une récente étude du Conseil de la concurrence (consultatif). Les interventions de la caisse dans les trois principales filières sucres, farines et carburant profitent aux grands opérateurs industriels avec respectivement 95,1%, 96,1% et 94, 8%. Une autre forme de l’économie de rente, pire que les agréments de transports routiers et les carrières de sables et de pierres, que le gouvernement dirigé par les islamistes modérés du PJD a promis de combattre.

L’absence de Nizar Baraka soulève des interrogations

Nizar Baraka, l’argentier du royaume, également membre de l’Istiqlal de Hamid Chabat, était absent au rendez-vous de Marrakech. Sommes-nous en face d’une absence ou d’une mise à l’écart ? La réponse à cette question ne fera qu’envenimer, davantage, les relations assez tendues entre les islamistes de Benkirane et les istiqlaliens de Hamid Chabat.

Par ailleurs, les détails de ce grand chantier ne sont pas encore connus mais l’initiative, en elle-même, et surtout l’adhésion royal, devront augmenter la cote de popularité du PJD. Un atout qui ne sera pas négligeable en 2013, une année de grandes consultations électorales : municipales, régionales et à la Chambre des conseillers. Un enjeu qui ne devra pas échapper à l’opposition pour tenter de réduire au maximum la touche des « frères » de Benkirane sur le projet de la caisse de compensation en recourant à la même stratégie du chef de gouvernement : impliquer davantage le roi Mohammed VI dans ce chantier pour qu’il apparaisse, en fin de compte, comme une initiative royale et non du PJD. On n’est pas encore sorti de l’auberge.

Suivre Yabiladi
Mon avis
Auteur : berhoc
Date : le 21 novembre 2012 à 12h01
Si c'est pour répondre à un lobby négatif par un lobby positif dans l'intérêt de réformer, j'approuve l’initiative de Mr Benkirane à aller voir notre Roi ! Je trouve que cette démarche est intelligente pour la simple raison que la CGEM pourrait très facilement mettre les bâtons dans les roues de Benkirane rien qu'en répercutant ce faux manque à gagner sur le pouvoir d'achat du citoyen d'autant que le rôle du conseil de la concurrence n'est que consultatif ! Réformer n'est une chose aisée dans notre pays et ne se limitera jamais,à une simple décision !
un bon accord.......
Auteur : HAJEB
Date : le 20 novembre 2012 à 21h07
Si l'opposition conteste cet accord, c'est que c'est un bon accord.................
@rory
Auteur : abdo447
Date : le 20 novembre 2012 à 18h28
Le problème c'est que l'Etat vous Paye 4000 Dhs de subvention par mois qui va directement dans votre poche. Car le consommateur final ne gagne rien dans l'histoire car Vous vendez Toujours votre SANDWICH a 30 ou 40 Dhs qui ne vous coûte même pas 5 Dhs !!!!
Cas concret.
Auteur : rory
Date : le 20 novembre 2012 à 17h20
Depuis un an e t demi, j'ai repris un café que j'ai transformé en snack( rôtisserie, glacier, crêperie). Sans système de compensation, je devrais débourser plus de 4000 dh par mois pour l’énergie( butane), sucre et farine. L'entreprise serait rentable malgré tout.
Il était temps !
Auteur : abdo447
Date : le 20 novembre 2012 à 15h51
après s'être "goinfré" pendant plus de 12 ans avec les subventions, le ROI pour SAUVER son Règne d'une Révolte Populaire Incontrôlable a compris qu'il était temps que le budget de cette caisse aille directement aux familles Dans le besoin ( sous forme d'allocations ou autre forme de redistribution )
Facebook